Il y a 20 ans : Claudie Haigneré, première Européenne à bord de l’ISS

Il y a 20 ans : Claudie Haigneré, première Européenne à bord de l’ISS

Du 21 au 31 octobre 2001 et au cours d’une mission baptisée Andromède, Claudie Haigneré devenait la première femme astronaute Européenne à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS). Son deuxième vol après celui vers Mir en 1996.

Il y a un peu plus de 25 ans, lors de la mission Cassiopée vers la station russe Mir du 17 août au 2 septembre 1996, Claudie Haigneré (alors André-Deshays) devenait la première Française dans l’espace. La carrière spatiale de cette docteure en neurosciences et spécialiste en médecine aéronautique n’allait toutefois pas se conclure avec ce vol orbital. Voici 20 ans, elle décolla vers une autre station, l’ISS.

Mission Andromède

Entre-temps devenue marraine de la Cité de l’espace et membre du corps européen des astronautes de l’ESA (Agence Spatiale Européenne), Claudie Haigneré participa en effet du 21 au 31 octobre 2001 à la mission Andromède. Il s’agissait là du huitième vol habité franco-russe réunissant l’agence spatiale française CNES et son homologue en Russie.

Ci-dessous, ce reportage de 2002 (mis en ligne par le CNES en 2017) relate la mission Andromède.

Pour cette mission, la Française retrouva le vaisseau Soyouz qu’elle connaissait bien depuis Cassiopée en 1996. Pour le vol du Soyouz TM-33 à destination de l’ISS elle occupa cependant cette fois-ci la place de gauche et fut donc chargée des fonctions d’ingénieure de bord. L’ESA souligna à l’époque qu’elle était la «première femme astronaute non russe à assumer une telle responsabilité».

Claudie Haigneré et son équipage pour l’aller puis le retour de l’ISS dans le cadre de sa mission Andromède. De gauche à droite : Constantin Kozeyzv, Victor Afanasyev et Claudie Haigneré. Crédit : DR via Claudie Haigneré

Claudie Haigneré et son équipage pour l’aller puis le retour de l’ISS dans le cadre de sa mission Andromède. De gauche à droite : Constantin Kozeyzv, Victor Afanasyev et Claudie Haigneré.
Crédit : DR via Claudie Haigneré

Première Européenne à bord de l’ISS

Après un décollage le 21 octobre 2001 du cosmodrome de Baïkonour, le Soyouz TM-33 rejoignit l’ISS deux jours plus tard. Claudie Haigneré devint la première femme Européenne à bord du complexe orbital international en cours d’assemblage. Avec ses camardes de voyage Constantin Kozeyzv et Victor Afanasyev, elle rencontra l’équipage de l’Expédition 3 de la station, à savoir l’Américain Frank Culbertson et les Russes Mikhail Tyurin et Vladimir Dezhurov.

À bord de l’ISS en octobre 2001. En haut de gauche à droite, l’équipage du Soyouz TM-33 (aller) et TM-32 (retour) : Victor Afanasyev, Constantin Kozeyzv et Claudie Haigneré. En bas et de gauche à droite, l’équipage de l’Expédition 3 de l’ISS : Mikhail Tyurin, Frank Culbertson et Vladimir Dezhurov. Crédit : NASA

À bord de l’ISS en octobre 2001. En haut de gauche à droite, l’équipage du Soyouz TM-33 (aller) et TM-32 (retour) : Victor Afanasyev, Constantin Kozeyzv et Claudie Haigneré. En bas et de gauche à droite, l’équipage de l’Expédition 3 de l’ISS : Mikhail Tyurin, Frank Culbertson et Vladimir Dezhurov.
Crédit : NASA

Au sein de l’ISS pendant près de 8 jours, Claudie Haigneré mena plusieurs expériences scientifiques liées aux sciences de la vie, à la biologie, aux sciences des matériaux et à l’observation de la Terre. L’autre priorité de cette mission était de changer le Soyouz servant de vaisseau de secours en cas de retour en urgence pour l’équipage de l’ISS, l’Expédition 3. C’est pourquoi Claudie Haigneré et ses camarades de vol qui étaient arrivés avec le TM-33 «neuf» repartirent le 31 octobre avec le TM-32 là-haut depuis la fin avril.

Après la descente finale sous parachute du Soyouz TM-32 et l’atterrissage dans les plaines du Kazakhstan le 31 octobre 2001, l’équipe de récupération aide Claudie Haigneré à sortir de la capsule. Crédit : ESA/CNES - Cité de l’espace

Après la descente finale sous parachute du Soyouz TM-32 et l’atterrissage dans les plaines du Kazakhstan le 31 octobre 2001, l’équipe de récupération aide Claudie Haigneré à sortir de la capsule.
Crédit : ESA/CNES – Cité de l’espace

20 ans après Andromède, si Claudie Haigneré reste forcément la première Européenne à bord de l’ISS, elle n’est en revanche plus la seule à y avoir séjourné. La deuxième est en effet l’Italienne de l’ESA Samantha Cristoforetti en 2014-15 lors de sa mission Futura de 199 jours. Cette dernière doit repartir vers le complexe orbital l’année prochaine et elle y occupera un moment le poste de commandant.

    INFORMATION PASS SANITAIRE 

     

    Depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la Cité de l’espace.

     

    Merci de votre compréhension,

     

    La Cité de l’espace