La sonde Osiris-Rex "frôle" la Terre en route vers Bénou

Représentation d'artiste de la sonde Osiris-Rex survolant la Terre Crédit: NASA's Goddard Space Flight Center/University of Arizona

La sonde de la Nasa Osiris-Rex devait passer vendredi, à 18H52 (heure de Paris), à quelque 17.000 km au-dessus de la Terre avant de partir vers l’astéroïde Bénou, et être observable par les observatoires et les astronomes amateurs disposant d’instruments assez puissants.

Osiris-Rex (Origins-Spectral Interpretation-Resource Identification-Security-Regolith Explorer) doit étudier l’astéroïde Bénou et en ramener sur Terre des échantillons de sol en 2023. Lancée le 8 septembre 2016 par une fusée Atlas, la sonde a déjà effectué une orbite autour du Soleil et revient survoler notre planète pour gagner en vitesse, utilisant la Terre comme assistance gravitationnelle.

Elle doit commencer à étudier l’astéoïde fin 2018, quand elle ne s’en trouvera plus qu’à 5 km. L’observation de Bénou, un géocroiseur – dont l’orbite croise celle de la Terre – devrait permettre de fournir des données essentielles sur le processus de formation du système solaire. La sonde, outre le prélèvement de quelques grammes de son sol, approfondira notre connaissance de l’astre grâce à ses instruments scientifiques (caméra, spectromètre, altimètre…)

Les personnes ou groupes ne disposant pas de télescope pour observer Osiris-Rex à son passage étaient tout de même invités par la Nasa à publier des photos d’eux-mêmes « saluant » la sonde, en utilisant le hashtag #HelloOSIRISREx, ou à raconter leur expérience sur le compte twitter  (@OSIRISREx) ou sur Instagram (@OSIRIS_REx).