Soyouz MS-21 : les couleurs de l’université Bauman

Soyouz MS-21 : les couleurs de l’université Bauman

Arrivés à bord de l’ISS avec le Soyouz MS-21 les Russes Oleg Artemyev, Denis Matveev et Sergey Korsakov portaient des tenues jaunes et bleues parfois vues comme un hommage à l’Ukraine. Il s’agit en fait des couleurs de l’université Bauman à Moscou.

La rotation des équipages de la Station Spatiale Internationale (ISS) pour passer de l’Expédition 66 à 67 a commencé le 18 mars 2022 avec le décollage du Soyouz MS-21 depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Des tenues jaunes et bleues qui font réagir 

Le vaisseau russe s’est amarré à l’ISS après quelques heures de vol. L’ouverture du sas par une partie de l’équipage de la station a permis aux 3 passagers du Soyouz MS-21 de rejoindre leur nouvelle «maison» orbitale pour environ 6 mois. Il s’agit d’Oleg Artemyev, qui signe là sa troisième mission, Denis Matveev et Sergey Korsakov (tous les deux connaissent ainsi leur baptême spatial). Ci-dessous, la vidéo de leur arrivée dans l’ISS.

En raison du contexte international, et plus particulièrement celui lié à la guerre en Ukraine, la tenue portée par Artemyev, Matveev et Korsakov a entraîné beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux et même plusieurs médias. En effet, la couleur jaune avec des bandes bleues a parfois été vue comme un soutien à l’Ukraine, puisque ces couleurs sont celles du drapeau de ce pays. Il s’agit cependant là d’une interprétation qui a été très vite contestée par l’agence spatiale russe Roscosmos.

Les 7 de l’Expédition 66 de l’ISS avec le trio du Soyouz MS-21 peu après l’arrivée de ce vaisseau russe. Avec la fameuse tenue jaune et bleue de gauche à droite: Oleg Artemyev, Sergey Korsakov et Denis Matveev. Derrière eux: Kayla Barron, Raja Chari, Pyotr Dubrov, Mark Vande Hei, Anton Shkaplerov, Matthias Maurer et Thomas Marshburn. Crédit : Roscosmos

Les 7 de l’Expédition 66 de l’ISS avec le trio du Soyouz MS-21 peu après l’arrivée de ce vaisseau russe. Avec la fameuse tenue jaune et bleue de gauche à droite: Oleg Artemyev, Sergey Korsakov et Denis Matveev. Derrière eux: Kayla Barron, Raja Chari, Pyotr Dubrov, Mark Vande Hei, Anton Shkaplerov, Matthias Maurer et Thomas Marshburn.
Crédit : Roscosmos

Le jaune et le bleu de l’université Bauman

Les tenues d’Artemyev, Matveev et Korsakov reprennent en fait le jaune et le bleu de l’université technique d’État Bauman de Moscou. Pour quelle raison ? Car pour la première fois, les 3 passagers d’un Soyouz sont diplômés de cette institution qui forme des ingénieurs. D’ailleurs, l’écusson de ce vol Soyouz MS-21 s’inspire aussi de la forme générale de l’emblème de l’université Bauman (voir ci-dessous).

À gauche, l’écusson du vol Soyouz MS-21 et, à droite, l’emblème de l’université technique d’Etat Bauman de Moscou. Le lien visuel (couleurs et forme) s’impose. On note de plus un portrait stylisé de Sergey Korolev (1907-1966) pour l’écusson du MS-21, car ce vol rend hommage à l’ingénieur soviétique, formé à Bauman, qui œuvra pour des premières historiques, dont la mission de Gagarine. Crédit : Roscosmos/Université Bauman/Cité de l’espace

À gauche, l’écusson du vol Soyouz MS-21 et, à droite, l’emblème de l’université technique d’Etat Bauman de Moscou. Le lien visuel (couleurs et forme) s’impose. On note de plus un portrait stylisé de Sergey Korolev (1907-1966) pour l’écusson du MS-21, car ce vol rend hommage à l’ingénieur soviétique, formé à Bauman, qui œuvra pour des premières historiques, dont la mission de Gagarine. Crédit : Roscosmos/Université Bauman/Cité de l’espace

Précisons aussi que l’écusson d’un vol Soyouz et les tenues portées sont décidés très en amont. Pour être clair, le choix des couleurs a été fait avant la guerre en Ukraine déclenchée par la Russie fin février. En dépit de cette explication, la volonté d’y percevoir un soutien à l’Ukraine persiste. Pourtant, la tenue jaune et bleue a déjà été portée par Oleg Artemyev bien avant les événements actuels. C’était en 2014 lorsque le cosmonaute a participé aux Expéditions 39 et 40. Et comme le montre la photo ci-dessous, Oleg Artemyev a rendu hommage à l’université dont il est diplômé en revêtant une tenue identique.

Oleg Artemyev en 2014 à bord de l’ISS avec déjà une tenue jaune et bleue qui rend hommage à l’université Bauman de Moscou. Crédit : Roscosmos

Oleg Artemyev en 2014 à bord de l’ISS avec déjà une tenue jaune et bleue qui rend hommage à l’université Bauman de Moscou.
Crédit : Roscosmos

Il convient de ne pas oublier que tous les astronautes à bord de l’ISS suivent un code de conduite approuvé par les 5 agences partenaires (la NASA pour les USA, Roscosmos pour la Russie, l’ESA pour l’Europe, la JAXA pour le Japon et l’ASC pour le Canada). Ce règlement interdit aux membres d’équipage de tenir des propos ou d’agir d’une façon qui pourraient être perçus comme donnant une mauvaise image des pays ou agences partenaires. Des sanctions disciplinaires sont prévues en cas de manquement. Une obligation qui s’applique aussi aux éventuels touristes de passage.
Enfin, pour conclure, l’arrivée du trio du Soyouz MS-21 marque bien le début de la relève de l’équipage de l’ISS. Artemyev, Korsakov et Matveev remplacent ainsi leurs compatriotes Anton Shkaplerov et Pyotr Dubrov qui reviendront sur Terre le 30 mars prochain avec l’Américain Mark Vande Hei (atterrissage dans les plaines du Kazakhstan). Après la mi-avril, une capsule Crew Dragon de SpaceX (vol Crew-4) amènera vers l’ISS les Américains Kjell Lindgren, Robert Hines et Jessica Watkins ainsi que l’Italienne de l’ESA Samantha Cristoforetti. Ceci permettra aux Américains Raja Chari, Thomas Marshburn et Kayla Barron ainsi qu’à l’Allemand de l’ESA Matthias Maurer de retrouver notre planète en amerrissant au large des côtes de la Floride (vol Crew-3).