Thomas Pesquet lit la suite du Petit Prince

Thomas Pesquet lit la suite du Petit Prince

Le concours «Faites voyager vos histoires», où les moins de 25 ans écrivaient une suite aux aventures du Petit Prince a reçu plus de 8000 propositions ! Comme prévu, Thomas Pesquet a lu depuis l’ISS un extrait de 2 des 10 textes lauréats.

En janvier, l’astronaute français de l’ESA Thomas Pesquet lançait «Faites voyager vos histoires», le premier concours littéraire initié depuis la Station Spatiale Internationale. Les moins de 25 ans étaient invités à imaginer la suite des aventures du Petit Prince, l’emblématique personnage créé par le célèbre aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry. Le succès a été au rendez-vous puisque plus de 8000 textes ont été soumis au jury !

Les nouvelles aventures du Petit Prince lues dans l’espace

Pilote lui-même (chez Air France) avant de devenir astronaute, Thomas Pesquet est personnellement attaché à l’œuvre littéraire de «Saint-Ex» dont il a emmené l’intégrale là-haut. «Il y a dans le métier d’astronaute, comme dans le métier de pilote, une forte composante technique. Mais il y a aussi une part de rêve et de poésie» a ainsi expliqué le Français.
Et de poésie, les 10 lauréats (5 en France et 5 répartis sur les cinq continents) du concours en ont fait preuve en racontant avec talent la visite d’une nouvelle planète par le Petit Prince. Comme prévu, des extraits de deux textes «coup de cœur» sélectionnés par Thomas Pesquet ont été lus à bord de la Station Spatiale Internationale (vidéo ci-dessous). Il s’agit des récits de Paul-Louis Drouffe et Manon Tendil.

Paul-Louis Drouffe décrit, avec «beaucoup de sensibilité» dit Thomas Pesquet, la rencontre du Petit Prince avec un Grand Jardinier qui vit sur une planète verte mais qui creuse les nuages. Son secret ? Il est cultivateur d’étoiles, faisant fleurir ces astres qui apporteront lumière et bonheur.
Manon Tendil a eu l’idée d’une planète recouverte de lacs habitée par le larmoyeur. Celui-ci explique au Petit Prince que les étendues d’eau ne sont pas ses larmes car, en fait, il s’occupe des chagrins du monde. Larmes qui reviennent ensuite sous forme de pluie, de rosée ou de neige selon leur origine. Il se dégage de ce texte «une profonde poésie entre mélancolie et espoir» confie l’astronaute.

Vous pouvez lire ces textes et ceux de tous les gagnants du concours sur le site officiel de «Faites voyager vos histoires».

Les 10 lauréats sont les suivants.
Catégorie «France» : Ilona DECAESTECKER (14 ans – Levallois-Perret), Diego GERNAIS (23 ans – Le Poinçonnet), Elina LAPORTE (10 ans – Toulouse), Manon TENDIL (14 ans – Strasbourg) et Antoine PUIG (24 ans – Saint-Maur-des-Fossés).
Catégorie «internationale» : Selena BIJLENGA-KELMACHTER (16 ans, Buenos-Aires – Argentine), Hélène BIRAGNET (14 ans, Londres – Royaume-Uni), Manon CHARLES (23 ans, Clayton – Australie), Paul-Louis DROUFFE (13 ans, Hong-Kong – RP Chine) et Meiya GUJJALU (13 ans, Tamarin – Île Maurice).

Placé sous le haut patronage de la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, ce concours «Faites voyager vos histoires» est issu d’un partenariat entre l’association le Labo des histoires, la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse, l’Agence spatiale européenne, la Cité de l’espace et l’Institut français.

Les membres du jury : Thomas Pesquet (président du jury, astronaute de l’ESA) , François d’Agay (président de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse), Charles Autheman (délégué général du Labo des histoires), André Borschberg (co-fondateur du projet Solar Impulse), Jean-François Clervoy (astronaute de l’ESA), Olivier Chaudenson (directeur de la Maison de la Poésie), Jean-Baptiste Desbois, (directeur général de la Cité de l’espace), Camille Dorland (laborantine),  Timothée de Fombelle (auteur), Claudie Haigneré (astronaute de l’ESA), Marie-Vincente Latécoère (présidente de la Fondation Latécoère) et Bertrand Piccard (co-fondateur du projet Solar Impulse).