Ariane 5 a lancé plus de 200 satellites

Ariane 5 a lancé plus de 200 satellites

Pour son deuxième vol de 2018 (dit VA242), Ariane 5 a placé sur orbite les satellites de télécommunications DSN-1 et HYLAS 4 le 5 avril. A cette occasion, le lanceur européen a donc envoyé dans l’espace son 200ème et 201ème satellite.

Pour son vol dit VA242, Ariane 5 avait pour mission de placer sur orbite de transfert géostationnaire DSN-1/Superbird et HYLAS 4. Les propriétaires respectifs de ces satellites de télécommunications sont la firme japonaise SKY Perfect et la britannique Avanti Communications. Le lanceur européen a décollé du Centre Spatial Guyanais à 18h34 heure locale et son deuxième vol de 2018 s’est parfaitement déroulé.

Ci-dessous, la vidéo du décollage.

201 satellites pour Ariane 5

N’oublions pas que le précédent vol VA241 avait connu une anomalie de trajectoire qui eut pour conséquence de placer les 2 satellites de télécommunications SES-14 et Al Yah 3 sur une orbite qui ne présentait pas l’inclinaison visée (20° par rapport à l’équateur au lieu de 3°). La mission ne pouvait pas être qualifiée d’échec total pour autant puisque les satellites peuvent rejoindre leur position orbitale de travail avec leur propre propulsion, mais en consommant bien plus de carburant que prévu ce qui réduira leur durée de vie. Une commission d’enquête pointa la cause de ce dysfonctionnement : un défaut dans la prise en compte de paramètres de vol particuliers. Au final le lanceur n’est pas en cause puisqu’il avait suivi son plan de vol, sauf que celui-ci était en partie faux (voir cet article).

Rien de tel pour VA242 puisque DSN-1/Superbird et HYLAS 4 ont été largués sur les positions et trajectoires attendues. Ce succès est bien évidemment important pour Arianespace qui commercialise le lanceur européen Ariane 5. Stéphane Israël, PDG d’Arianespace, a d’ailleurs tenu à saluer la cohésion de ce qu’il appelle «la filière Ariane» avec ces mots : «Merci à tous les partenaires de ce nouveau succès d’Ariane 5 qui confirme sa fiabilité exceptionnelle : les équipes d’ArianeGroup et avec elles l’ensemble de la filière Ariane ; l’ESA, pour son soutien clé au programme Ariane ; le CNES/CSG, nos industriels sol et les salariés de la base, mobilisés à nos côtés pour une cadence soutenue».

L'Ariane 5 du vol VA242 sur son pas de tir au Centre Spatial Guyanais avant son envol du 5 avril.

L’Ariane 5 du vol VA242 sur son pas de tir au Centre Spatial Guyanais avant son envol du 5 avril.

 

En raison du dysfonctionnement survenu lors du précédent vol, on ne peut plus parler de succès consécutifs. Aussi Arianespace  se penche sur un bilan plus global qui montre toutefois l’importance d’Ariane 5 dans le monde des lancements depuis sa mise en service en 1996. Avec VA242, on a assisté au 98ème vol de ce lanceur qui envoyait à cette occasion dans l’espace ses 200ème et 201ème satellites. Le chiffre de 201 satellites en 98 vols peut surprendre, mais il s’explique par le fait qu’Ariane 5 emploie fréquemment la stratégie du lancement double (2 satellites importants lancés en même temps) afin d’être compétitif. Certaines missions se sont faites avec un seul «passager», et d’autres en ont emporté plus que 2 et c’est ainsi qu’on arrive à 201 pour 70 clients différents et une masse totale de plus de 775 tonnes (données communiquées par Arianespace).

Depuis 1996, le marché du lancement a évolué, notamment avec l’émergence de nouveaux acteurs comme l’américain SpaceX, et la stratégie commerciale du lancement double avec Ariane 5 n’est plus aussi compétitive qu’autrefois. C’est pourquoi en 2020 Ariane 6 succédera progressivement à Ariane 5.

La vidéo CNES ci-dessous montre l’avancement des travaux pour les infrastructures au sol d’Ariane 6 en Guyane française au mois de mars 2018.