Thomas Pesquet : une première sortie réussie

Thomas Pesquet : une première sortie réussie

Le 13 janvier, Thomas Pesquet a accompli sa première sortie spatiale avec l’Américain Robert Kimbrough. Une réussite avec l’installation de nouvelles batteries sur l’ISS plus vite que prévu et donc 6 tâches supplémentaires rajoutées !

Le vendredi 6 janvier, les astronautes américains Peggy Whitson et Robert «Shane» Kimbrough ont accompli avec succès une sortie en scaphandre de 6h32 afin d’installer de nouvelles batteries à l’extérieur de la Station Spatiale Internationale. Ce travail demandait en fait 2 «marches spatiales» et la deuxième s’est déroulée le vendredi 13 septembre.
Pour cette deuxième sortie, Robert Kimbrough était accompagné de Thomas Pesquet, l’astronaute français de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Si l’Américain en était à sa quatrième sortie, ce fut une première pour le Français.

La première sortie spatiale de Thomas Pesquet

Lors de cette «EVA» (acronyme de la NASA pour Extra Vehicular Activity – activité extravéhiculaire), l’agence spatiale française CNES a effectué un commentaire en direct et en français dont vous pouvez voir la rediffusion ci-dessous.

La sortie devait commencer vers 13h, heure française, mais les préparatifs ayant été plus rapides que prévu, Thomas Pesquet et son collègue Américain ont quitté le sas pratiquement 30 minutes plus tôt. Une fois dehors, les deux astronautes ne se sont pas pour autant reposés sur les lauriers de cette avance. Enchaînant sans faillir la mise en place de 3 plaques d’adaptation pour de nouvelles batteries externes de l’ISS, les marcheurs de l’espace ont littéralement pulvérisé leur planning, prenant 2h30 d’avance.

Thomas Pesquet en sortie spatiale. On note le drapeau français sur sa combinaison. Crédit : NASA TV - capture Cité de l’espace

Thomas Pesquet en sortie spatiale. On note le drapeau français sur sa combinaison.
Crédit : NASA TV – capture Cité de l’espace

Du coup, ils ont eu le temps d’accomplir 6 tâches supplémentaires (réparation de la lumière d’une caméra, photos de câblages, retrait de mains courantes, installation d’une protection thermique, etc.). Visiblement, ça n’a pas suffi, car en dépit de ce surplus, Pesquet et Kimbrough ont terminé leur EVA avec un peu plus de 30 minutes d’avance ! Elle a en effet duré 5 heures et 58 minutes pour 6h30 planifié.

Thomas Pesquet (à gauche), et de retour dans l’ISS, affiche un large sourire après sa sortie réussie. Crédit : NASA TV - capture Cité de l’espace

Thomas Pesquet (à gauche), et de retour dans l’ISS, affiche un large sourire après sa sortie réussie.
Crédit : NASA TV – capture Cité de l’espace

Thomas Pesquet est le quatrième Français «marcheur de l’espace» après Jean-Loup Chrétien en 1988 (depuis la station russe Mir, 1 sortie), Jean-Pierre Haigneré en 1999 (Mir, 1 sortie) et Philippe Perrin en 2002 lors d’une mission de navette (STS-111) à destination de la Station Spatiale Internationale (3 sorties). Justement, ce dernier a déclaré (fil Twitter du CNES) : «Je vois une grande maîtrise dans les gestes de Thomas Pesquet».
De toute évidence, l’entraînement porte ici ses fruits, mais il n’est pas que le fait de la NASA pour Thomas Pesquet.

Comment l’ESA a entraîné Thomas Pesquet pour sa sortie spatiale

Ce sont des scaphandres de la NASA qui ont été utilisés pour cette sortie et la familiarisation avec cet équipement ainsi que la répétition de cette EVA (Extra Vehicular Activity) ont logiquement eu lieu au centre Johnson de l’agence américaine à Houston (Texas). Toutefois, l’ESA a mis sur pied son propre programme de pré-entraînement afin que ses astronautes soient déjà préparés aux principes d’une sortie spatiale. Cette formation se déroule au Centre Européen des Astronautes (EAC – European Astronaut Centre) à Cologne en Allemagne. L’interview ci-dessous d’Hervé Stevenin de l’ESA nous permet de comprendre en quoi consiste ce programme.

Thomas Pesquet est aussi le 11ème Européen «marcheur de l’espace». Les 10 qui l’ont précédé sont Jean-Loup Chrétien (France), Thomas Reiter (Allemagne), Jean-Pierre Haigneré (France), Claude Nicollier (Suisse), Philippe Perrin (France), Christer Fuglesang (Suède), Hans Schlegel (Allemagne), Luca Parmitano (Italie), Alexander Gerst (Allemagne) et Timothy Peake (Royaume-Uni).
On notera que le record du cumul des sorties spatiales pour un Européen revient à Christer Fuglesang avec un total 31 heures et 54 minutes en 5 EVA sur 2 missions.

De gauche à droite après la sortie : Thomas Pesquet, Peggy Whitson et Robert Kimbrough. Crédit : NASA

De gauche à droite après la sortie : Thomas Pesquet, Peggy Whitson et Robert Kimbrough.
Crédit : NASA