Falcon Heavy : le nouveau lanceur de SpaceX

Falcon Heavy : le nouveau lanceur de SpaceX

Constitué de 3 Falcon 9 pour le premier étage, le lanceur subit d’ultimes tests en Floride d’où il doit décoller pour son vol inaugural en ce début d’année. Comme lest, il emportera le roadster Tesla d’Elon Musk, le patron de SpaceX.

Fin décembre, le très attendu Falcon Heavy a été érigé pour la première fois sur son pas de tir. Lanceur impressionnant par sa taille car constitué de 3 Falcon 9 (1 central et 2 latéraux) pour son premier étage, il doit permettre à SpaceX d’entrer sur le marché du lancement lourd.

Falcon Heavy : une voiture rouge pour la planète rouge

Le pas de tir du Falcon Heavy est l’historique LC-39A qui servi pour les missions Apollo et aussi celles des navettes de la NASA (avec le LC-39B non loin). Il est situé au centre spatial Kennedy en Floride et d’ailleurs SpaceX le loue à l’agence américaine.
Au départ annoncé pour 2013, le nouveau lanceur a connu plusieurs retards, mais son arrivée au LC-39A laisse espérer un vol inaugural pour la fin janvier ou le mois de février. Le patron de SpaceX, Elon Musk, a plusieurs fois prévenu qu’il s’agissait d’une essai risqué et que le simple fait de ne pas détruire le pas de tir serait même vu comme positif… Une première étape décisive sera la mise en route des propulseurs des 3 Falcon 9 : un total de 27 moteurs rugiront alors ! Il n’y aura pas décollage ce jour-là, mais si tout se déroule correctement, il faudra attendre que les équipes de la firme privée américaine décortiquent les nombreuses télémesures avant de savoir si un feu vert est donné pour le premier envol à une date ultérieure.

Dans le tweet ci-dessous, SpaceX montre le Falcon Heavy filmé par un drone.

Avec Falcon Heavy, SpaceX annonce une poussée au décollage de 2200 tonnes, soit presque 2 fois celle d’Ariane 5 (1200 tonnes). Bien évidemment, Falcon Heavy peut du coup emporter plus de charge utile avec 63 tonnes sur orbite basse ou 26 tonnes sur orbite de transfert géostationnaire. De telles performances sont probablement celles si aucun des 3 premiers étages n’est récupéré. S’ils reviennent se poser, selon la méthode rodée par SpaceX, le carburant nécessaire à la manœuvre diminue logiquement la capacité d’emport.
Toutefois, pour le vol inaugural, il a été précisé que la récupération des 3 premiers étages serait tentée. Les 2 latéraux se poseront au sol à quelques kilomètres du pas de tir alors que le central visera une barge en mer au large des côtes de Floride (procédure également réussie plusieurs fois par SpaceX avec le Falcon 9).
Fidèle à sa réputation, Elon Musk n’a pas manqué d’ajouter sa dose personnelle d’inattendu ! A titre de lest, comme c’est souvent le cas pour ce type de vol, Falcon Heavy emportera en revanche quelque chose de très inhabituel : le roadster Tesla du patron de SpaceX.

Le roadster Tesla d’Elon Musk : le lest du vol inaugural du Falcon Heavy. Crédit : SpaceX

Le roadster Tesla d’Elon Musk : le lest du vol inaugural du Falcon Heavy.
Crédit : SpaceX

Rappelons que le fabricant de voitures électriques Tesla est l’autre aventure entrepreneuriale d’Elon Musk. En dépit du slogan très accrocheur «une voiture rouge pour la planète rouge», le roadster n’ira pas s’écraser sur Mars. Ce serait une violation de toutes les règles de protection planétaire. En revanche, et si le vol du Falcon Heavy se déroule comme prévu, il tournera autour du Soleil, voguant entre la Terre et Mars.