Ariane 5 : plus que quatre vols

Ariane 5 : plus que quatre vols

Le 22 juin, Ariane 5 a réussi VA257, sa première mission de 2022, en envoyant sur orbite deux satellites de télécommunications. Il ne reste désormais plus que quatre vols pour le lanceur européen avant de céder la place à Ariane 6.

Depuis 26 ans, Ariane 5 s’est imposé comme le lanceur européen polyvalent, envoyant dans l’espace aussi bien des satellites que des sondes d’exploration ou même des cargos automatiques vers l’ISS. Le 22 juin se profilait sa 113ème mission alors que la relève avec Ariane 6 arrive.

Le succès de VA257

C’est à 18h50 heure locale de Kourou le 22 juin que le compte à rebours est arrivé à zéro, marquant l’allumage du moteur Vulcain d’Ariane 5 puis celui des deux étages d’accélération à poudre (ou EAP) latéraux. Le lanceur construit par ArianeGroup a alors quitté son pas de tir dans le ciel guyanais en emportant sous sa coiffe deux satellites.

Ci-dessous, résumé vidéo par Arianespace, filiale d’ArianeGroup chargée de la commercialisation du lanceur.

Pour sa 113ème mission, Ariane 5 emportait une charge utile totalisant 9807 kg. Les deux satellites «passagers», MEASAT-3d (Malaisie) et GSAT-24 (Inde), assureront des services de télécommunications.
VA257 est le premier vol d’Ariane 5 de l’année 2022. Il succède donc à VA256 de décembre 2021 au cours duquel la grande précision du lanceur a permis d’envoyer le télescope spatial Webb vers le point de Lagrange L2 en économisant le carburant de celui-ci et rallongeant sa durée de vie espérée.
Arianespace a rappelé dans un communiqué qu’«au terme de cette mission, il reste quatre Ariane 5 à lancer, avant qu’Ariane 6 ne prenne le relais». On notera que lors d’une intervention sur la BBC, le directeur général de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) a indiqué que le vol inaugural d’Ariane 6 n’aurait pas lieu en 2022, mais en 2023.