La première femme astronaute émiratie

La première femme astronaute émiratie

Pour leur deuxième sélection d’astronautes, les Émirats Arabes Unis ont retenu Noura Al Matrooshi et Mohammed Al Mulla après plus de 4000 candidatures. Al Matrooshi est la première femme astronaute émiratie.

Le Mohammed bin Rashid Space Centre (MBRSC) est chargé par l’agence spatiale des Émirats Arabes Unis (UAE Space Agency) de gérer le volet des vols habités. En 2018, furent ainsi sélectionnés Sultan Al Neyadi et Hazza Al Mansouri. Ce dernier devint le premier Émirati dans l’espace lors d’un vol d’une semaine vers l’ISS en 2018 dans le cadre d’un accord avec la Russie.
Le 10 avril, le MBRSC a annoncé le résultat de sa deuxième sélection d’astronautes.

Plus de 4 000 candidats et candidates

Cette sélection fut initiée en 2019 et 4 305 personnes de nationalité émiratie ont répondu à l’appel, dont 30 % de femmes. Les finalistes consistaient en 9 hommes et 5 femmes qui ont notamment passé des entretiens avec Sultan Al Neyadi et Hazza Al Mansouri, mais aussi les astronautes américaines de la NASA Jessica Meir et Anne McClain. Le MBRSC a d’ailleurs conclu un accord avec la NASA pour des entraînements au Johnson Space Center à Houston.
Le 10 avril, on apprenait que la nouvelle sélection émiratie comprenait une femme et un homme.
Noura Al Matrooshi, 28 ans, est diplômée en ingénierie mécanique et a participé aux Olympiades mathématiques de 2011. La vidéo ci-dessous est sa présentation officielle par le MBRSC.

Mohammed Al Mulla, 32 ans, est un pilote de la police de Dubai avec 1500 heures de vol. Il est aussi à la tête du département d’entraînement de cette institution. La vidéo ci-dessous est sa présentation officielle par le MBRSC.

Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats Arabes Unis, qui n’a jamais manqué de soutenir politiquement les initiatives astronautiques du pays, a souligné dans un tweet que Noura Al Matrooshi était «la première femme arabe astronaute». Le programme spatial émirati, qui a récemment abouti à l’arrivée de la sonde Hope autour de Mars, s’inscrit dans une volonté d’orienter la jeune fédération fondée en 1971 vers la science et la technologie. Le but affiché est de créer une économie basée sur la connaissance et non plus uniquement sur l’exploitation du pétrole.

    INFORMATION PASS SANITAIRE 

     

    Depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la Cité de l’espace.

     

    Merci de votre compréhension,

     

    La Cité de l’espace