Retour réussi pour Shenzhou-12

Retour réussi pour Shenzhou-12

Le 17 septembre, le vaisseau Shenzhou-12 s’est posé avec succès dans le désert de Gobi. Nie Haisheng, Liu Boming et Tang Hongbo reviennent ainsi de la station spatiale chinoise après une mission de 92 jours, la plus longue pour leur pays.

Shenzhou-12 est le septième vol habité de la CNSA, l’agence spatiale chinoise. Le vaisseau triplace avait décollé de Jiuquan le 17 juin et rejoint le même jour sur orbite Tianhe, le premier module de la China Space Station. Les astronautes Nie Haisheng (commandant), Liu Boming et Tang Hongbo ont alors mis en ordre de marche ce module et vécu 3 mois à son bord avant leur retour du 17 septembre.

92 jours : nouveau record chinois

Ci-dessous, une vidéo officielle du 16 septembre et relayée par la chaîne CGTN au cours de laquelle le commandant Nie Haisheng félicite depuis la station chinoise les équipes impliquées dans la mission.

Le lendemain 17 septembre, les 3 astronautes se sont installés dans leur vaisseau Shenzhou-12 qui a accompli comme prévu sa procédure de rentrée dans l’atmosphère suivie d’une descente sous parachute.

Descente du compartiment central du vaisseau Shenzhou-12 sous parachute après sa rentrée dans l’atmosphère. Crédit : CNSA/CGTN

Descente du compartiment central du vaisseau Shenzhou-12 sous parachute après sa rentrée dans l’atmosphère.
Crédit : CNSA/CGTN

Les équipes de récupération sont arrivées rapidement après l’atterrissage afin de prendre en charge Nie Haisheng, Liu Boming et Tang Hongbo. Leur mission d’une durée de 92 jours constitue un nouveau record pour les vols habités chinois. Rappelons que Shenzhou-11 en 2016 avait duré 33 jours et concernait la station Tiangong-2 qui est depuis rentrée dans l’atmosphère. C’est ici que réside une autre différence majeure. Shenzhou-12 a eu pour objectif de mettre en route le module Tianhe de la China Space Station ou Tiangong Space Station et de tester concrètement son efficacité. Le communiqué de la CMSA (agence chargée plus particulièrement des vols habités) précise d’ailleurs : «Le succès complet de la mission habitée Shenzhou 12 a établi des bases solides pour la construction et l’exploitation de la station spatiale». De prochaines missions iront en effet vers Tianhe et verront même l’arrivée de nouveaux modules afin d’agrandir le complexe orbital chinois. Ainsi les modules scientifiques Wentian et Mengtian sont prévus pour l’année 2022.

Les 3 astronautes de Shenzhou-12 pris en charge par les équipes de récupération après leur arrivée dans le désert de Gobi. Crédit : CMSA

Les 3 astronautes de Shenzhou-12 pris en charge par les équipes de récupération après leur arrivée dans le désert de Gobi.
Crédit : CMSA

Science, coopération et diplomatie

Grâce à cette nouvelle station Tiangong de nature modulaire, la Chine entend réaliser un ambitieux programme scientifique sur orbite et a même invité des pays à proposer des  expériences qui seraient menées là-haut. Avec cette logique d’accords internationaux de coopération, le gouvernement chinois dispose d’un puissant outil de diplomatie et de positionnement géopolitique. Accueillir à bord des astronautes d’autres nations fait d’ailleurs également partie des possibilités de coopération. L’Agence Spatiale Européenne (ESA) étudie cette option et certains de ces astronautes ont d’ailleurs déjà participé à des entraînements avec leurs homologues chinois.

Tang Hongbo, Nie Haisheng et Liu Boming ont été rapatriés sur Pékin en avion peu après leur arrivée. Ici, le commandant Nie Haisheng adresse un salut depuis sa chaise. Après une mission de longue durée comme celle-ci, les astronautes doivent se réhabituer à la pesanteur et sont donc souvent contraints de rester en position assise. Crédit : CNSA/CGTN

Tang Hongbo, Nie Haisheng et Liu Boming ont été rapatriés sur Pékin en avion peu après leur arrivée. Ici, le commandant Nie Haisheng adresse un salut depuis sa chaise. Après une mission de longue durée comme celle-ci, les astronautes doivent se réhabituer à la pesanteur et sont donc souvent contraints de rester en position assise.
Crédit : CNSA/CGTN

En raison de l’exploitation de la station Tiangong, les vols habités chinois vont connaître un tout autre rythme. Ainsi, la mission Shenzhou-13 devrait décoller dès le mois d’octobre prochain.

Ci-dessous, enregistrement du suivi du retour de Shenzhou-12 par la télévision chinoise CGTN.