Arianespace : 11ème lancement de l'année, pluie de records

Arianespace a effectué mercredi son 11ème et dernier tir de l’année (Ariane 5, Soyouz, Vega), un record, avec le lancement du centre spatial de Kourou (Guyane française) de deux satellites de télécommunication – brésilien et japonais – par une fusée Ariane 5.

Le lanceur européen, dont c’était le 7ème tir de l’année, a placé sur une orbite de transfert géostationnaire les satellites Star One D1 pour l’opérateur brésilien Embratel Star One, et JCSAT-15 pour l’opérateur satellitaire japonais Sky Perfect JSAT Corp.

Avec 11 tirs, « notre record pour 2016 est absolument impressionnant. Ariane 5 a aussi battu deux records : elle a emporté en orbite jusqu’à 10,7 tonnes et signe un 76ème succès successif depuis 2003 », s’est réjoui le PDG d’Arianespace, Stéphane Israël. Par ailleurs, « nos trois lanceurs, Ariane 5, Soyouz et Vega, ont placé 27 charges utiles en orbite cette année, c’est un record », s’est -t-il félicité.

Star One D1 aura des missions multiples (accès à Internet…) et offrira des services pour le Brésil, l’Amérique Latine, l’Amérique centrale, le Mexique et la région des Caraïbes. Pour sa part, JCSAT-15 offrira des services de communications pour le Japon (distribution vidéo, applications pour les communications maritimes et aéronautiques sur l’Océanie et l’Océan indien).

JCSAT-15, d’une durée de vie prévue de 15 ans et qui sera rebaptisé JCSAT 11 0A une fois sur son orbite définitive, rejoint deux autres satellites de la flotte de Sky Perfect JSAT Corp lancés plus tôt cette année par des fusées Falcon 9 de la société Space X.

Les deux satellites – Star One D1 et JCSAT-15 – ont été construits par l’Américain SSL (Space Systems Loral).