Avec Crew-1, l’Expédition 64 est au complet

Avec Crew-1, l’Expédition 64 est au complet

La capsule Crew Dragon Resilience de SpaceX (vol Crew-1) a rejoint l’ISS le 17 novembre. Son équipage de 4 astronautes s’est ajouté au trio déjà à bord de la station pour former une Expédition 64 de 7 personnes. Une première.

La mission Crew-1 de SpaceX pour le compte de la NASA s’est envolée avec succès du centre spatial Kennedy le 15 novembre à 19h27, heure locale de Floride (01h27 le 16 pour la France métropolitaine). Il s’agit de la première mission qualifiée «d’opérationnelle» du Commercial Crew Program de l’agence américaine, c’est-à-dire chargée de participer à la rotation des équipages de la Station Spatiale Internationale (ISS).

Amarrage réussi pour Crew-1

La capsule Crew Dragon baptisée Resilience a atteint l’orbite 12 minutes après son envol. Le premier étage du lanceur Falcon 9 est revenu se poser sur une barge en mer au large des côtes de Floride. Il a été précisé que c’est cet étage qui servira pour la mission Crew-2 de l’année prochaine avec Thomas Pesquet, l’astronaute français de l’Agence Spatiale Européenne (ESA).
Après un peu plus d’une journée de vol orbital, Resilience s’est amarrée automatiquement au module Harmony de l’ISS le 17 novembre à 05h00 du matin (France métropolitaine). La vidéo NASA ci-dessous résume le voyage, avec visite guidée de la capsule par l’équipage, le rendez-vous et l’accueil des 4 astronautes.

C’est ainsi que l’Américaine Shannon Walker, ses 2 compatriotes Michael Hopkins et Victor Glover (tous astronautes NASA) et le Japonais Soichi Noguchi (JAXA) ont été accueillis dans le module Harmony de l’ISS par l’Américaine Kathleen Rubins et les Russes Sergueï Ryzhikov et Sergueï Kud-Sverchkov. Ce trio était là-haut depuis le 14 octobre, amené par le vaisseau russe Soyouz MS-17.

Lors de la liaison vidéo avec Houston, l’équipage a été salué par Kathy Lueders, administratrice associée de la NASA chargée du directorat de l’exploration habitée. Auparavant, elle était à la tête du Commercial Crew Program qui a justement supervisé le fait de confier au secteur privé le transport des astronautes vers l’ISS. SpaceX et Boeing furent les deux compagnies retenues. SpaceX, fondée par Elon Musk en 2002, a été la première a franchir toutes les étapes de certification exigées par l’agence américaine. À la fin de la vidéo, on note que depuis le Japon, le président de l’agence spatiale JAXA Hiroshi Yamakawa adresse ses félicitations aux astronautes en discutant avec son compatriote Soichi Noguchi.

Des premières et «Bébé Yoda», star des réseaux sociaux

Outre le fait que Crew-1 est le premier vol opérationnel du Commercial Crew Program, il marque d’autres premières. Shannon Walker est la première femme à bord d’une capsule Crew Dragon de SpaceX. Soichi Noguchi est le premier astronaute non-Américain transporté par un tel vaisseau. De plus, Victor Glover devient le premier Afro-Américain assigné à une mission de longue durée à bord de la Station Spatiale Internationale (il y a eu auparavant des Afro-Américains ou Afro-Américaines à bord de la station, mais via les vols de navettes NASA et ils ne faisaient pas parti des Expéditions, les équipages de l’ISS).

Une Expédition 64 forte de 7 astronautes. Premier rang de gauche à droite (amenés par Crew Dragon Crew-1) : Shannon Walker, Victor Glover, Michael Hopkins et Soichi Noguchi. Derrière (amenés par le Soyouz MS-17) : Kathleen Rubins, Sergueï Ryzhikov et Sergueï Kud-Sverchkov. Crédit : NASA TV/Cité de l’espace

Une Expédition 64 forte de 7 astronautes. Premier rang de gauche à droite (amenés par Crew Dragon Crew-1) : Shannon Walker, Victor Glover, Michael Hopkins et Soichi Noguchi. Derrière (amenés par le Soyouz MS-17) : Kathleen Rubins, Sergueï Ryzhikov et Sergueï Kud-Sverchkov.
Crédit : NASA TV/Cité de l’espace

Pour rester au chapitre des premières, l’Expédition 64 qui réunit le trio arrivé le 14 octobre avec le Soyouz MS-17 et le quatuor de Crew-1 est le premier équipage de la station qui comprend 7 personnes. Jusqu’alors, le maximum fut de 6. Il est à noter cependant que l’ISS a déjà accueilli plus de 6 et même plus de 7 personnes lors de rotations d’équipages ou de vols de navette. Mais temporairement. La 64 est bien la première Expédition à 7.
Mais sur les réseaux sociaux, c’est une peluche qui a été la «star» du vol Crew-1. Faisant office de mascotte pour la mission, elle est à l’effigie de L’Enfant, un personnage de la série The Mandalorian de Disney+ (dont on parlait ici) et surnommé «Bébé Yoda» (Baby Yoda en anglais) puisqu’il s’agit d’un jeune enfant de l’espèce de l’emblématique maître Jedi de la saga Star Wars.

En entrant dans la station, Soichi Noguchi est accompagné de la peluche à l’effigie de «Bébé Yoda». Crédit : NASA TV/Cité de l’espace

En entrant dans la station, Soichi Noguchi est accompagné de la peluche à l’effigie de «Bébé Yoda».
Crédit : NASA TV/Cité de l’espace

     

     

     

    Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, la Cité de l’espace ferme ses portes du jeudi 29 octobre à 18h jusqu’à nouvel ordre.

     

     

    Nous vous remercions de votre compréhension.