Airbus : de l’électricité autour de la Lune

Illustration NASA des débuts de la station Gateway. Le module d’habitation Halo, sur lequel va intervenir Airbus, est ici en avant-plan. Derrière lui, celui dit PPE équipé de panneaux solaires et de propulseurs.
Crédit : NASA

Illustration NASA des débuts de la station Gateway. Le module d’habitation HALO, sur lequel va intervenir Airbus, est ici en avant-plan. Derrière lui, celui dit PPE équipé de panneaux solaires et de propulseurs.
Crédit : NASA

Le programme de retour vers la Lune Artemis de la NASA comprend la station Gateway. Plus petite que l’actuelle ISS (Station Spatiale Internationale), cette Gateway tournera autour de notre satellite naturel afin d’héberger des astronautes, y permettre des expériences scientifiques et servir plus tard de relais pour les missions habitées à destination de la surface sélène.
Les 2 premiers modules de cette station (prévus pour 2024) seront PPE et HALO. Le premier, le Power and Propulsion Element, sera chargé d’accueillir la propulsion (entretien de l’orbite autour de la Lune) et les panneaux solaires. Le deuxième fournira un habitat aux astronautes et a été baptisé HALO pour HAbitation and Logistics Outpost. La réalisation de ces deux modules a été confiée par la NASA à Maxar pour PPE et Northrop Grumman pour HALO. Toutefois, des industriels européens ont été retenus par leurs homologues américains. Ainsi, pour HALO, Northrop Grumman avait déjà sélectionné Thales Alenia Space, et plus particulièrement son établissement de Turin en Italie, pour la construction du compartiment pressurisé.
Le 11 janvier, Airbus a indiqué que sa filiale espagnole Airbus Crisa a signé un contrat afin de développer un système crucial, à savoir celui de la gestion complète de l’énergie de HALO. Le dispositif sera chargé de distribuer aux éléments de bord (batteries, support-vie, systèmes de communication, expériences, vaisseaux amarrés, etc.) l’électricité générée par les panneaux solaires du PPE. Dans son communiqué, Airbus signale que ce contrat avec Northrop Grumman atteint un montant de plus de 50 millions de dollars.
Il est à noter qu’en tant que partenaire du programme Artemis, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) fournira plus tard deux autres modules de la station Gateway, ESPRIT et I-Hab.

    INFORMATION PASS SANITAIRE 

     

    Depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la Cité de l’espace.

     

    Merci de votre compréhension,

     

    La Cité de l’espace