Solar Orbiter s’est envolée

Solar Orbiter s’est envolée

Solar Orbiter est désormais en route vers le Soleil. La sonde européenne suit une trajectoire qui va l’amener à survoler plusieurs fois Vénus afin d’ajuster sa ronde autour de notre étoile, inclinant progressivement son orbite (jusqu’à 33° en 2029) ce qui lui permettra d’étudier les pôles solaires d’une manière inédite.

Sonde européenne, lancement américain

Le décollage a eu lieu le dimanche 9 février à 23h03 heure de Floride aux États-Unis (05h03 heure française le 10 février). Après tout, il est un petit logique qu’une sonde comme Solar Orbiter quitte la terre depuis le «sunshine state», l’État du Soleil !
Ci-dessous, une vidéo de l’ESA qui résume les étapes du lancement, avec la préparation, l’envol et la joie des contrôleurs au centre ESOC en Allemagne.

Vous devez accepter les cookies (preferences, statistics, marketing) pour afficher cette vidéo sinon cliquez-ici

Solar Orbiter est une mission dirigée par l’Agence Spatiale Européenne (ESA). La sonde a été fabriquée par Airbus Defence and Space et le bouclier chargé d’affronter les 520 °C de température à 42 millions de kilomètres du Soleil a été fourni par Thales Alenia Space. Pourtant, le lanceur employé était américain, l’Atlas V de la firme United Launch Alliance (d’où l’envol depuis la Floride). La raison est simple : la NASA est partenaire de l’ESA sur Solar Orbiter. La contribution de l’agence américaine consiste en un instrument scientifique et, vous l’aurez deviné, dans la prise en charge financière du lancement.
Une coopération logique car Solar Orbiter est complémentaire de la sonde américaine Parker Star Probe qui s’approche plus près du Soleil (jusqu’à 24 millions de kilomètres et prochainement plus près) avec toutefois moins d’instruments (3 au lieu de 10). La synthèse des données récoltées par les deux explorateurs robotiques devrait permettre aux astronomes de mieux comprendre la dynamique de notre étoile et par exemple de prévoir plus à l’avance les tempêtes solaires qui peuvent perturber les satellites ou les réseaux électriques au sol.

Nous parlions plus en détail de Solar Orbiter dans cet article.