Inspiration4 autour de la Terre

Inspiration4 autour de la Terre

Décollage réussi le 15 septembre pour la mission privée Inspiration4 autour de notre planète à bord d’une capsule Crew Dragon de SpaceX. Le milliardaire Jared Isaacman a invité trois passagers et souhaite susciter des donations pour la recherche médicale.

Le spatial privé a franchi une étape avec Inspiration4 en raison de son équipage. En effet, aucune des 4 personnes à bord de la capsule Crew Dragon de cette mission n’est astronaute professionnel, une première (nous détaillons la mission plus bas).

Une mission autour de la Terre

Le décollage a eu lieu comme prévu le 15 septembre à 20h02, heure locale de Floride, soit le 16 septembre à 2h02, heure de la France métropolitaine.
Le premier étage du Falcon 9 a été récupéré sur une barge en mer. Il accomplissait là son troisième vol. La capsule Crew Dragon Resilience avec ses 4 passagers s’est inscrite sur orbite terrestre une dizaine de minutes après l’envol. Ci-dessous, 3 captures d’écran montrant le départ et l’arrivée sur orbite avec le panneau de contrôle de la capsule qui consiste en des écrans tactiles.

Avec ce vol, le record du nombre de personnes simultanément dans l’espace est battu avec un total de 14 astronautes sur 3 missions différentes (7 pour l’Expédition 65 de l’ISS, 3 pour le vol Shenzhou-12* de la station chinoise et 4 pour Inspiration4).

(*) Shenzhou-12 est revenu sur Terre le 17 septembre, ce record a donc été atteint pendant environ 1 jour.

Décollage à 20h02 heure de Floride.

Décollage à 20h02 heure de Floride.

 

La Crew Dragon Resilience de SpaceX en pleine ascension.

La Crew Dragon Resilience de SpaceX en pleine ascension.

 

Arrivée sur orbite. Un affichage résolument futuriste !

Arrivée sur orbite. Un affichage résolument futuriste !

L’équipage est composé du milliardaire Jared Isaacman, d’Hayley Arceneaux (assistante médicale qui représente le St Jude Hospital), de Christopher Sembroski (ingénieur de Lockheed Martin) et de Sian Proctor (géologue et spécialisée en communication des sciences). Il s’agit d’un vol privé opéré par SpaceX et payé par Jared Isaacman. La capsule retenue est la Crew Dragon Resilience numéro de série C207 (précédemment employée pour le vol Crew-1 de la NASA) qui effectue ici sa deuxième mission. Le lanceur était un Falcon 9 dont le premier étage immatriculé B1062 avait été auparavant utilisé pour 2 lancements de satellites GPS (en novembre 2020 et juin 2021).
Ci-dessous, l’enregistrement du direct de SpaceX (décollage à 4:17:20).

Pour Inspiration4, la Crew Dragon Resilience ne va pas cette fois-ci vers l’ISS, la trajectoire visée étant l’orbite terrestre avec une inclinaison de 51,6° et un apogée (point le plus haut) à 575 km. Cette altitude est une centaine de kilomètres au-dessus de l’ISS et une poignée de dizaines plus haute que celle du télescope spatial Hubble (environ 540 km). Les 4 passagers vont vivre ensemble pendant 3 jours dans les 9,3 m3 de la capsule. Ils profiteront de vues de notre planète qui s’annoncent spectaculaires puisque l’avant de la capsule a été équipé d’un hublot en forme de demi-sphère. Le retour sur Terre est prévu pour le 19 septembre. Ce sera un amerrissage au large des côtes de Floride.

La mission privée Inspiration4 fait appel à une capsule Crew Dragon de SpaceX équipée pour l’occasion d’un hublot hémisphérique positionné à l’avant. Le cône de protection fermé au décollage sera ouvert sur orbite (et refermé pour le retour). Ce vol de 3 jours autour de la Terre culminera à 575 km. Crédit : SpaceX/Cité de l’espace

La mission privée Inspiration4 fait appel à une capsule Crew Dragon de SpaceX équipée pour l’occasion d’un hublot hémisphérique positionné à l’avant. Le cône de protection fermé au décollage sera ouvert sur orbite (et refermé pour le retour). Ce vol de 3 jours autour de la Terre culminera à 575 km.
Crédit : SpaceX/Cité de l’espace

Dans le tweet Inspiration4 ci-dessous envoyé depuis l’orbite, on les voit à bord de la Crew Dragon et profiter des vues de la Terre permises par le hublot hémisphérique.

La volonté de signer «une nouvelle ère»

Jared Isaacman, qui finance intégralement Inspiration4 est un milliardaire américain né en 1983. Il doit sa fortune à la société de traitement de paiements qu’il a créée en 2005. Il a aussi cofondé en 2012 en Floride la compagnie Draken International qui fournit des prestations d’entraînement pour les pilotes militaires américains grâce à sa propre flotte d’avions de chasse. Passionné d’aviation, Jared Isaacman est d’ailleurs lui-même qualifié sur plusieurs de ces appareils.

L’équipage d’Inspiration4 alors que la capsule Crew Dragon Resilience et son lanceur Falcon 9 s’approchent du pas de tir LC-39A en Floride. De gauche à droite : Christopher Sembroski, Jared Isaacman, Hayley Arceneaux et Sian Proctor font un 4 avec les doigts pour évoquer leur mission. Crédit : Inspiration4 / John Kraus

L’équipage d’Inspiration4 alors que la capsule Crew Dragon Resilience et son lanceur Falcon 9 s’approchent du pas de tir LC-39A en Floride. De gauche à droite : Christopher Sembroski, Jared Isaacman, Hayley Arceneaux et Sian Proctor font un 4 avec les doigts pour évoquer leur mission.
Crédit : Inspiration4 / John Kraus

Avec Inspiration4, Jared Isaacman ne cache pas son ambition de marquer ce que le site officiel de la mission appelle «une nouvelle ère pour les vols spatiaux habités et l’exploration». Cette aventure fait même l’objet d’une série documentaire sur le géant du streaming Netflix (bande-annonce ci-dessous). Une façon pour Jared Isaacman d’attirer l’attention sur Inspiration4 qu’il présente aussi comme un moyen de susciter des donations en faveur du St Jude Children’s Research Hospital de Memphis spécialisé dans la lutte contre les cancers des enfants.

Pourtant, il ne s’agit pas là de la première fois que des privés, ou «touristes spatiaux», partent sur orbite. Rappelons que de 2001 à 2009, 7 personnes ont payé leur propre voyage orbital en allant vers l’ISS pendant environ 1 à 2 semaines grâce aux vaisseaux russes Soyouz (accord commercial entre la firme américaine Space Adventures et l’agence russe Roscosmos). Toutefois, pour chacun de ces vols, le ou la «spaceflight participant» (nom officiel) voyageait forcément avec au moins un cosmonaute professionnel, en l’occurrence de Roscomos. De plus, le 20 juillet dernier, la capsule New Shepard de Blue Origin dépassa la frontière de l’espace avec 4 passagers qui n’étaient pas des astronautes professionnels. Mais s’agissant d’un vol suborbital, l’engin ne se plaça pas sur orbite, se contentant d’un «bond» à un peu plus de 100 km avant de revenir sous parachutes, non loin de son point d’envol au Texas.

C’est en cela que se distingue Inspiration4 puisque pour la première fois, un vaisseau atteint l’orbite terrestre avec uniquement des astronautes non-professionnels.

Jared Isaacman, Hayley Arceneaux, Christopher Sembroski et Sian Proctor ne sont en effet aucunement des astronautes sélectionnés par une agence spatiale. L’automatisation poussée de la Crew Dragon de SpaceX joue certainement un rôle, même si Jared Isaacman est lui-même un pilote accompli. On notera que Sian Proctor fut candidate à la sélection NASA de 2009, sans succès toutefois bien qu’ayant atteint le groupe des 47 finalistes.

Leadership, Hope, Generosity et Prosperity

D’ailleurs, comment ont été «sélectionnés» les astronautes d’Inspiration4 ? Cette mission privée étant financée par Jared Isaacman, il a décidé de faire partie du voyage. Dans la capsule Crew Dragon, il occupera la place du commandant nommée pour l’occasion Leadership. Les 3 autres places disponibles ont été baptisées Hope (espoir), Generosity (générosité) et Prosperity (prospérité). Les deux premières sont liées à une campagne en faveur du St Jude Children’s Research Hospital. Jared Isaacman espère ainsi que 200 millions de dollars de dons aideront cette institution créée en 1962, l’année du premier vol orbital d’un Américain, John Glenn. À ce jour, un peu plus de 30 millions de dollars ont été ainsi récoltés. Jared Isaacman contribuera personnellement à hauteur de 100 millions de dollars !

Avant leur vol, les 4 d’Inspiration4 ont suivi un programme d’entraînement avec une découverte de l’impesanteur (par tranches d’une vingtaine de secondes) à bord du Boeing 727 de la compagnie ZERO-G. Il y a eu aussi la prise de contact avec la capsule Crew Dragon chez SpaceX, des passages en centrifugeuse, des cours de pilotages, etc. Crédit : Inspiration4 / John Kraus

Avant leur vol, les 4 d’Inspiration4 ont suivi un programme d’entraînement avec une découverte de l’impesanteur (par tranches d’une vingtaine de secondes) à bord du Boeing 727 de la compagnie ZERO-G. Il y a eu aussi la prise de contact avec la capsule Crew Dragon chez SpaceX, des passages en centrifugeuse, des cours de pilotages, etc.
Crédit : Inspiration4 / John Kraus

La place Hope symbolise l’espoir des recherches menées par St Jude puisqu’elle a été attribuée à Hayley Arceneaux. Née en 1991, elle fut soignée pour un cancer osseux dans son enfance et elle travaille aujourd’hui pour l’hôpital. Le siège Generosity permit d’organiser une sorte de tombola encourageant les participants à verser des donations. Ce n’est pas Christopher Sembroski qui l’emporta, mais un ami qui lui en a fait cadeau et qui a souhaité rester anonyme. Né en 1978, Sembroski est un ingénieur de Lockheed Martin, passionné depuis toujours par le spatial. Enfin, Sian Proctor a remporté la place Prosperity en soumettant un dossier sur la plateforme de commerce en ligne Shift4Shop, une des entreprises de Jared Isaacman.

Le 14 septembre, au sein des installation SpaceX située à proximité du pas de tir LC-39A en Floride, l’équipage d’Inspiration4 s’exprima sur la mission. Ci-dessous, l’enregistrement de cette conférence.

L’objectif caritatif continue pendant le voyage orbital puisque des objets emmenés là-haut seront mis en vente aux enchères et bénéficieront à l’hôpital St Jude. Enfin, le site de la société SpaceX précise que la mission a aussi pour but de mener une recherche scientifique centrée sur l’avancement de la médecine et sur les effets des vols spatiaux. Cela peut étonner, car les agences spatiales font de telles études, mais le vécu médical de 4 personnes sur orbite fournira forcément des données supplémentaires en la matière.

Le 30 mars, Jared Isaacman, Hayley Arceneaux, Christopher Sembroski et Sian Proctor avaient également expliqué le contexte de leur vol et les objectifs suivis (enregistrement vidéo ci-dessous).

La mission privée Inspiration4 en annonce de plus d’autres à venir. Dans le cadre de son Commercial Crew Program, la NASA n’a de fait volontairement pas demandé une exclusivité d’utilisation pour les vaisseaux qu’elle certifie afin de transporter des astronautes. Le but étant de favoriser l’émergence de nouvelles activités commerciales liées aux vols habités. La société Axiom Space compte ainsi organiser plusieurs missions privées avec les capsules de SpaceX, la première dite Ax-1 étant prévu en 2022 (3 milliardaires vers l’ISS accompagnés de l’ancien astronaute Michael Lopez-Alegria). La Russie a décidé de son côté de relancer l’activité de tourisme spatial qu’elle mena de 2001 à 2009. En décembre prochain, un Soyouz MS-20 piloté par Alexandre Misurkin partira avec le milliardaire japonais Yusaku Maezawa (qui a aussi l’intention de financer une mission autour de la Lune avec SpaceX) et son assistant Yozo Hirano chargé de documenter le voyage. Le but est un séjour d’un peu plus d’une semaine à bord de l’ISS. Auparavant, l’agence Roscosmos enverra pendant une dizaine de jours l’actrice Yulia Peresild et le réalisateur Klim Shipenko afin de tourner dans l’ISS des scènes du film Challenge pour la chaîne de télévision Channel One. L’aller se fera avec le Soyouz MS-19 le 5 octobre et le retour avec le MS-18 le 17 octobre. Il ne s’agit pas là de tourisme spatial puisque l’actrice et le réalisateur ne payent pas leur billet pour un voyage, mais vont exercer leur métier là-haut. En revanche, même si cette mission se fait avec le support de Roscosmos, elle s’inscrit dans l’ouverture du spatial à de nouvelles activités.

    INFORMATION PASS SANITAIRE 

     

    A partir du 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la Cité de l’espace.

     

    Merci de votre compréhension,

     

    La Cité de l’espace