Retour du Soyouz MS-09

Retour du Soyouz MS-09

Le 20 décembre, l’Américaine Serena Auñón-Chancellor, l’Allemand de l’Agence Spatiale Européenne Alexander Gerst et le Russe Sergey Prokopyev sont revenus sur Terre à bord de leur Soyouz MS-09 après 197 jours sur orbite.

Ce retour fait partie de la rotation des équipages de la Station Spatiale Internationale (ISS), même si la relève du complexe orbital a été bousculée par l’accident du Soyouz MS-10 le 11 octobre. Depuis le début du mois de décembre, l’ISS était occupée par 6 astronautes. L’Américaine Anne McClain, le Russe Oleg Kononenko et le Canadien David Saint-Jacques arrivés avec le Soyouz MS-11 le 3 décembre. L’Américaine Serena Auñón-Chancellor, l’Allemand de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) Alexander Gerst et le Russe Sergey Prokopyev sont eux arrivés avec le Soyouz MS-09 le 6 juin. C’est ce dernier trio qui est revenu.

Un retour enneigé

Comme le veut la tradition, le commandant de l’ISS a transmis les rênes de la station à son successeur. En l’occurrence, Alexander Gerst (premier Allemand à ce poste et deuxième de l’ESA) a remis cette responsabilité à Oleg Kononenko (vidéo ci-dessous qui commence à 4:58).

Alexander Gerst n’a pas manqué de rappeler le fait que les partenaires de l’ISS (les agences américaine, russe, européenne, japonais et canadienne) ont surmonté les difficultés entraînées par le décollage avorté du Soyouz MS-10. La coopération internationale, sur orbite comme au sol, a d’ailleurs été soulignée plusieurs fois par l’astronaute européen.
Le 19 décembre au soir (en heure Temps Universel), Gerst, Auñón-Chancellor et Prokopyev se sont installés dans leur Soyouz MS-09, celui-là même qui avait été concerné par un trou au sein de son module orbital inspecté de l’extérieur lors d’une sortie en scaphandre le 11 décembre. Au cours de celle-ci, la protection externe du module avait été découpée par Kononenko et Prokopiev ! Mais rappelons que le trio qui est revenu sur Terre était hébergé dans un autre module, celui dit de descente.

Les 2 courtes vidéos ci-dessous montrent la fermeture de l’écoutille puis le départ du Soyouz MS-09.

Le vaisseau russe s’est ensuite dirigé vers notre planète, larguant son module de service et son module orbital. Ceux-ci se consument dans l’atmosphère. Doté en revanche d’une protection thermique le module de descente avec ses 3 passagers a survécu à la chaleur de la rentrée pour finir son retour sous parachute. Le Soyouz MS-09 s’est posé dans les plaines enneigées du Kazakhstan à 11h02 heure locale (vidéo ci-dessous).

Alexander Gerst, Serena Auñón-Chancellor et Sergey Prokopyev ont ensuite été extraits du Soyouz par les équipes de récupération. Leur mission a duré 197 jours. Auñón-Chancellor et Prokopyev concluaient alors leur premier vol spatial. De son côté, Alexander Gerst totalise désormais 362 jours dans l’espace en 2 missions, faisant de lui l’astronaute de l’ESA le plus expérimenté en la matière. Il détient aussi la deuxième place pour le vol le plus long d’un Européen avec 197 jours, la première place revenant à Samantha Cristoferetti avec 200 jours (Expéditions 42 et 43 de l’ISS en 2014/15).

De gauche à droite, protégés du froid sous des couvertures bleues de l’agence russe Roscosmos : Alexander Gerst, Sergey Prokopyev  et Serena Auñón-Chancellor. Derrière eux à droite, leur capsule Soyouz. Crédit : NASA/Bill Ingalls

De gauche à droite, protégés du froid sous des couvertures bleues de l’agence russe Roscosmos : Alexander Gerst, Sergey Prokopyev  et Serena Auñón-Chancellor. Derrière eux à droite, leur capsule Soyouz.
Crédit : NASA/Bill Ingalls

Une ISS à 3 jusqu’à la fin février

Normalement, lors d’une relève d’équipage, l’ISS retrouve sous 2 semaines son contingent de 5 ou 6 astronautes. Ce ne sera pas le cas cette fois-ci en raison du bouleversement de planning entraîné par la défaillance du Soyouz MS-10 en octobre. La station restera donc avec son trio actuel (Anne McClain, Oleg Kononenko et David Saint-Jacques) jusqu’à la fin février. C’est alors que décollera de Baïkonour le Soyouz MS-12 qui emportera le Russe Alexei Ovchinin avec l’Américain Nick Hague et sa compatriote Christina Koch. Ovchinin et Hague furent les 2 astronautes du Soyouz MS-10 forcés de revenir sur Terre avant leur mise sur orbite. Ils n’ont finalement pas eu à attendre longtemps avant de repartir !