Retour le 2 août pour Demo-2 - Cité de l'Espace

Retour le 2 août pour Demo-2

Retour le 2 août pour Demo-2

Après 2 mois à bord de l’ISS, Douglas Hurley et Robert Behnken doivent revenir sur Terre le 2 août à bord de leur capsule Crew Dragon. Leur amerrissage signera la fin de la première mission habitée de SpaceX pour la NASA.

La fin du mois de mai 2020 a marqué un tournant dans le domaine des vols habités. Pour la première fois, une société privée assurait le transport d’astronautes pour le compte d’une agence spatiale sur la base d’un contrat commercial. Rappelons que cette logique est le résultat du Commercial Crew Program de la NASA qui avait sélectionné en 2014 les firmes Boeing et SpaceX pour qu’elles fournissent une prestation de service «clé en main» pour amener vers la Station Spatiale Internationale (ISS) les astronautes. Ce qui comprend aussi, on s’en doute, leur retour.

Demo-2 et l’Expédition 63

C’est la société SpaceX, créé en 2002 par le milliardaire Elon Musk, qui a été la première à réussir les nombreux tests de qualification exigés par la NASA avant de procéder à un essai habité. C’est ainsi que le 30 mai, les astronautes de l’agence américaine Douglas Hurley et Robert Behnken ont décollé de Floride à bord d’une capsule Crew Dragon qu’ils ont baptisé Endeavour. Leur vol s’appelle Demo-2 puisqu’il s’agit bien d’une démonstration afin de certifier définitivement le véhicule.

L’Expédition 63 de l'ISS est actuellement composée de 5 astronautes.<br /> En haut et de gauche à droite : Anatoly Ivanishin, Chris Cassidy et Ivan Vagner arrivés le 9 avril 2020 avec le Soyouz MS-16.<br /> En bas et de gauche à droite : Douglas Hurley et Robert Behnken arrivés le 31 mai avec la Crew Dragon Endeavour.<br /> Crédit : NASA

L’Expédition 63 de l’ISS est actuellement composée de 5 astronautes.
En haut et de gauche à droite : Anatoly Ivanishin, Chris Cassidy et Ivan Vagner arrivés le 9 avril 2020 avec le Soyouz MS-16.
En bas et de gauche à droite : Douglas Hurley et Robert Behnken arrivés le 31 mai avec la Crew Dragon Endeavour.
Crédit : NASA

Le 31 mai, la Crew Dragon s’amarrait de façon automatique à l’ISS. Hurley et Behnken rejoignaient alors leur compatriote Chris Cassidy et les Russes Ivan Vagner et Anatoly Ivanishin.

La certification en ligne de mire

Au début du vol Demo-2, la durée du séjour de Douglas Hurley et Robert Behnken n’avait pas été précisée par la NASA. Tout dépendait du comportement de la Crew Dragon, y compris une fois amarrée à l’ISS. Les panneaux solaires de la capsule furent notamment surveillés afin de vérifier si leurs performances ne se dégradaient pas trop vite en raison de leur exposition aux rudes conditions orbitales.

Robert Behnken et Douglas Hurley à bord de l’ISS et devant le sas qui donne accès à leur capsule Crew Dragon.
 Crédit : NASA

Robert Behnken et Douglas Hurley à bord de l’ISS et devant le sas qui donne accès à leur capsule Crew Dragon.
Crédit : NASA

Au final, c’est la date du dimanche 2 août qui a été choisie pour le retour de Demo-2 (avec des ajustements possibles en fonction de la météo). La Crew Dragon Endeavour  doit quitter l’ISS avec Hurley et Behnken le samedi 1er août à 19h34 heure de la côte Est américaine (heure du centre spatial Kennedy en Floride), soit le dimanche 2 août à 01h34 du matin en France métropolitaine.

La capsule Crew Dragon amarrée à l’ISS. Crédit : NASA/Cité de l’espace

La capsule Crew Dragon amarrée à l’ISS.
Crédit : NASA/Cité de l’espace

Le véhicule de SpaceX entamera alors son retour puis sa rentrée dans l’atmosphère, la phase la plus délicate, avant un amerrissage le même jour à 14h42 heure de Floride (20h42 pour la France métropolitaine). La Cité de l’espace vous permettra de suivre cet événement en direct sur son fil Twitter.

Lors du vol d’essai Demo-1 en mode automatique au mois de mars 2019, SpaceX avait procédé avec succès au retour d’une capsule Crew Dragon, récupérée après son amerrissage sous parachutes par le navire Go Searcher de la firme privée. Crédit : NASA/SpaceX/Cité de l’espace

Lors du vol d’essai Demo-1 en mode automatique au mois de mars 2019, SpaceX avait procédé avec succès au retour d’une capsule Crew Dragon, récupérée après son amerrissage sous parachutes par le navire Go Searcher de la firme privée.
Crédit : NASA/SpaceX/Cité de l’espace

Endeavour doit amerrir dans le golfe du Mexique (au large du littoral Ouest de la Floride) ou dans l’océan Atlantique (littoral Est) en fonction des conditions météo.
Ce retour conclura le vol Demo-2 et l’analyse des données devrait achever la certification de la capsule Crew Dragon de SpaceX pour son utilisation dans le cadre du transport des astronautes de la NASA. D’ailleurs, le premier vol opérationnel vers l’ISS, dit USCV-1 pour United States Crew Vehicle-1, est annoncé pour la fin du mois de septembre prochain. Une capsule Crew Dragon emportera vers la station les Américains Michael Hopkins, Victor Glover et Shannon Walker avec le Japonais Soichi Noguchi. La Crew Dragon suivante, dans la première moitié de 2021 (à confirmer) pourrait être le vaisseau américain à bord duquel voyagera Thomas Pesquet pour sa deuxième mission. Le Français de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) est en effet en ce moment en plein entraînement pour repartir sur orbite.