Falcon Heavy : suivre le vol inaugural sur le web

Falcon Heavy : suivre le vol inaugural sur le web

Le Falcon Heavy de SpaceX ambitionne de devenir le lanceur plus puissant en service après son vol inaugural du 6 février. Un événement à suivre sur le web en direct et en vidéo.

Il n’a pas encore décollé qu’il fait déjà parler de lui ! Après plusieurs reports, le Falcon Heavy est désormais sur son pas de tir LC-39A au centre spatial Kennedy. En effet, SpaceX loue cet historique pas de tir (Apollo et navettes) à la NASA. Après un «static fire» réussi le 24 janvier, le moment de vérité est arrivé !

L’envol du Falcon Heavy en direct sur le web

Le vol inaugural du Falcon Heavy s’impose aussi comme une extraordinaire opportunité de communication pour cette firme privée et son patron Elon Musk qui a, de nouveau, fait preuve d’originalité avec un roadster Tesla en guise de lest (voir plus bas).
L’événement attire de nombreuses personnes et on parle déjà de 100 000 passionnés de spatial qui se rendent autour du centre Kennedy de la NASA pour assister au décollage. Les célébrités seront aussi de la partie. Ainsi l’acteur Harrison Ford a prévu d’être là-bas, le nom Falcon des lanceurs de SpaceX étant un hommage au vaisseau Millenium Falcon qu’Han Solo (joué par Harrison Ford) pilote dans la saga Star Wars.
SpaceX propose bien évidemment un direct vidéo que vous trouverez dans la fenêtre ci-dessous. Le créneau horaire retenu pour le 6 février va de 13h30 à 16h heure locale de Floride soit de 19h30 à 22h en France. Gardez à l’esprit que le vol peut être reporté [mise à jour : l’heure du décollage est régulièrement repoussée suivez notre fil Twitter]

Le Falcon Heavy en version française !

La retransmission de SpaceX sera, très logiquement, commentée en anglais. Néanmoins, plusieurs YouTubeurs français spécialisés dans le spatial, dont AstroVicnet de la chaîne Stardust, Techniques Spatiales, Walane, Hugo Lisoir et d’autres seront sur place (cette liste sera éventuellement complétée si besoin). Ils ont décidé de se rendre de l’autre côté de l’Atlantique pour suivre le premier décollage du Falcon Heavy. Un direct vidéo en français est du coup d’ores et déjà prévu par cette équipe (si la connexion web le permet) et vous le trouverez dans la fenêtre ci-dessous.

Bien évidemment, la Cité de l’espace suivra aussi cet événement et le commentera sur son fil Twitter.

Le Falcon Heavy, son roadster Tesla et… son «astronaute»

Le patron de SpaceX, Elon Musk, endosse très souvent le rôle de communicant en chef de son entreprise. Et force est de reconnaître qu’il ne suit pas les codes habituels de la communication en matière d’astronautique… On savait déjà que le lest que le Falcon Heavy emporterait sous sa coiffe était le roadster Tesla d’Elon Musk qui en profitait pour faire la promotion de cette marque de voitures électriques dont il est propriétaire !
Rarement à court d’idées nouvelles, il a récemment révélé que le véhicule aurait à son volant un «astronaute», en fait un mannequin (baptisé Starman par Musk) équipé de la combinaison de vol prévue pour la version habitée du vaisseau Dragon de SpaceX (photo ci-dessous). Rappelons que la firme d’Elon Musk est sous contrat avec la NASA pour transporter ses astronautes vers la Station Spatiale Internationale, probablement à partir de 2019. Le géant aérospatial Boeing est l’autre compagnie retenue par l’agence américaine pour cette prestation de service.

roadster-falcon.001

L’envoi d’un véhicule du commerce au sommet d’un lanceur pose beaucoup de questions. Exposés au vide, les pneus devraient éclater ce qui n’est guère souhaitable. La solution est cependant aisée à mettre en œuvre : il suffit de prévoir des trous dans les pneus ou de les remplacer par des factices. C’est un peu plus compliqué pour le roadster qui regorge d’éléments qui vont très mal se comporter une fois à haute altitude et encore plus une fois soumis aux rigueurs du vide spatial. On pense à la batterie ou à certains matériaux qui peuvent dégazer, etc. Sans oublier que les vibrations d’un lanceur peuvent tout simplement disloquer partiellement le véhicule. Le risque est réel : une portière ou un autre élément qui tombe dans la coiffe en pleine ascension n’est en rien souhaitable ! Il ne fait donc aucun doute que les ingénieurs de SpaceX, qui connaissent très bien toutes ces contraintes, ont dû procéder aux modifications qui s’imposaient.

Et comment se déroulera en théorie l’envoi dans l’espace du roadster avec la récupération des 3 premiers étages du Falcon Heavy ? Cette nouvelle vidéo de SpaceX l’explique au son de la chanson « Life on Mars ». Bien sûr ! Attention, contrairement à ce que laisse supposer cette animation à la fin, le véhicule Tesla ne rejoindra pas Mars car ce serait une violation des règles de protection planétaire.