L’ISS accueille deux touristes japonais

L’ISS accueille deux touristes japonais

Le 8 décembre, le Soyouz MS-20 russe a décollé de Baïkonour puis rejoint la Station Spatiale Internationale avec le cosmonaute Alexandre Misurkin aux commandes et comme passagers le milliardaire Yusaku Maezawa et son assistant Yozo Hirano. Leur retour sur Terre est prévu le 20 décembre.

Il faut remonter à 2009 pour trouver le précédent vol touristique* à destination de l’ISS avec le vaisseau russe Soyouz. Le Canadien Guy Laliberté avait alors passé une dizaine de jours sur orbite, arrivant avec le Soyouz TMA-16 et revenant avec le TMA-14, à chaque fois accompagné de deux astronautes d’agence, l’un de Roscomos (Russie) et l’autre de la NASA (États-Unis).
Le vol sur Soyouz MS-20 est toutefois différent.

(*) Rappelons que l’envoi d’un réalisateur et d’une actrice vers l’ISS pour le tournage du film The Challenge par les Russes n’est pas à proprement parler du tourisme, car les deux personnes impliquées (Klim Shipenko et Yulia Peresild) n’ont pas payé ce voyage qui était un déplacement professionnel au regard de leurs rôles respectifs.

12 jours sur orbite

Contrairement aux précédents 8 autres vols touristiques menés par Roscosmos et commercialisés par l’entreprise américaine Space Adventures de 2001 à 2009, il y a cette fois-ci 2 touristes (appellation officielle : Spaceflight Participants) transportés d’un coup. Ceci est possible grâce à une modification du vaisseau russe permettant son pilotage par un seul cosmonaute Roscosmos qualifié. En l’occurrence, Alexandre Misurkin est aux commandes du Soyouz MS-20 qui sert à l’aller comme au retour (une première pour un vol touristique côté russe).
Les passagers sont le milliardaire japonais Yusaku Maezawa et son assistant Yozo Hirano chargé de documenter le voyage, notamment en le filmant.

L’équipage du Soyouz MS-20 (de gauche à droite) : Yozo Hirano, Alexandre Misurkin et Yusaku Maezawa. Crédit : Roscosmos

L’équipage du Soyouz MS-20 (de gauche à droite) : Yozo Hirano, Alexandre Misurkin et Yusaku Maezawa.
Crédit : Roscosmos

Ci-dessous, vidéo Roscosmos du décollage le 8 décembre depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan..

Après un vol de quelques heures, le Soyouz MS-20 s’est amarré à la Station Spatiale Internationale (ISS) le même jour. Alexandre Misurkin, Yusaku Maezawa et Yozo Hirano ont ainsi rejoint les 7 membres de l’Expédition 66.

Capture d’écran de la transmission vidéo depuis le segment russe de l’ISS après l’arrivée du Soyuz MS-20. Crédit : Roscosmos

Capture d’écran de la transmission vidéo depuis le segment russe de l’ISS après l’arrivée du Soyuz MS-20.
Crédit : Roscosmos

Ce voyage d’une douzaine de jours est financé par Yusaku Maezawa. Le milliardaire japonais confirme ici son intérêt pour le spatial puisqu’il a déjà versé une avance à SpaceX afin de mener la mission Dearmoon autour de la Lune avec le futur Starship de la firme privée d’Elon Musk. Le retour sur Terre de Maezawa, Hirano et Misurkin à bord du Soyouz MS-20 est prévu pour le 20 décembre.

Roscosmos veut sa part du tourisme spatial

Ce vol montre que l’agence spatiale russe Roscosmos ne compte pas laisser le marché du tourisme spatial orbital à la concurrence, à savoir pour le moment la firme privée américaine SpaceX. Cette dernière a en effet mené cette année la mission Inspiration4 (financée par le milliardaire Jared Isaacman) avec une de ses capsules Crew Dragon. Début 2022, SpaceX amènera 4 personnes vers l’ISS pour le compte de la société Axiom Space basée à Houston.
Roscosmos a ainsi publié plusieurs affiches avec des slogans comme «Sécurité à toutes les phases de votre vol» et «Confortable, il y a toujours de la place au sommet» (à propos du Soyouz, la place au sommet fait référence au compartiment orbital situé au-dessus de la capsule). Ou encore le visuel ci-dessous avec Hirano et Maezawa qui rappelle clairement le rôle de l’agence russe en matière de tourisme spatial : «Nous envoyons des touristes vers l’ISS depuis 2001. Volez avec Roscosmos».

Crédit : Roscosmos

Crédit : Roscosmos