30 janvier et 1er février : regardez l’ISS

Ce lundi 30 janvier 2017, puis le mercredi 1er février, Toulouse et ses alentours bénéficient de 2 belles opportunités de voir passer la Station Spatiale Internationale qui héberge en ce moment 6 astronautes dont le Français de l’Agence Spatiale Européenne Thomas Pesquet.

Le lundi 30 janvier, regardez ce point extrêmement brillant dans le ciel qui arrivera par le Sud-Ouest à 19h14 (heure de votre montre en France). Si vous regardez la carte ci-dessous, vous verrez que Vénus est dans ce coin du ciel. Si l’éclat de l’ISS sera moindre au début, vous ne pourrez pas confondre les deux puisque la Station se déplacera rapidement au sein de la voûte céleste. Ensuite, elle «montera» dans le ciel de Toulouse, culminant à 55° de hauteur, et filera vers le Nord-Est. Elle disparaîtra vers 19h18 car elle entrera alors dans l’ombre de la Terre. La carte ci-dessous montre le trajet de l’ISS dans le ciel pour le 30 janvier (calculé pour Toulouse avec le site Heavens Above mais valable aux alentours).

passage-30-janvier-2017

Le mercredi 1er février, l’ISS culminera encore plus haut dans le ciel passant jusqu’à 68°. Même si la verticale est bien évidemment 90°, avec 68° vous aurez l’impression qu’elle passe au-dessus de vous ! Cette fois-ci, regardez vers l’Ouest Sud-Ouest (entre l’Ouest et le Sud-Ouest) à 19h05. Vous verrez que Vénus est à nouveau dans ce coin du ciel et, comme pour lundi, le déplacement de la Station vous permettra de la distinguer. Quatre minutes plus tard, la Station sera au plus haut dans le ciel (68°). À 19h11, l’ISS entrera dans l’ombre de la Terre et ne sera plus visible, vous aurez même probablement détecté le fait que son éclat a diminué avant de disparaître. La carte ci-dessous montre le trajet de l’ISS dans le ciel pour le 1er février (calculé pour Toulouse avec le site Heavens Above, mais valable aux alentours).

passage-1-fevrier-2017

Pourquoi c’est visible ?
Étant à plusieurs centaines de km d’altitude, les «gros» satellites sont visibles dans certaines circonstances, lorsqu’au crépuscule ou à l’aube, ils sont encore éclairés par la lumière du Soleil, alors que la nuit est déjà tombée sur terre…
Rappelons que l’ISS tourne autour de la Terre à 28 000 km/h (un tour du monde en seulement 90 minutes !), à environ 400 km d’altitude. Il s’agit d’un laboratoire scientifique de près de 400 tonnes qui traversera le ciel rapidement, mais en silence… mû seulement par la gravitation universelle décrite par Newton !
Programme international d’envergure, la Station Spatiale Internationale associe 5 agences spatiales (Russie, USA, Europe, Canada et Japon). L’Expo Astronautes de la Cité de l’espace (qui réouvre ses portes ce jeudi 2 février) explique à ses visiteurs comment on vit là-haut.