Un vol habité Crew Dragon en mai ? - Cité de l'Espace

Un vol habité Crew Dragon en mai ?

Un vol habité Crew Dragon en mai ?

SpaceX prépare le prochain vol de sa capsule Crew Dragon. Cette mission appelée Demo-2 sera la première habitée avec deux astronautes de la NASA qui rejoindront l’ISS. Elle pourrait se dérouler au mois de mai.

Avec son Commercial Crew Program, la NASA confie au secteur privé le transport de ses astronautes à destination de la Station Spatiale Internationale (ISS) ainsi que leur retour. Si le principe est celui d’un contrat avec une prestation «clé en main», l’agence surveille de près les solutions techniques des deux sociétés qu’elle a sélectionnées, SpaceX et Boeing.

Demo-2 en avril-juin et peut-être mai

C’est pourquoi SpaceX comme Boeing doivent accomplir une série d’essais en vue d’obtenir la certification de leur client, la NASA. Boeing a connu des difficultés lors du vol inhabité de sa capsule CST-100 Starliner en décembre 2019. De son côté, SpaceX avait réussi une mission intégralement automatique de sa Crew Dragon vers l’ISS en 2019 (vol Demo-1), mais avait subi l’explosion de celle-ci à l’occasion d’un test au sol (le problème, lié aux propulseurs SuperDraco a été depuis résolu). Puis, le 19 janvier dernier, la firme créée par Elon Musk a démontré le bon fonctionnement de la procédure d’éjection de sa capsule en cours de décollage. Lors de la conférence de presse qui suivit, le créneau d’avril à juin fut avancé pour le premier vol habité d’une Crew Dragon, une mission vers l’ISS dénommée Demo-2. Les deux astronautes NASA retenus sont Doug Hurley et Bob Behnken. L’envol se fera depuis le pas de tir LC-39A du centre spatial Kennedy en Floride que SpaceX loue à l’agence américaine.

L’équipage de la mission Demo-2 : les astronautes NASA Doug Hurley (commandant, à gauche) et Bob Behnken. Derrière eux, un lanceur Falcon 9 de SpaceX avec une capsule Crew Dragon sur le pas de tir LC-39A du centre spatial Kennedy en Floride. Ce lanceur et cette capsule ont permis en janvier dernier de tester la procédure d’éjection en cours de décollage. Crédit : NASA

L’équipage de la mission Demo-2 : les astronautes NASA Doug Hurley (commandant, à gauche) et Bob Behnken. Derrière eux, un lanceur Falcon 9 de SpaceX avec une capsule Crew Dragon sur le pas de tir LC-39A du centre spatial Kennedy en Floride. Ce lanceur et cette capsule ont permis en janvier dernier de tester la procédure d’éjection en cours de décollage.
Crédit : NASA

Demo-2 est encore un vol de qualification. Celui qui doit permettre, si tout se déroule comme prévu, de certifier la capsule de SpaceX pour accomplir des relèves d’équipage de la station. La NASA n’aurait alors plus à acheter un peu plus de 80 millions de dollars chaque place à bord du Soyouz russe. Le 11 février, le journaliste américain Eric Berger spécialisé dans l’astronautique avançait que la date de travail pour Demo-2 était le 7 mai.

Une information qui apparaît crédible car conforme au créneau d’avril-juin évoqué lors de la conférence de presse du 19 janvier. On soulignera toutefois qu’il ne s’agit pas d’une date ferme et que de nombreux préparatifs restent à accomplir. De plus, si la NASA souhaite que la mission au départ envisagée pour une semaine dure plus longtemps, l’entraînement supplémentaire nécessaire pourrait modifier le planning.

SpaceX recrute un ancien directeur de la NASA

La firme privée SpaceX réalise déjà pour le compte de la NASA des vols cargo à destination de l’ISS. Toutefois, le domaine des vols habités et la logique de les confier au secteur privé représentent un défi à la fois pour l’agence américaine et les prestataires choisis. Le Commercial Crew Program est d’ailleurs en retard de plusieurs années au point que certains élus américains se demandent si la démarche reste pertinente alors que les États-Unis ont perdu leur indépendance en matière de transport des astronautes depuis l’arrêt des navettes en 2011. Dans ce contexte, SpaceX a marqué des points en recrutant William Gerstenmaier, figure respectée de l’astronautique. Né en 1954, cet ingénieur est entré à la NASA dès 1977 et en a été l’administrateur associé chargé de l’exploration humaine et des opérations de 2005 à 2019.

William Gerstenmaier, ancien directeur de la NASA a été recruté par SpaceX en qualité de consultant.
Crédit : NASA/Carla Cioffi

Le départ de William Gerstenmaier en juillet 2019 avait surpris. Il a été remplacé par Douglas Loverro en octobre 2019. Pour SpaceX, Gerstenmaier agira en qualité de consultant dans le domaine des vols habités.

Ci-dessous, écoutez le podcast réalisé avec France Bleu Occitanie à propos des projets de tourisme spatial avec le Crew Dragon.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici