Retour réussi pour Crew Dragon

Retour réussi pour Crew Dragon

Le 8 mars, la capsule Crew Dragon de SpaceX a amerri dans l’océan Atlantique, concluant avec succès le vol d’essai Demo-1 vers l’ISS et retour. La NASA compte en effet confier au secteur privé le transport de ses astronautes vers la Station.

Le vol d’essai Demo-1, dit aussi SpX-DM1, a commencé samedi 2 mars avec l’envol de la capsule Crew Dragon vers la Station Spatiale Internationale (ISS). Le but est de tester sans astronaute à bord toutes les étapes d’une mission vers l’ISS.

Crew Dragon arrive au large des côtes de Floride

Toutes les étapes exigées par la NASA pour ce vol ont été successivement franchies par le vaisseau de SpaceX : rendez-vous avec l’ISS, amarrage en automatique, ouverture des écoutilles, etc. Il restait toutefois le 8 mars à démontrer la validité du Crew Dragon pour la toujours délicate phase de rentrée dans l’atmosphère suivie d’un amerrissage sous parachutes.
La capsule a quitté la Station le 8 mars au matin à 8h32 heure de la France métropolitaine (ce sera le fuseau horaire de référence pour le reste de l’article).

Départ du Crew Dragon. Crédit : NASA TV

Départ du Crew Dragon.
Crédit : NASA TV

Dans l’océan Atlantique, à environ 300 km des côtes de la Floride, le navire Go Searcher attendait le retour du Crew Dragon. À 13h52, la vaisseau de SpaceX mit à feu ses propulseurs afin de se «freiner». Perdant de la vitesse, il a largué sa partie cargo arrière (le «trunk») et plongé dans l’atmosphère.

Le Crew Dragon affronte la chaleur pendant sa rentrée dans l’atmosphère. Une image saisie par un avion de la NASA. Crédit : NASA TV

Le Crew Dragon affronte la chaleur pendant sa rentrée dans l’atmosphère. Une image saisie par un avion de la NASA.
Crédit : NASA TV

Une fois la phase «chaude» de la rentrée passée, la capsule a déployé des parachutes de stabilisation puis ses 4 parachutes principaux, achevant sa descente vers l’océan (vidéo NASA TV ci-dessous).

Environ 1 heure plus tard, Crew Dragon fut hissée à bord du Go Searcher, concluant son vol Demo-1. Le vaisseau de SpaceX a ainsi accompli les mêmes étapes qu’une mission habitée. À l’intérieur, le mannequin Ripley bardé de capteurs a recueilli des données qui confirmeront le bon fonctionnement du système de support-vie. On notera que la peluche à l’effigie de la Terre qui était partie dans la capsule le 2 mars, et qui avait fait sensation sur les réseaux sociaux, est restée à bord de l’ISS.

Crew Dragon à bord du navire Go Searcher. Crédit : NASA TV

Crew Dragon à bord du navire Go Searcher.
Crédit : NASA TV

Désormais, la certification du vaisseau de SpaceX doit encore passer un test crucial : un essai d’éjection en phase de décollage au sommet d’un lanceur Falcon 9. Ce sera d’ailleurs la capsule du vol Demo-1 qui sera réutilisée à cette occasion. Un succès ouvrira la voie au premier vol habité d’un Crew Dragon, la mission SpX-DM2 ou Demo-2 attendue pour le moment en juillet prochain. L’équipage est déjà sélectionné : les astronautes de la NASA Robert Behnken et Douglas Hurley.

Robert Behnken (à gauche) et Douglas Hurley devant une maquette taille réelle du Crew Dragon. Ils sont les astronautes sélectionnés pour le premier vol habité de ce vaisseau prévu pour juillet prochain. Crédit : NASA

Robert Behnken (à gauche) et Douglas Hurley devant une maquette taille réelle du Crew Dragon. Ils sont les astronautes sélectionnés pour le premier vol habité de ce vaisseau prévu pour juillet prochain.
Crédit : NASA

Ci-dessous, le replay intégral du direct vidéo du suivi du retour de Crew Dragon.