Regardez passer l’ISS ce 3 avril - Cité de l'Espace

Regardez passer l’ISS ce 3 avril

Regardez passer l’ISS ce 3 avril

Le 3 avril, à 21h, la Station Spatiale Internationale (ISS) commencera à passer au-dessus de la France dans de bonnes conditions d’observation. On vous explique comment en profiter en toute sécurité.

Les passages de l’ISS ne sont pas rares, le complexe orbital tournant autour de notre planète 16 fois chaque jour ! Mais ces passages ne se valent pas tous, la station passant plus ou moins haut dans le ciel à un endroit donné et l’angle avec le Soleil n’est pas toujours optimum (l’ISS ne brille pas par elle-même, elle réfléchit la lumière de notre étoile).
Ce vendredi 3 avril 2020, s’annonce favorable et c’est pourquoi nous vous détaillons comment observer ce phénomène en ayant choisi comme exemples Toulouse (là où se trouve la Cité de l’espace), Bordeaux, Nantes, Paris, Lyon et Marseille. Si vous n’habitez pas ces villes, choisissez la plus proche, les paramètres seront suffisamment semblables.

Observer en respectant les consignes sanitaires

En cette période de lutte contre la pandémie du coronavirus de type SARS-CoV-2, il faut bien évidemment, et avant tout, respecter les consignes sanitaires. Donc, ne sortez pas du confinement pour observer le passage de l’ISS. Ce n’est d’ailleurs pas nécessaire.
Ceux qui sont confinés dans une maison avec jardin privé pourront l’utiliser pour accéder à une vaste vue du ciel. En appartement, vous pourrez voir la station depuis votre balcon (sans se pencher s’il vous plaît !) s’il est orienté vers la ou les directions que nous précisons plus bas. Dans le cas d’une fenêtre, on vérifiera l’orientation et on redoublera de prudence en ne se penchant pas pour un passage proche du zénith. Au cas où ce dernier n’est pas visible sans risque, sachez que vous pourrez tout de même assister à la «montée» de l’ISS dans le ciel en regardant dans la bonne direction (à nouveau, on détaille plus bas). Même si vous êtes dépourvus de boussole, ne négligez pas votre smartphone si vous en avez un : la plupart proposent en effet une application intégrée pour s’orienter et sélectionner son balcon ou sa fenêtre. Les heures données sont en heure légale française (heure de votre montre).

Carte du passage de l’ISS au-dessus de la France le 3 avril. Crédit : Heavens-Above

Carte du passage de l’ISS au-dessus de la France le 3 avril.
Crédit : Heavens-Above

Quelques exemples de passages de l’ISS ce 3 avril

Le phénomène sera donc visible de toute la France, la verticale du passage est sur la région de Nantes ou celle de Lyon (carte ci-dessus). Ce vendredi 3 avril, regardez ce point brillant dans le ciel qui arrivera du Nord-Ouest à 21h. Un point brillant bien visible, qui sera à cette heure précise déjà au-dessus de l’horizon. Il se déplacera rapidement dans le ciel. Lever la tête et les yeux naturellement devrait suffire. N’hésitez pas à partager votre observation comme ce fut le cas le 24 mars en nous interpellant sur Twitter avec @CiteEspace.
Détaillons maintenant pour Toulouse, Bordeaux, Nantes, Paris, Lyon et Marseille. Choisissez la ville la plus proche pour avoir une bonne estimation des conditions.
Mise à jour du 3 avril : le 2 avril, l’ISS a effectué une correction d’orbite. Les modifications du passage de ce 3 avril sont minimes (quelques secondes à une minute de différence), mais nous avons procédé à une mise à jour des cartes et des horaires.

Le passage de Toulouse

Regardez au Nord-Ouest, donc à droite de Vénus* (cf carte du site Heavens-Above ci-dessous) qui sera l’astre le plus brillant dans le ciel. La carte montre aussi que l’ISS traversera 2 constellations assez connues : tout d’abord Cassiopée (forme en W) puis la classique Grande Ourse.
(*) N’oubliez qu’une carte du ciel se conçoit comme si on la regardait en la tenant au-dessus de sa tête.

L’ISS s’extrait de l’horizon Nord-Ouest et atteint 10° de hauteur dans le ciel à 21h01. Son éclat augmentera jusqu’à atteindre la magnitude de -3,3 (comparable à Vénus) quelques secondes avant 21h04, heure à laquelle la station sera au plus haut dans le ciel pour Toulouse à 52° au Nord-Nord-Est (en gros vers le Nord). Elle sera alors à 528 km de distance des Toulousains (son altitude orbitale est d’environ 400 km, la différence s’explique par le fait qu’elle ne passe exactement à la verticale de la ville rose).
Rappel : la magnitude est une échelle qui indique l’éclat d’un astre et plus le chiffre est grand et moins l’astre est visible. La limite de visibilité à l’œil nu en dehors de toute pollution lumineuse est 6. L’ISS aura ce soir une magnitude négative, donc elle sera un des «astres» les plus brillants du ciel, seulement «concurrencée» par Vénus et la Lune.
On résume.
10° de hauteur à 21h01 (vers le Nord-Ouest)
Au plus haut à 52° à 21h04 (vers le Nord-Nord-Est)
Entre dans l’ombre de la Terre (à 12°) quelques secondes après 21h07 (Est-Sud-Est)

 

Le passage de Bordeaux

On est proche des conditions de Toulouse et on s’oriente également vers le Nord-Ouest à droite de Vénus. Là aussi, l’ISS traversera les constellations Cassiopée et la Grande Ourse. Bordeaux étant plus au nord, l’ISS «montera» un peu plus haut dans le ciel jusqu’à 57°. La magnitude sera de -3,4 similaire à celle de Toulouse.
Ci-dessous, la carte du passage dans le ciel calculé par le site Heavens-Above.

On résume.
10° de hauteur quelques secondes après 21h (vers le Nord-Ouest)
Au plus haut à 57° quelques secondes avant 21h04 (vers le Nord-Nord-Est)
Passe sous 10° et rentre dans l’ombre de la Terre peu après 21h07 (Est-Sud-Est)

 

Le passage de Nantes

Géométrie différente, car à Nantes, le passage se fera presque au Zénith (qui est à 90°). La brillante Vénus sera un bon repère et on surveillera un peu à droite et un peu plus bas que celle-ci. Lorsqu’elle culminera, l’ISS ne sera qu’à 426 km des Nantais, soit seulement quelques kilomètres de plus par rapport à son altitude orbitale ce qui est logique vu la géométrie du survol au-dessus de cette ville.
Ci-dessous, la carte du passage dans le ciel calculé par le site Heavens-Above.


À Nantes, prévoyez un horizon Ouest-Nord-Ouest dégagé ainsi que le zénith ou presque puisque l’ISS culminera à 83° !
On résume.
10° de hauteur à 21h (vers l’Ouest-Nord-Ouest)
Au plus haut à 83° à 21h03 (quasiment au zénith)
Passe sous 10° quelques secondes avant 21h07 (Est-Sud-Est)

 

Le passage de Paris

Pour la capitale, l’ISS passera moins haut qu’à Nantes et c’est vers le Sud qu’il faudra disposer d’un ciel dégagé.
Ci-dessous, la carte du passage dans le ciel calculé par le site Heavens-Above.


À Paris, l’ISS aura une magnitude maximale de -3,4. On note qu’elle passera non loin de Vénus qui constitue du coup un repère bien pratique ! La station culminera à 58°.
On résume.
10° de hauteur à 21h (vers l’Ouest-Nord-Ouest)
Au plus haut à 58°, quelques secondes avant 21h04 (vers le Sud-Sud-Ouest)
Passe sous 10° quelques secondes après 21h07 (Sud-Est)

 

Le passage de Lyon

On quitte le nord pour se rapprocher du sud. L’ISS passera proche du zénith dans cette zone. On commence par regarder à l’Ouest-Nord-Ouest à droite et un peu plus bas que Vénus.
Ci-dessous, la carte du passage dans le ciel calculé par le site Heavens-Above.


Avec une culmination à 85° (le zénith pour rappel est à 90°) et une magnitude de -3,8,  Lyon bénéficiera d’un très beau passage.
On résume.
10° de hauteur quelques secondes après 21h01 (vers l’Ouest-Nord-Ouest)
Au plus haut à 85° quelques secondes après 21h04 (quasiment au zénith)
Entre dans l’ombre de la Terre à 15° quelques secondes après 21h07 (Est-Sud-Est)

 

Le passage de Marseille

Un beau passage pour la cité phocéenne, même s’il est plus bas que pour Lyon. On privilégiera un horizon Nord dégagé. L’ISS passera à proximité de la Grande Ourse.
Ci-dessous, la carte du passage dans le ciel calculé par le site Heavens-Above.


On se repère à nouveau avec Vénus en surveillant à droite de celle-ci et un peu plus bas. L’ISS montera tout de même à 65° ce qui permettra de la voir assez haut dans le ciel. Belle magnitude maximale de -3,6.
On résume.
10° de hauteur quelques secondes avant 21h02 (vers le Nord-Ouest)
Au plus haut à 65° à 21h05 (Nord-Nord-Est)
Entre dans l’ombre de la Terre à 18° quelques secondes après 21h07 (Est-Sud-Est)

Qui sera à bord de l’ISS ?

En ce moment la station est habitée par un équipage de 3 personnes, l’Expédition 62. Ils doivent revenir sur Terre vers la mi-avril.

L’équipage de l’Expédition 62. Le Russe Oleg Skripochka (commandant) porte aisément sur ses épaules, grâce à l’impesanteur, l’Américaine Jessica Meir et son compatriote Andrew Morgan. Crédit : NASA

L’équipage de l’Expédition 62. Le Russe Oleg Skripochka (commandant) porte aisément sur ses épaules, grâce à l’impesanteur, l’Américaine Jessica Meir et son compatriote Andrew Morgan.
Crédit : NASA