Les astronautes Boeing passent au bleu

Les astronautes Boeing passent au bleu

La firme Boeing a présenté la combinaison pressurisée conçue pour être portée à bord de sa capsule CST-100 Starliner qui transportera des astronautes vers l’ISS en 2018. Signe des temps, les gants sont compatibles avec les écrans tactiles.

Avec son programme Commercial Crew Development (CCDev), la NASA entend confier au secteur privé les vols de ses astronautes vers la Station Spatiale Internationale (ISS). L’agence américaine a ainsi accordé des financements à des sociétés privées afin qu’elles mettent au point une prestation de service «clé en main» tout en respectant les normes de sécurité des vols habités. SpaceX et Boeing sont les deux firmes retenues et dernièrement Boeing a présenté la combinaison que porteront les astronautes de sa capsule CST-100 Starliner.

Des astronautes en bleu pour le CST-100 Starliner

Bien que protégés dans leur vaisseau spatial, les astronautes portent des combinaisons lors des manœuvres délicates (décollage et retour sur Terre notamment) afin d’être en sécurité en cas de dépressurisation accidentelle. Il ne s’agit pas de scaphandres permettant des sorties spatiales, mais bien d’une combinaison pressurisée capable en revanche de maintenir en vie ceux qui la portent si jamais une fuite expose les passagers au vide spatial.
Dans la vidéo ci-dessous, l’ancien astronaute NASA Chris Ferguson qui travaille désormais pour Boeing présente cette combinaison surnommée «Boeing Blue».

Au cours de cette vidéo, on apprend que la «Boeing Blue» est plus légère que la combinaison orange des navettes spatiales. On est en effet passé de 13,6 kg à 5,4 kg souligne Shane Jacobs de la David Clark Company. Cette société connaît bien ce type d’équipement puisqu’elle a par exemple fabriqué les combinaisons de plusieurs avions «extrêmes» comme le X-15, l’U-2 ou le SR-71. L’un de ses produits a même servi de base pour le vêtement orange des navettes (de son vrai nom ACES, Advanced Crew Escape Suit).
Une volonté de simplification et les progrès dans les matériaux ont permis cette réduction de poids toujours appréciable. L’ergonomie a aussi été affinée en vue d’un plus grand confort pour les positions assise ou debout. Une visière très large donne une vision panoramique aux astronautes.
On note que la capsule CST-100 Starliner de Boeing fera largement appel aux écrans tactiles pour son contrôle. Du coup, les gants de la «Boeing Blue» sont compatibles avec ce type d’interface.

Cette autre vidéo Boeing montre les préparatifs menés pour que la capsule CST-100 Starliner redonne aux États-Unis son autonomie en matière de vols habités.

Rappelons que depuis l’arrêt des navettes en 2011, les astronautes américains voyagent vers l’ISS (et en reviennent) à bord des Soyouz russes, ce qui contraint la NASA a acheter à l’agence russe Roscosmos les places au tarif actuel de 81 millions de dollars.
Quand verrons-nous des astronautes en bleu partir vers l’ISS ? La capsule CST-100 Starliner de Boeing est prévue pour s’envoler au sommet d’un lanceur Atlas V d’United Launch Alliance (qui réunit d’ailleurs Boeing et Lockheed Martin) depuis la Cape Canaveral Air Force Station qui jouxte le centre Kennedy de la NASA en Floride. Le premier vol d’essai est annoncé pour le moment au cours de l’année 2018.

L’astronaute Chris Ferguson avec la «Boeing Blue», la combinaison du 21ème siècle selon l’industriel spatial américain. Crédit : Boeing

L’astronaute Chris Ferguson avec la «Boeing Blue», la combinaison du 21ème siècle selon l’industriel spatial américain.
Crédit : Boeing