Retour du Soyouz MS-12

Retour du Soyouz MS-12

Le 3 octobre, le Russe Alexeï Ovchinin, l’Américain Nick Hague et l’Émirati Hazza Al Mansouri  sont revenus sur Terre depuis l’ISS à bord du Soyouz MS-12. Al Mansouri est le premier citoyen des Émirats Arabes Unis dans l’espace.

Comme tous les retours d’un Soyouz russe, celui-ci s’inscrit dans la rotation habituelle des équipages de la Station Spatiale Internationale (ISS). Mais cette fois-ci, le vaisseau assurant le retour sur Terre d’une partie des astronautes là-haut s’est posé après (au lieu d’avant) l’envol et l’arrivée des nouveaux.

Conclusion de l’UAE Astronaut Mission 1

Cette séquence a permis à Hazza Al Mansouri d’accomplir le premier vol spatial d’un citoyen des Émirats Arabes Unis. Il est en effet arrivé à bord de l’ISS le 25 septembre avec le Soyouz MS-15 en compagnie du Russe Oleg Skripochka et de l’Américaine Jessica Meir. Le séjour orbital d’Al Mansouri résulte d’un accord entre son pays et la Russie, mais se limitait à 1 semaine là-haut dans le cadre de l’UAE Astronaut Mission 1 gérée par le MBRSC (Mohammed Bin Rashid Space Centre). La solution pour une durée aussi courte sans trop perturber les rotations d’équipage, consistait à faire partir la relève de la moitié des occupants de l’ISS avant le retour de l’autre moitié, aboutissant à une station à 9 personnes pendant 1 semaine.

9 à bord de l’ISS. De gauche à droite en haut : Christina Koch, Luca Parmitano (tête «en bas»), Andrew Morgan et Alexander Skvortsov. En bas : Alexei Ovchinin, Nick Hague, Hazza Al Mansouri, Jessica Meir et Oleg Skripochka. Crédit : NASA

9 à bord de l’ISS. De gauche à droite en haut : Christina Koch, Luca Parmitano (tête «en bas»), Andrew Morgan et Alexander Skvortsov. En bas : Alexei Ovchinin, Nick Hague, Hazza Al Mansouri, Jessica Meir et Oleg Skripochka.
Crédit : NASA

Hazza Al Mansouri est donc revenu sur Terre après presque 8 jours sur orbite avec Alexeï Ovchinin et Nick Hague à bord du Soyouz MS-12 qui avait transporté ces derniers là-haut en mars 2019 (soit 202 jours pour Ovchinin et Hague).

La vidéo ci-dessous montre l’arrivée sous parachute du Soyouz MS-12 dans les plaines du Kazakhstan le 3 octobre.

De gauche à droite, encore dans leur scaphandre Sokol blanc après être sortis de leur vaisseau aidés par les équipes de récupération : Hazza Al Mansouri, Alexeï Ovchinin et Nick Hague. Crédit : NASA/Bill Ingalls

De gauche à droite, encore dans leur scaphandre Sokol blanc après être sortis de leur vaisseau aidés par les équipes de récupération : Hazza Al Mansouri, Alexeï Ovchinin et Nick Hague.
Crédit : NASA/Bill Ingalls

En fait, l’Émirati a pris la place de l’Américaine Christina Koch dans le Soyouz MS-12 qui reviendra plus tard avec le Soyouz MS-13 en février 2020 avec le Russe Alexandre Skvortsov et l’Italien de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) Luca Parmitano. Koch empruntera alors le siège de son compatriote Andrew Morgan qui du coup redescendra avec… le Soyouz MS-15 ! Si vous avez suivi ce subtil jeu de «chaises musicales spatiales» (sauf qu’ici personne ne perd !), Morgan occupera la place utilisée à l’aller par Al Mansouri.

Une Expédition 61 commandée par un Européen

Désormais l’ISS est revenue à son contingent classique de 6. Il s’agit de l’Expédition 61 commandée par Luca Parmitano, troisième astronaute de l’ESA et premier Italien à ce poste.

De gauche à droite, l’équipage l’Expédition 61 : Andrew Morgan, Alexander Skvortsov, Luca Parmitano, Oleg Skripochka, Jessica Meir et Christina Koch.

De gauche à droite, l’équipage l’Expédition 61 : Andrew Morgan, Alexander Skvortsov, Luca Parmitano, Oleg Skripochka, Jessica Meir et Christina Koch.