Dawn : au plus près de Cérès

Dawn : au plus près de Cérès

Depuis 2015, Dawn orbite autour de la planète naine Cérès située dans la ceinture d’astéroïdes. Sa mission a été prolongée et la sonde de la NASA va s’approcher jusqu’à 200 km de la surface de ce petit monde au lieu de 380 km.

L’odyssée spatiale de Dawn a commencé il y a un peu lus de 10 ans, le 27 septembre 2007, lorsqu’elle a quitté la Floride au sommet d’un lanceur Delta II. Au terme d’un parcours de plusieurs années, la sonde de la NASA se plaça sur orbite autour de l’astéroïde Vesta en juillet 2011, le deuxième plus gros objet (560 km de large) de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter : une première. L’explorateur robotique n’avait pas pour autant fini sa mission puisqu’en septembre 2012 il prit la route pour Cérès.

Encore plus près de Cérès

Mue par une propulsion électrique (les panneaux solaires alimentent un moteur plasmique qui éjecte du xénon ionisé), Dawn s’est placée sur orbite autour de Cérès en avril 2015. Si Cérès est le plus gros objet de la ceinture d’astéroïdes avec 950 km de diamètre, il n’est pas considéré comme un astéroïde mais comme une planète naine. Du coup, la sonde de la NASA signa une double première : première visite d’une planète naine et première mise sur orbite autour d’un tel corps !
Notamment équipée d’une caméra fournie par l’agence spatiale allemande DLR, Dawn a montré que Cérès était probablement constituée d’un noyau rocheux recouvert d’un manteau de glace. Sous sa surface de glace d’eau mélangée à des carbonates et des argiles, les planétologues soupçonnent même l’existence d’un océan d’eau liquide.
Sur ce petit monde, le cratère Occator de 92 km de diamètre fut particulièrement étudié car des zones qui réfléchissent plus que d’autres la lumière du Soleil trahissent des dépôts salés causés par des geysers.

La vidéo ci-dessous vous permet d’explorer Occator via des survols virtuels recréés à partir des clichés accomplis par la sonde.

Dawn a dépassé ses objectifs de mission en fonctionnant plus longtemps que prévu. Les contrôleurs sont aussi parvenus à surmonter quelques difficultés techniques comme des pannes des roues à réaction (qui servent à changer l’orientation de l’engin). En tournant autour de Cérès, la sonde a été approchée jusqu’à 380 km de la surface de la planète naine. En ce moment, elle évolue à 28700 km d’altitude. La NASA ayant donné son feu vert à une deuxième extension de mission, les responsables scientifiques envisagent de planifier des orbites qui se traduiront par des survols à seulement 200 km ! Cela permettra par exemple de récolter des images plus résolues du sol. De plus, Cérès croisera au plus près du Soleil en avril 2018. Les planétologues estiment que devraient alors se produire plus de phénomènes de sublimation où la glace d’eau passe directement à l’état de vapeur. Autant d’occasions pour encore plus comprendre ce petit monde témoin des processus à l’œuvre lors de la formation du Système solaire.