De beaux passages de l’ISS en septembre

De beaux passages de l’ISS en septembre

Du 18 au 21 septembre, la Station Spatiale Internationale traversera la voûte céleste de la France métropolitaine dans de bonnes conditions d’observation à quatre reprises.

Les passages de l’ISS ne sont pas rares, le complexe orbital tournant autour de notre planète 16 fois chaque jour ! Mais ces passages ne se valent pas tous, la Station passant plus ou moins haut dans le ciel à un endroit donné et l’angle avec le Soleil n’est pas toujours optimum (l’ISS ne brille pas par elle-même, elle réfléchit la lumière de notre étoile).

Du 18 au 21 septembre 2020, quatre passages s’annoncent favorables pour une observation facile. Si vous disposez d’un jardin, vérifiez que vous avez accès à la portion de ciel concernée. Si vous devez sortir, n’oubliez pas de respecter les consignes sanitaires en vigueur. En immeuble, et depuis une fenêtre ou un balcon, on s’assurera d’avoir une vue dégagée du bon côté et, surtout, de ne pas se pencher ! Même si vous êtes dépourvus de boussole, ne négligez pas votre smartphone si vous en avez un : la plupart proposent en effet une application intégrée pour s’orienter. Les heures données sont en heure légale française (heure de votre montre).

Le passage du 18 septembre 2020

Ce passage sera particulièrement spectaculaire pour Toulouse et sa région avec une Station d’un fort éclat avec une magnitude de -3,8. Rappel : la magnitude est une échelle qui indique l’éclat d’un astre et plus le chiffre est grand et moins l’astre est visible. La limite de visibilité à l’œil nu en dehors de toute pollution lumineuse est 6. L’ISS aura ce 18 septembre une magnitude négative, donc elle sera un des «astres» les plus brillants du ciel, seulement «concurrencée» par Jupiter.
Regardez du côté du Sud-Ouest à 21h37, le moment où l’ISS sera à 10° au-dessus de l’horizon. Elle montera alors vers le zénith au-dessus de votre tête, culminant à 83° à 21h40 et avec la magnitude maximale pour ce passage de -3,8. Une minute plus tard, elle disparaîtra, car elle entrera dans l’ombre de la Terre, ce qui explique pourquoi sa trace dans la carte ci-dessous s’interrompt.
Carte du passage pour Toulouse le 18 septembre 2020 (site Heavens-Above.com)

On résume.
10° de hauteur à 21h37 (Ouest-Sud-Ouest)
Au plus haut à 83° à 21h40
Entre dans l’ombre de la Terre (à 57°) à 21h41 (Nord-Est)

La trace au sol de ce passage de l’ISS montre que Toulouse et ses environs sont bien placés. L’Espagne bénéficie aussi d’un beau survol.

 

Le passage du 19 septembre 2020

Cette fois-ci Toulouse et le sud de la France sont aux premières loges, même si la Station passe un peu plus bas dans le ciel au Sud-Est pour la ville rose (ci-dessous, trace au sol).

Regardez au Sud-Ouest à 20h50 : l’ISS sera à 10° au-dessus de l’horizon. Elle montera pour culminer à 61° au Sud-Est à 20h53 avec la magnitude maximale de -3,7. Elle continuera ensuite vers l’Est-Nord-Est, passant dans l’ombre de la Terre à 20h56 à seulement 13° au dessus de la ligne d’horizon.
Carte du passage pour Toulouse le 19 septembre 2020 (site Heavens-Above.com)

On résume.
10° de hauteur à 20h50 (Sud-Ouest)
Au plus haut à 61° à 20h53 (Sud-Est)
Entre dans l’ombre de la Terre (à 13°) à 20h56 (Est-Nord-Est)

La géométrie de ce passage favorise le Sud de l’hexagone et par exemple Marseille et ses environs verront l’ISS quasiment au zénith.
Ci-dessous, la carte pour Marseille le 19 septembre 2020.

On résume.
10° de hauteur à 20h50 (Sud-Ouest)
Au plus haut à 88° quelques secondes avant 20h54
Entre dans l’ombre de la Terre (à 19°) à 20h56 (Est-Nord-Est)

 

Le passage du 20 septembre 2020

La Station survolera la France métropolitaine essentiellement au nord. Ce passage favorise ainsi un axe Nantes, Paris et Reims.


Prenons l’exemple de Nantes. Regardez vers le Sud-Ouest à 21h39 : l’ISS sera à 10° au-dessus de l’horizon. Elle montera pour culminer à 87° à 21h42 avec la magnitude maximale de -3,8. Elle continuera ensuite vers l’Est-Nord-Est, passant dans l’ombre de la Terre peu avant 21h44 à 36° au dessus de la ligne d’horizon.
Carte du passage pour Nantes le 20 septembre 2020 (site Heavens-Above.com)

On résume.
10° de hauteur à 21h39 (Sud-Ouest)
Au plus haut à 87° à 21h42
Entre dans l’ombre de la Terre (à 36°) quelques secondes avant 21h44 (Est-Nord-Est)

Pour Paris, les horaires sont similaires. Le passage culmine à 86° et l’entrée dans l’ombre de la terre se produit plus haut dans le ciel à 65° au lieu de 36°. Il en est de même pour Reims, où l’entrée dans l’ombre de la Terre se produit logiquement encore plus haut dans le ciel à 82°.

Sur Toulouse, l’ISS présentera un bel éclat maximum de -2,5 et passera au Nord-Ouest à 38° au plus haut. Il faut donc disposer d’un horizon bien dégagé de ce côté.
Carte du passage pour Toulouse le 20 septembre 2020 (site Heavens-Above.com)

On résume.
10° de hauteur à 21h39 (Ouest)
Au plus haut à 38° à 21h42 (Nord-Nord-Ouest)
Entre dans l’ombre de la Terre (à 28°) quelques secondes avant 21h44 (Nord-Nord-Est)

 

Le passage du 21 septembre 2020

Ce jour-là, on retrouve une configuration similaire sur Toulouse avec un passage au Nord-Ouest. Tout commence à 20h52 à l’Ouest-Sud-Ouest puis l’ISS culmine à 54° au Nord-Nord-Ouest à 20h55 avec une magnitude de -3,1.
Carte du passage pour Toulouse le 21 septembre 2020 (site Heavens-Above.com)

On résume.
10° de hauteur à 20h52 (Ouest-Sud-Ouest)
Au plus haut à 54° à 20h55 (Nord-Nord-Ouest)
Entre dans l’ombre de la Terre (à 11°) à 20h58 (Nord-Est)

La trace au sol indique que cette fois-ci le centre de la France métropolitaine est bien placé. Prenons pour exemple Limoges où il faudra aussi scruter l’Ouest-Sud-Ouest à 20h52, sauf que pour cette ville l’ISS culminera à 82°, très proche du zénith !
Carte du passage pour Limoges le 21 septembre 2020 (site Heavens-Above.com)

On résume.
10° de hauteur à 20h52 (Ouest-Sud-Ouest )
Au plus haut à 82° à 20h55 (Nord-Nord-Ouest)
Entre dans l’ombre de la Terre (à 13°) à 20h58 (Est-Nord-Est)

Nous avons détaillé les observations de l’ISS pour quelques villes, mais n’hésitez pas à vous rendre sur le site Heavens Above pour obtenir horaires et cartes des passages pour précisément votre localité.

 

Qui sera à bord de l’ISS ?

En ce moment la station est habitée par un équipage de 3 personnes, l’Expédition 63.

L’équipage de l’Expédition 63 (de gauche à droite) : L’Américain Chris Cassidy (commandant) avec les Russes Anatoli Ivanishin et Ivan Vagner. Crédit : GCTC/NASA

L’équipage de l’Expédition 63 (de gauche à droite) : L’Américain Chris Cassidy (commandant) avec les Russes Anatoli Ivanishin et Ivan Vagner.
Crédit : GCTC/NASA