L’exoplanète la plus proche de la Terre

L’exoplanète la plus proche de la Terre
Ce monde d’une masse comparable à celle de la Terre tourne autour de l’étoile Alpha Centauri B à 4,3 années-lumière de nous. Très proche de son soleil (6 millions de km contre 150 millions pour la Terre) la température y serait de 1.000 °C.



Image d’artiste de l’exoplanète découverte autour d’Alpha Centauri B.
Crédit : ESO


Au moment où cet article est mis en ligne, le compteur des exoplanètes confirmées affiche 809. Une exoplanète est une planète qui orbite autour d’un autre soleil que le nôtre. Depuis 1995, année où les astronomes Michel Mayor et Didier Queloz ont annoncé la découverte d’une exoplanète autour de l’étoile 51 Pegasi, la quête pour ces mondes lointains s’est considérablement amplifiée. Au départ, on a surtout détecté des planètes géantes situées très près de leur soleil, d’où le surnom de «jupiters chauds». Ceci car la limite de précision des instruments favorise la détection d’une planète très massive et proche de son étoile. N’oublions pas qu’à de rares exceptions près, l’exoplanète n’est pas vue directement par un télescope : on observe la perturbation (léger mouvement) que le monde impose à son soleil en tournant autour.

Un monde voisin

Toutefois, grâce aux progrès techniques des instruments, les astronomes détectent des planètes de plus en plus petites et qui s’approchent donc de la masse de la Terre. Et c’est le cas du «nouveau monde» débusqué par le télescope de 3,6 m de l’observatoire de La Silla au Chili, une des installations de pointe gérée par l’Observatoire Européen Austral (ou ESO – European Southern Observatory) qui fête cette année son cinquantenaire.


Le télescope de 3,6 m (à droite) à l’observatoire de La Silla au Chili.
Crédit : ESO


L’exoplanète en question est située dans le système stellaire le plus proche de nous, Alpha Centauri. Il s’agit d’un système triple composé d’Alpha Centauri A, B (deux étoiles semblables au Soleil) et C (une naine rouge). C’est autour d’Alpha Centauri B que tourne Alpha Centauri Bb (le «b» désignant donc la planète) qui présente une masse proche de celle de la Terre. Ci-dessous une vidéo de l’ESO qui présente le système et la place occupée par Alpha Centauri Bb.

Alpha Centauri Bb est-elle pour autant une jumelle de la Terre ? Après tout, son étoile, bien qu’un peu plus petite, est proche par ses caractéristiques du Soleil. Mais ce monde tourne très proche de son étoile : à seulement 6 millions de km (plus proche que Mercure dans notre système) pour une année qui dure 3,2 jours terrestres ! Cette proximité de l’étoile-hôte se paye au prix fort : la température qui règne en surface doit atteindre les 1.000 °C. Une voisine de la Terre, certes, mais inhospitalière…

Publié le 22 octobre 2012