Le réveil de Rosetta en direct

Le réveil de Rosetta en direct
Le 20 janvier, la sonde Rosetta de l’Agence Spatiale Européenne doit sortir de son « sommeil électronique » afin de se préparer à son rendez-vous avec la comète Churyumov-Gerasimenko. Un événement à suivre à l’Université Toulouse III - Paul Sabatier ou sur enjoyspace.com.

En Allemagne à Darmstadt, l’ESOC, le centre européen de contrôle des satellites et sondes, sera mobilisé de façon exceptionnelle afin d’attendre le signal de Rosetta : une sonde qui doit rejoindre une comète cette année et qui a été mise en hibernation électronique pendant plus de 900 jours parce qu’elle a été un moment trop éloignée du Soleil pour fonctionner normalement.
Grâce au Live Tweet
du fil Twitter de la Cité de l’espace reproduit ci-dessous, vivez en direct le réveil de Rosetta depuis Darmstadt ce 20 janvier avec notre envoyé spécial sur place, Olivier Sanguy, rédacteur en chef d’Enjoy Space. L’ordinateur de la sonde doit la « réveiller » à 11h (heure française) et le signal de confirmation est attendu vers 17h30-18h30.


Le public français et plus particulièrement toulousain n’est pas oublié. Ce lundi 20 janvier, vous êtes en effet invités à vous rendre au bâtiment administratif de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier dès 10h pour une journée d’animation continue qui permettra à tous de comprendre les enjeux de cette mission spatiale de première importance et de vivre en direct l’arrivée du message de Rosetta qui confirmera son réveil !
Si vous ne pouvez pas vous rendre à l’Université à Toulouse, vous pourrez suivre l’événement avec un direct vidéo (à partir de 17h30) sur www.univ-tlse3.fr.

La vidéo CNES (l’agence spatiale française) ci-dessous explique les ambitieux objectifs de Rosetta.

Voici bientôt 10 ans, le 2 mars 2004, une fusée Ariane 5 s’élançait de Guyane et envoyait avec succès la sonde Rosetta dans l’espace. Il s’agit là d’une mission scientifique particulièrement ambitieuse de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) puisque Rosetta doit cette année rencontrer la comète Churyumov-Gerasimenko. En août 2014, elle en sera à moins de 200 km. Mais surtout, elle se placera sur orbite autour du noyau de la comète, ce qui constitue une première. Puis en novembre 2014, Rosetta larguera son atterrisseur Philae qui se posera sur ce noyau : l’Europe signera alors une nouvelle première dans l’histoire de l’exploration spatiale !
Mais avant d’en arriver là, Rosetta doit accomplir ce lundi 20 janvier une étape indispensable : sortir de la léthargie électronique dans laquelle les contrôleurs de mission l’ont plongée pendant… 957 jours ! Un sommeil indispensable, car afin de rejoindre la comète Churyumov-Gerasimenko, la sonde européenne s’est éloignée du Soleil jusqu’à l’équivalent de l’orbite de Jupiter, là où ses 2 panneaux solaires (en dépit de leur impressionnante longueur de 15 m chacun) ne fournissent plus assez d’énergie électrique pour assurer le fonctionnement des instruments et leur réchauffement. L’ordinateur de Rosetta est en revanche programmé pour remettre tous les circuits en ordre de marche le 20 janvier à 11h00 du matin heure française et le premier signal marquant la réussite de cette délicate opération est attendu sur Terre quelques heures plus tard à 18h30.
Comme expliqué plus haut, l’Université Toulouse III – Paul Sabatier ouvre dès 10h ses portes au public désireux de vivre le «réveil de Rosetta». Cet événement est organisé par l’Université en partenariat avec l’ESA, le CNES, l’OMP-IRAP, le CNRS INSU, la Cité de l’espace, ECSITE et Airbus Defence and Space.

En voici le programme.

Accès libre et gratuit – Bâtiment administratif de l’Université.

10h à 19h30, en continu : Exposition des maquettes Rosetta et Philae (échelle 1/4), rencontres, animations et suivi en permanence des opérations de réveil

10h à 12h et 14h à 16h : Accueil des 6 classes de Terminales du Lycée Bellevue, du Lycée Fermat de Toulouse et du Lycée de l’espace Saint-Orens, visite de l’exposition et des animations

17h30 à 19h30 : Suivi  en direct des opérations de réveil et présentation de la mission Rosetta avec une alternance entre les directs en provenance du centre de contrôle des missions de l’Agence spatiale européenne à Darmstadt (ESOC), et les présentations de la mission par les scientifiques et les ingénieurs qui sont impliqués dans sur la mission, avec notamment, la présence de Philippe Gaudon, Chef de projet au CNES des contributions françaises à Rosetta, des scientifiques de l’IRAP qui sont responsables d’expériences à bord, enfin d’Olivier Sanguy, rédacteur en chef du site d’actualité spatiale de la Cité de l’espace (www.enjoyspace.com), envoyé spécial à Darmstadt. Un débat animé par Philippe Droneau, directeur des Publics à la Cité de l’espace.


La sonde Rosetta et son atterrisseur Philae alors que ce dernier va se poser sur le noyau de la comète Churyumov-Gerasimenko (illustration).
Crédit : ESA-C. Carreau/ATG Medialab


Publié le 14 janvier 2014