Blue Moon : la Lune selon Jeff Bezos

Blue Moon : la Lune selon Jeff Bezos

Le 9 mai, le milliardaire Jeff Bezos a présenté le projet d’atterrisseur lunaire Blue Moon de sa compagnie Blue Origin. L’engin serait capable de participer au retour d’Américains sur la Lune d’ici 2024 voulu par la Maison-Blanche.

Fondateur du géant de la vente en ligne Amazon, Jeff Bezos est la personne la plus riche du monde. Son profil d’homme d’affaires fait souvent oublier sa formation d’origine à savoir ingénieur. Lorsqu’il était étudiant à Princeton, il adhéra au SEDS (Students for the Exploration and Development of Space) une association universitaire en faveur de l’exploration spatiale. Du coup, il apparaît logique que Jeff Bezos consacre une grande partie de sa fortune à soutenir sa compagnie spatiale Blue Origin qui vient de présenter un atterrisseur lunaire appelé Blue Moon.

Sur la Lune en 2024 avec Blue Moon ?

C’est dans la capitale fédérale des États-Unis que Jeff Bezos a partagé sa vision de l’avenir de l’humanité qui passe selon lui par une infrastructure spatiale ambitieuse, raison pour laquelle il a créé Blue Origin.
Au Texas, cette firme teste avec succès (11 vols au total à ce jour) un petit lanceur suborbital réutilisable afin d’amener jusqu’à 6 passagers dans l’espace au-delà de 100 km. En Floride, un gigantesque hangar a été construit pour assembler le lanceur New Glenn, dont le premier étage sera réutilisable, et qui vise des performances légèrement supérieures à Ariane 5. Le premier vol est annoncé pour 2021 et des contrats de lancements ont déjà été signés. Dans la soirée du 9 mai, à Washington DC, Jeff Bezos a personnellement présenté devant un public invité la nouvelle ambition de Blue Origin : le transport vers et sur la Lune. Depuis 3 ans, les équipes du milliardaire travaillent à la conception d’un engin capable d’amener plusieurs tonnes sur la surface de notre satellite naturel. Il a été baptisé Blue Moon.

Ci-dessous, une vidéo Blue Origin qui montre une mission de Blue Moon.

Cet alunisseur automatique est capable selon Blue Origin d’amener 3,6 tonnes à la surface de notre satellite naturel. Il sera propulsé par un moteur appelé BE-7 qui consommera de l’hydrogène et de l’oxygène liquides. Encore en développement, ce propulseur doit être prochainement testé au sol. Blue Moon peut ainsi théoriquement déposer 4 rovers de bonne taille (on le voit sur la vidéo et dans l’illustration ci-dessous). L’alimentation électrique de l’atterrisseur repose sur des piles à combustible afin de ne pas dépendre de panneaux solaires qui seraient inefficaces pendant la nuit lunaire qui dure 2 semaines.

Blue Moon comme vaisseau automatique pour amener du cargo sur la Lune, ici 4 rovers.
Crédit : Blue Origin

Surtout, Jeff Bezos a indiqué qu’une version plus performante de cet alunisseur a été étudiée : elle peut transporter jusqu’à 6,5 tonnes. Ce chiffre n’a rien d’anodin lorsqu’on se rappelle que l’étage de remontée d’un Module Lunaire d’Apollo (là où il y avait les astronautes) accusait 4,7 tonnes sur la balance ! Autrement dit, Blue Moon pourrait bien aider la NASA à amener, comme le lui demande la Maison-Blanche, des Américains sur la Lune d’ici 2024.

Image issue du site de Blue Origin qui montre un Blue Moon surmonté d’un engin habité pour amener des astronautes sur la Lune. Crédit : Blue Origin

Image issue du site de Blue Origin qui montre un Blue Moon surmonté d’un engin habité pour amener des astronautes sur la Lune.
Crédit : Blue Origin

Pour faire du retour sur la Lune en 2024 une réalité, la NASA a clairement annoncé, qu’en complément de son propre lanceur SLS et de sa capsule habitée Orion (toujours en développement), elle comptait s’appuyer sur le dynamisme des entreprises privées via des contrats de prestation. Plusieurs industriels, tels Boeing et Lockheed Martin ou SpaceX, ont affiché leur intérêt. De toute évidence, Jeff Bezos vient de lancer Blue Origin dans la compétition.

Ci-dessous, l’enregistrement de la soirée du 9 mai lorsque Jeff Bezos a présenté sa vision du futur de l’astronautique et l’atterrisseur Blue Moon.