Chang’e 5 ramène de la Lune sur Terre

Chang’e 5 ramène de la Lune sur Terre

La mission chinoise de retour d’échantillons lunaires s’est conclue par un succès le 16 décembre 2020. La capsule contenant des prélèvements accomplis dans l’océan des Tempêtes s’est posée et a été retrouvée par les équipes au sol.

La mission Chang’e 5 a commencé le 24 novembre dernier en décollant au sommet d’un lanceur CZ-5 depuis le centre spatial de Wenchang sur l’île d’Hainan. Le 1er décembre, la partie atterrisseur de la sonde chinoise se posait dans l’océan des Tempêtes et entamait une collecte robotique d’échantillons en surface et en profondeur. Deux jours plus tard, l’étage de remontée décollait de la Lune pour rencontrer sur orbite la partie orbiteur et lui transférer les précieux prélèvements.
Sur la section restée dans l’océan des Tempêtes, un mécanisme déploya un petit drapeau chinois, permettant la prise d’une photo très symbolique.

Le drapeau déployé automatiquement par la section atterrisseur de Chang’e 5. Crédit : CNSA/CLEP

Le drapeau déployé automatiquement par la section atterrisseur de Chang’e 5.
Crédit : CNSA/CLEP

Le schéma de mission complexe de Chang’e 5 rappelle, en automatique le principe du rendez-vous sur orbite lunaire appliqué par les vols lunaires habités américains Apollo (voir cet article).

Une première depuis 1976

L’orbiteur avec la capsule hébergeant les échantillons lunaires a pris le chemin du retour vers la Terre le 13 décembre. Trois jours plus tard, la capsule est entrée dans l’atmosphère, réalisant une rentrée avec rebond comme le montre le schéma ci-dessous.


La suite du retour s’est accomplie sous parachute. La chaîne d’État chinoise CGTN a relaté en direct cette phase de la mission ainsi que les opérations de recherche en Mongolie Intérieure. Dans un communiqué, l’agence chinoise CNSA précise que la capsule s’est posée le 17 décembre à 1h59 heure de Pékin (le soir du 16 décembre pour la France métropolitaine). Les équipes au sol, malgré un paysage enneigé, sont arrivées sur le site de l’atterrissage assez rapidement (tweet de CGTN ci-dessous avec une vidéo).

Sur les images transmises, la capsule de retour semble en bon état, ce qui laisse penser que les échantillons n’ont pas été contaminés par l’environnement terrestre. C’est la première fois depuis 1976 (mission soviétique automatique Luna 24) que des échantillons lunaires sont ramenés sur Terre.

La capsule retrouvée par les équipes au sol. Crédit : CGTN

La capsule retrouvée par les équipes au sol.
Crédit : CGTN

La mission Chang’e 5 a été conçue pour ramener 2 kg d’échantillons lunaires. L’ouverture du réceptacle hermétique qui les contient se fera dans un laboratoire spécialisé.

On notera que l’Agence Spatiale Européenne (ESA) a participé à cette mission et à sa phase de retour en fournissant un suivi de la télémétrie de Chang’e 5 via les stations de réception de Kourou et Maspalomas (schéma ESA ci-dessous).

     

     

     

    Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, la Cité de l’espace ferme ses portes du jeudi 29 octobre 18h jusqu’à nouvel ordre.

     

     

    Nous vous remercions de votre compréhension.