Disparition de Paul Allen

Le 15 octobre, le décès de Paul Allen ce même jour était annoncé. Né en 1953, cet entrepreneur américain est surtout connu pour avoir été le cofondateur en 1975 avec Bill Gates du géant du logiciel Microsoft. Paul Allen quitte cette société en 1983 après avoir été traité avec succès contre un lymphome en 1982. Il se lance alors dans plusieurs initiatives caritatives ou de soutien à la culture.

La technologie intéresse aussi le milliardaire qui veut aider à bâtir un futur meilleur (le but affiché de Vulcan, réseau d’entreprises par lequel il met en marche ses initiatives). Dans le domaine astronomique et spatial, on retiendra par exemple sa participation à l’institut SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) pour la recherche de signaux émis par une ou des civilisations extraterrestres. L’Allen Telescope Array (ATA) qui consiste en 42 antennes de 6 m de diamètre a été baptisée en son nom puisque cette installation fut construite grâce à un don de 11,5 millions de dollars de la Paul G. Allen Family Foundation au début des années 2000.

Ci-dessous, un reportage vidéo de 2009 de l’institut SETI sur l’ATA.

Paul Allen finança aussi le développement du SpaceShipTwo. Ce petit avion spatial suborbital, largué en altitude depuis un avion-porteur, remporta l’ANSARI XPrize en devenant le premier engin privé habité (un pilote à bord) à atteindre la frontière de l’espace en 2004. Sur cet appareil, sous la mention SpaceShipOne, on remarque d’ailleurs l’inscription «A Paul G. Allen Project».

Ci-dessous, une vidéo de Vulcan rappelant ce programme.

Si le concept du SpaceShipOne a été par la suite développé plus avant par Virgin Galactic pour en faire un futur avion-fusée capable d’emmener 6 passagers à plus de 100 km (la commercialisation devrait débuter d’ici 2020), Paul Allen n’a pas pour autant abandonné l’idée de révolutionner l’astronautique. Via Vulcan, le milliardaire a mis sur pied le Stratolaunch, un aéronef à 2 fuselages de 117 m d’envergure conçu pour amener à une dizaine de kilomètres d’altitude plusieurs lanceurs différents. Le but étant de baisser significativement le coût de l’accès à l’espace.

Assemblé à partir des pièces de 2 Boeing 747 d’occasion, le Stratolaunch a effectué plusieurs tests au sol (vidéo ci-dessous).

Il y a quelques semaines, le 1er octobre, Paul Allen avait révélé sur Twitter une rechute de sa maladie de 1982 tout en affichant son optimisme pour mener à nouveau ce combat.

La compagnie Vulcan a précisé que son fondateur avait succombé à des complications de cette maladie à 65 ans et assuré son intention de «continuer à travailler pour faire avancer la mission de Paul et les projets qu’il nous a confiés».