Cargo spatial chinois Tianzhou-1 : mission réussie

Le premier vaisseau cargo spatial chinois, Tianzhou-1, a terminé sa mission avec succès ce week-end, démontrant à trois reprises sa capacité à s’amarrer au laboratoire spatial Tiangong-2, dont il s’est séparé dimanche.

Dessin d'artiste montrant le vaisseau cargo chinois Tianzhou-1 (à gauche) amarré au laboratoire spatial Tiangong-2 (à droite)Crédit : Bureau des vols habités de Chine (China Manned Space Engineering Office)

Dessin d’artiste montrant le vaisseau cargo chinois Tianzhou-1 (à gauche) amarré au laboratoire spatial Tiangong-2 (à droite)Crédit : Bureau des vols habités de Chine (China Manned Space Engineering Office)

 

Tianzhou-1, lancé le 20 avril par une fusée Longue Marche 7 depuis la base de lancement de Wenchang, sur l’île de Hainan, avait réalisé un premier amarrage automatisé avec Tiangong-2 le 22 avril, puis un deuxième à la mi juin. Mais ces deux opérations avaient été conclues  à quelque 390 km au-dessus de la Terre en deux jours environ, soit 30 orbites, alors que le dernier amarrage s’est effectué en 6 heures et demie.

Le but de cette mission était de démontrer la capacité du cargo de ravitailler en carburant et en matériels divers la future station spatiale chinoise, dont la construction devrait commencer en 2019. D’une longueur de 10,6 m, avec un diamètre maximum de 3,35 m et une masse de 13 tonnes, Tianzhou-1 est le plus gros vaisseau spatial chinois.

Tianzhou-1 restera quelque temps en orbite pour mener d’autres expériences, avant d’être désorbité et de se désintégrer dans l’atmosphère.

Le laboratoire spatial Tiangong-2 a été lancé en septembre 2016. Il a déjà accueilli pendant 32 jours en 2016 un équipage de deux taïkonautes, dans le cadre de la mission Shenzhou-11. Il s’agissait de la sixième, et plus longue, mission spatiale habitée chinoise.