7 minutes de terreur pour Perseverance

7 minutes de terreur pour Perseverance

Le 18 février 2021, le rover Perseverance va se poser sur Mars. De l’entrée dans l’atmosphère à l’atterrissage, tout se jouera en seulement 7 minutes dites «de terreur» par la NASA.

Parti le 30 juillet 2020 de Floride, Perseverance vogue vers Mars comme la sonde émiratie Hope et la chinoise Tianwen-1. Protégé dans sa capsule, le rover américain entrera dans l’atmosphère martienne le 18 février prochain afin d’accomplir une complexe procédure d’atterrissage que la NASA surnomme les «7 minutes de terreur».

Les 7 minutes de terreur expliquées en 2 minutes

Dans le jargon du Jet Propulsion Laboratory (JPL), le centre de l’agence américaine en Californie qui gère la mission Mars 2020 du rover Perseverance, la procédure d’arrivée est dénommée par l’acronyme EDL pour Entry Descent and Landing, entrée, descente et atterrissage. Tout se joue en seulement 7 minutes et la vidéo Cité de l’espace ci-dessous vous en montre les grandes lignes en 2 minutes.

Cet impressionnant mode d’arrivée repose sur la technique de la grue volante (Sky Crane en anglais), utilisée pour la première fois en 2012 avec Curiosity. Cependant, pour Perseverance, les ingénieurs du JPL ont ajouté 2 innovations afin d’obtenir une plus grande précision d’atterrissage. La phase d’entrée dans l’atmosphère à environ 20000 km/h avec un bouclier thermique qui subit une chaleur 1 300°C reste identique à 2012. En revanche, l’altitude et le moment du déploiement du parachute font appel à la première des deux nouveautés, le Range Trigger. L’ordinateur de bord utilisera ainsi plusieurs données pour modifier (dans une fourchette imposée) le temps exact d’ouverture du parachute dans le but de viser au mieux la zone souhaitée d’arrivée dans le cratère Jezero. Ensuite, une fois le bouclier thermique largué, le Sky Crane sera en mesure d’étudier le sol martien à l’aide d’un radar et de caméras. Les données acquises seront comparées à une cartographie préalablement enregistrée afin que le Sky Crane effectue d’ultimes ajustements de trajectoire si nécessaire. C’est que le JPL appelle la Terrain-Relative Navigation (navigation relative au terrain), la seconde nouveauté. Enfin, comme pour Curiosity, la procédure se termine avec le rover qui descend sous des câbles et dès que ses roues touchent le sol, ceux-ci sont sectionnés. La grue volante peut alors s’écarter et aller s’écraser au loin.
La NASA indique que Perseverance doit atterrir le 18 février vers 20h55 Temps Universel, soit 21h55 heure de la France métropolitaine. En cette période de mesures sanitaires, la Cité de l’espace ne manquera toutefois pas de vous permettre de suivre cet événement en direct, notamment via son compte Twitter.

Pourquoi dit-on «7 minutes de terreur» ?

Cette expression a été popularisée à l’occasion d’une idée géniale de communication de la NASA lors de la mission du rover Curiosity. C’est pour lui, qu’en 2012, fut utilisée pour la première fois la procédure du Sky Crane en raison de sa masse (presque 1 tonne). L’agence américaine avait donc décidé d’appuyer sur le côté spectaculaire de la grue volante et du risque associé au fait de poser un engin sur Mars. Elle mit en ligne la vidéo ci-dessous intitulée «7 minutes de terreur, les défis pour arriver sur Mars».

Au début, l’ingénieur du JPL Adam Steltzner explique (avec une indéniable présence à l’écran !) que lorsque la Terre recevra le signal d’entrée dans l’atmosphère, en raison du délai radio, le rover «sera vivant ou mort à la surface depuis au moins 7 minutes». Dès lors, la notion de 7 minutes de terreur s’imposa auprès du grand public comme un symbole des énormes défis posés par l’exploration martienne en particulier et le spatial en général.

Les 7 minutes de terreur en détail

Bien évidemment, dans notre vidéo en début d’article qui résume en 2 minutes la procédure d’atterrissage de Perseverance, nous ne sommes pas trop entrés dans les détails. Mais si vous souhaitez en savoir plus, nous vous conseillons la vidéo ci-dessous de la chaîne YouTube francophone Techniques Spatiales. En 22 minutes, tous les «secrets» des 7 minutes de terreur sont décortiqués !

     

     

     

    Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, la Cité de l’espace ferme ses portes du jeudi 29 octobre 18h jusqu’à nouvel ordre.

     

     

    Nous vous remercions de votre compréhension.