L’éclipse de Soleil du 20 mars

L’éclipse de Soleil du 20 mars
Ce vendredi 20 mars, le Soleil sera partiellement éclipsé par la Lune en France. Sur Toulouse, il sera caché à 70 % à 10h20. La Cité de l’espace propose des animations spécifiques et un billet demi-tarif pour suivre cet événement.



Exemple d’une éclipse partielle.
Crédit : Greg Hewgill – CC BY-SA 3.0


Ce vendredi 20 mars 2015, une éclipse de Soleil se produit. En France, elle ne sera pas totale, mais partielle : la Lune cachera une bonne partie du Soleil. Un phénomène intéressant à observer en respectant impérativement d’élémentaires consignes de sécurité (voir plus bas dans l’article).
Dans la fenêtre vidéo ci-dessous, le CNRS retransmet à partir de 9h des images issues de l’observatoire du Pic du Midi. Des images d’autres observatoires sont accessibles à partir de cette page et même depuis l’espace avec le satellite Meteosat 10 ! Voir aussi cette page spéciale du CNRS.

Sur le fil Twitter de la Cité de l’espace reproduit ci-dessous, suivez aussi l’événement avec des mises à jour et des images. La Cité de l’espace organise de plus une matinée spéciale consacrée à l’éclipse (voir plus bas dans l’article).


Une éclipse qu’est-ce que c’est ? Pourquoi est-elle totale à certains endroits et partielle à d’autres. Quelle différence avec une éclipse de Lune ? Ce document réalisé par l’équipe de médiation scientifique de la Cité de l’espace vous explique tout ! Cliquez sur l’image pour le voir.

Lors d’une éclipse de Soleil, la Lune passe donc devant l’astre du jour. Celle du 20 mars sera totale au nord de la Grande-Bretagne et de la Norvège. Dans la carte ci-dessus fournie par l’IMCCE (Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Éphémérides) ce qu’on appelle la bande de totalité est la zone où les observateurs constateront que le Soleil est complètement occulté par la Lune une poignée de minutes.

Toutefois, le phénomène sera très intéressant en Europe et en France car le Soleil sera alors partiellement éclipsé, exhibant un croissant, ce qui est plutôt inhabituel. La carte ci-dessous (toujours de l’IMCCE) résume les circonstances de l’éclipse pour la France.

ATTENTION : nous rappelons qu’observer le Soleil à l’oeil nu où avec un instrument optique peut vous faire perdre la vue ! Il ne faut regarder l’éclipse qu’avec un équipement adéquat. En kiosque, les revues Astronomie Magazine, Ciel & Espace et Science & Vie Découvertes proposent en ce moment un numéro spécial qui inclut des lunettes dotées de filtres certifiés. Vous pouvez aussi contacter votre club d’astronomie local pour voir s’il n’organise pas une séance d’observation avec du matériel offrant toute la sécurité nécessaire.
À Toulouse par exemple, la Cité de l’espace se mobilise pour l’éclipse du 20 mars. Tous les visiteurs qui achèteront leur billet entre 9 et 11 h du matin bénéficieront d’une entre demi-tarif. Des lunettes spéciales éclipse seront distribuées (dans la limite du stock disponible) et des instruments adaptés, notamment les télescopes de la Coupole de l’Astronome, permettront de suivre le phénomène sans risque pour la vue.
Tout ceci est expliqué lors de cette émission sur France Bleu Toulouse (lecture du replay ci-dessous).



Les instruments de la Coupole de l’astronome de la Cité de l’espace sont équipés de façon à permettre de suivre l’éclipse en toute sécurité.
Crédit : Cité de l’espace / Manuel Huynh


Sur Toulouse, le premier contact se produira à 9h13, ce qui signifie que la Lune commencera alors à «grignoter» le Soleil. Le maximum de l’éclipse se produire à 10h19 et le Soleil offrira alors un beau croissant puisqu’il sera occulté à 68,8 % !
En plus des observations, la Cité de l’espace organise des animations grand public pour permettre à tous de comprendre le phénomène. Les visiteurs bénéficieront aussi des commentaires des spécialistes du soleil comme Sylvie Vauclair, astrophysicienne spécialiste des étoiles à l’Observatoire Midi-Pyrénées (OMP), Jean-Yves Prado, responsable de la physique solaire au CNES (Centre National d’Études Spatiales), et de ceux des prévisionnistes de Météo-France. Des transmissions d’images de l’éclipse, en direct du Pic du Midi sont également prévues.


Les jardins de la Cité de l’espace : des animations spécifiques permettront de suivre l’éclipse, mais aussi de la comprendre.
Crédit : Cité de l’espace / Manuel Huynh


Vous ne pouvez pas rejoindre un rendez-vous organisé par un club d’astronomie, profiter de la matinée de la Cité de l’espace et ne disposez pas de lunettes spéciales ? Tout n’est pas perdu et voici un moyen simple et sûr de suivre l’éclipse : vous n’avez besoin que de 2 feuilles de papier et d’un stylo bille ou d’un objet pointu !
Sur l’une des deux feuilles, percez un petit trou (juste avec la pointe d’un stylo à bille ou avec la pointe d’un compas ou d’une aiguille). Ensuite, tenez les feuilles comme indiqué dans la photo ci-dessous. Orientez la feuille percée vers le Soleil (mais sans le fixer du regard bien évidemment) et placez l’autre dans l’ombre de la première. Grâce au principe du sténopé, une image du disque solaire se formera sur la feuille dans l’ombre. Vous verrez alors le croissant de Soleil créé par l’éclipse en toute sécurité et pourrez même partager cette image avec des personnes autour de vous.


Crédit : Enjoy Space / Olivier Sanguy

Cette astuce peut être améliorée en utilisant un carton un peu plus grand à la place de la feuille trouée (meilleure tenue en cas de vent notamment) et en posant la feuille sur laquelle s’effectue la projection sur un support placé à l’ombre afin d’augmenter le contraste de l’image.

Publié le 11 mars 2015 – mis à jour le 18 mars