La NASA participe au lancement de Seul sur Mars

La NASA participe au lancement de Seul sur Mars

Seul sur Mars avec Matt Damon et réalisé par Ridley Scott sortira sur les écrans le 21 octobre. La NASA a fourni des conseils lors du tournage et s’appuie même sur la promotion du film pour mettre en avant son propre programme martien.

L’avis d’astronautes et de spécialistes après l’avant-première de Seul sur Mars à la Cité de l’espace : à lire sur cette page !

Tout a commencé par un roman publié chapitre par chapitre sur le web par Andy Weir, informaticien de métier. Intitulé The Martian (Le Martien – publié en français sous le titre Seul sur Mars), le récit suit la lutte pour la survie de l’astronaute Mark Watney. Celui-ci fait partie d’une mission sur la planète rouge qui doit procéder à une évacuation d’urgence en raison d’une forte tempête de sable. Malheureusement, ses équipiers le croient mort et décollent, le laissant ainsi isolé de tous sur la planète rouge. Botaniste de formation, l’infortuné va déployer des trésors d’ingéniosité pour rester en vie suffisamment longtemps dans l’attente de secours.
Le succès du roman sur internet avait poussé Andy Weir à le publier sous format électronique puis un éditeur s’en est emparé : Seul sur Mars est alors devenu un best-seller très apprécié, y compris dans les milieux spatiaux. L’astronaute canadien Chris Hadfield (dont le compte Twitter est très suivi) a ainsi plusieurs fois recommandé la lecture du livre.
L’adaptation cinématographique produite par la 20h Century Fox s’est faite dans une logique de grande ampleur avec le célèbre réalisateur Ridley Scott (Alien, Blade Runner, Gladiator) et l’acteur Matt Damon dans le rôle de Mark Watney. La NASA a même mobilisé certains de ses astronautes, ingénieurs et scientifiques afin de procurer des conseils lors du tournage. À titre d’exemple, on citera le fait que l’astronaute Tracey Caldwell-Dyson a aidé l’actrice Jessica Chastain à aborder son rôle de Melissa Lewis qui commande la mission martienne.

Ci-dessous la bande-annonce officielle (VF).

La NASA ne se contente toutefois pas d’avoir donné quelques conseils. L’agence américaine qui ambitionne de préparer des vols habités vers Mars, voit en la promotion du film une occasion de toucher le grand public et de lui expliquer cet objectif… et le fait que cela demandera du temps ! Ainsi, plusieurs personnes de la NASA étaient présentes lors de l’avant-première de Seul sur Mars au Festival de Toronto le 11 septembre dernier, notamment le directeur des sciences planétaires Jim Green et Tracey Caldwell-Dyson. Dans la vidéo ci-dessous, cette dernière discute avec l’actrice Jessica Chastain.

Cet exercice de communication va encore plus loin puisque la NASA a créé un mini-site web baptisé The Real Martians (les vrais martiens) qui explique la logique de son exploration de la planète rouge, présente et future, en se basant sur le film.
http://www.nasa.gov/realmartians

Une page spécifique liste même 9 technologies montrées dans le film qui sont employées par l’agence.
http://www.nasa.gov/feature/nine-real-nasa-technologies-in-the-martian

Le réalisateur Ridley Scott en personne a enregistré un message pour la NASA dans lequel il rappelle qu’envoyer des astronautes sur Mars en toute sécurité pour les années 2030 est une priorité pour cette agence. Il explique aussi les défis à relever et souligne que «lorsque nous inventons de nouvelles technologies pour l’exploration spatiale, cela bénéficie à toute l’humanité».

Plusieurs discussions entre les équipes du film, avec les acteurs et aussi parfois l’auteur du livre Andy Weir, et des astronautes et des scientifiques de la NASA ont été organisées et diffusées sur le web. Les acteurs Mackenzie Davis et Sebastian Shaw ont ainsi participé à une table ronde et visité le Johnson Space Center à Houston. La vidéo ci-dessous résume cet événement.

L’acteur principal, Matt Damon, s’avère également enthousiasmé par l’astronautique. Il a répondu des questions pour la NASA au Jet Propulsion Laboratory (JPL) en Californie où sont contrôlées plusieurs missions robotiques sur la planète rouge. Il espère que le film encouragera les gens à participer à des missions spatiales.

On le voit, si la NASA participe activement au lancement de Seul sur Mars, elle emploie aussi très astucieusement la promotion du film pour faire connaître auprès d’un large public la réalité de ses programmes martiens actuels sans oublier ses projets à plus long terme de missions habitées.