Rosetta à moins de 500 000 km de sa comète

Rosetta à moins de 500 000 km de sa comète
Dans la journée du 2 juin, la sonde européenne a franchi le demi-million de kilomètres dans la distance qui la sépare de la comète Churyumov-Gerasimenko. Rosetta arrivera à proximité du noyau de cette comète au mois d’août prochain.


Après s’être placée sur orbite autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko au début du mois d’août, Rosetta larguera en novembre l’atterrisseur Philae de 100 kg afin qu’il se pose sur le noyau de cet astre vagabond. Ces deux premières (sur orbite autour de la comète, puis se poser sur son noyau) sont au cœur de l’exposition Explorations Extrêmes de la Cité de l’espace de Toulouse avec notamment cette maquette taille réelle de Philae.
Crédit : Cité de l’espace / Olivier Sanguy

 

Voilà qui semble confirmer le succès de la délicate manœuvre de freinage opérée dans la nuit du 21 au 22 mai dernier (voir cet article) : le 2 juin, le compte Twitter officiel de la sonde Rosetta de l’Agence Spatiale Européenne a précisé que l’engin franchissait aujourd’hui une étape symbolique, à savoir les 500 000 km de distance la séparant de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Étant donné que le 21 mai, Rosetta était à 1 million de kilomètres, on voit qu’en dépit de son freinage l’explorateur robotique a parcouru une sacrée distance, 500 000 km ! Pour résumer, en une dizaine de jours, la sonde européenne a réduit de moitié la distance qui la sépare de 67P. Bien évidemment, à ce rythme, Rosetta arrive toujours trop vite et c’est pourquoi d’autres manœuvres de freinage sont prévues en allumant les propulseurs dans le sens opposé à l’avancée. La prochaine étape de ce genre aura lieu le 4 juin prochain dans deux jours et la sonde passera alors de 1 667 km/h de vitesse relative par rapport à sa cible à environ 691 km/h.
Cinq autres mises à feu des propulseurs interviendront le 18 juin, et les 2, 9, 16 et 23 juillet afin qu’après cette dernière date la sonde s’approche avec une vitesse relative très réduite à 11 km/h. Enfin, début, commencera une série de modification de trajectoire qui permettront de placer Rosetta sur orbite autour de Churyumov-Gerasimenko.

Publié le 2 juin 2014