Les 30 ans d’Hubble en vidéos - Cité de l'Espace

Les 30 ans d’Hubble en vidéos

Les 30 ans d’Hubble en vidéos

Pour célébrer comme il se doit les 3 décennies du télescope spatial, la Cité de l’espace et UPS in space ont recueilli des témoignages de personnes qui ont travaillé sur Hubble ou avec ses données. Retrouvez-les dans cet article.

Le 24 avril 1990, le télescope spatial Hubble s’envolait à bord de la navette spatiale Discovery (mission STS-31). Le lendemain, il était placé sur orbite et depuis 30 ans il a révolutionné l’astronomie. Nous vous proposons de revivre cette triple décennie à travers 7 interviews. En fin d’article, nous vous présentons Cosmic Reef, l’image anniversaire dévoilée le 24 avril 2020.

30 ans d’Hubble en 7 interviews

Pour célébrer l’anniversaire de ce programme qui réunit la NASA et l’Agence Spatiale Européenne, la Cité de l’espace avait organisé avec l’association UPS in space un événement en ligne avec des interviews comprenant 2 astronautes (Drew Feustel et Jean-François Clervoy) qui ont participé à des missions d’entretien du télescope spatial, 2 astronomes qui utilisent les données d’Hubble (Roser Pello et Thierry Contini), un ingénieur qui travaillé sur l’un des premiers instruments de l’observatoire orbital (Pierre Hollier), une doctorante qui nous explique le traitement des images (Claire Guilloteau), sans oublier un message du représentant de la NASA en Europe (Tim Tawney).

Nous vous proposons de tous les retrouver ci-dessous. Des témoignages qui permettent de saisir toute l’importance du télescope spatial Hubble.

Drew Feustel
L’astronaute de la NASA Drew Feustel a enregistré un message spécifiquement pour cette célébration. Il faisait partie de l’équipage de la mission STS-125 de la navette Atlantis en 2009, dernière mission de service du télescope spatial.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

 

Thierry Contini
L’astrophysicien Thierry Contini revient sur l’apport d’Hubble pour l’étude des galaxies. Il explique aussi que les observatoires au sol et Hubble ne sont pas concurrents, mais complémentaires. Il prend pour exemple l’instrument MUSE (télescope européen VLT au Chili) sur lequel il travaille et qui complète par ses données celles acquises par Hubble.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

 

Roser Pello
L’astrophysicienne Roser Pello nous explique comment Hubble a permis d’étudier les premières galaxies qui se sont formées peu après le Big Bang. Le télescope spatial a aussi poussé à une nouvelle façon de travailler basée sur la collaboration entre scientifiques autour de projets communs.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

 

Jean-François Clervoy
Avec une mission de réparation en 1999 (Mission STS 103), Jean-François Clervoy, astronaute à l’ESA, fait partie des personnes qui ont côtoyé Hubble de très près. Il revient, pour nous, sur cette incroyable mission et sur l’importance du télescope pour l’histoire de l’astronomie et ses avancées.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

 

Pierre Hollier
L’ingénieur Pierre Hollier a travaillé sur la caméra FOC (Faint Object Camera), l’un des premiers instruments principaux d’Hubble et une contribution importante de l’ESA (Agence Spatiale Européenne) au programme du télescope spatial.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

 

Tim Tawney
Représentant de la NASA en Europe, Tim Tawney rappelle les principaux et multiples apports du télescope spatial Hubble dans le domaine scientifique, mais aussi technologique en soulignant quelques exemples d’applications sur Terre.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

 

Claire Guilloteau
La doctorante Claire Guilloteau nous explique comment sont obtenues les images du télescope spatial Hubble : il faut en effet traiter les données brutes pour réaliser les spectaculaires photographies que nous connaissons. Elle présente aussi le JWST, souvent annoncé comme le « successeur » d’Hubble.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

 

Cosmic Reef : l’image des 30 ans

Pour chacun de ses anniversaires, Hubble offre une image spectaculaire du ciel. Pour ses 30 ans, il s’est tourné vers des nébuleuses cataloguées NGC 2014 et NGC 2020. Elles sont à 163 000 années-lumière de nous, dans une galaxie naine satellite de la nôtre appelée Grand Nuage de Magellan. La vidéo ci-dessous «zoome» vers cette image baptisée Cosmic Reef (le récif cosmique).

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

Que voyons-nous dans cette image ? Tout d’abord, la vaste nébuleuse rouge est NGC 2014, une zone de formation d’étoiles. Ici naissent de futurs soleils avec très probablement plus tard leur propre cortège de planètes. En bas à gauche, cette «fleur bleue céleste» est NGC 2020, un nuage de gaz éjecté par une étoile 200 000 fois plus lumineuse que notre Soleil.
Bon anniversaire Hubble !

Cosmic Reef, l'image des 30 ans d'Hubble. Crédit : ESA/NASA/STScI

Cosmic Reef, l’image des 30 ans d’Hubble. Crédit : ESA/NASA/STScI

L’événement Hubble – 30 ans était organisé par la Cité de l’espace et l’association d’Astronomie UPS in SPACE, en partenariat avec NASA, ESA, AMIS DE LA CITE, NEPTUNION 31 et avec la participation de LAM/CNRS-INSU/Université d’Aix-Marseille, IRAP/OMP/CNRS/Université Toulouse III, IRAP/IRIT/OMP/INP-ENSEEIHT.