SpaceX contrarié par l’Atlantique

L’étage central du Falcon Heavy récupéré sur une barge en mer le 11 avril dernier.
Crédit : SpaceX (capture d’écran)

L’étage central du Falcon Heavy récupéré sur une barge en mer le 11 avril dernier.
Crédit : SpaceX (capture d’écran)

Le 11 avril, depuis le pas de tir LC-39A loué au centre spatial Kennedy de la NASA en Floride, SpaceX a procédé avec succès au premier vol commercial de son Falcon Heavy. Le satellite de télécommunications Arabsat-6A a été placé sur l’orbite désirée et la firme américaine est parvenue à récupérer les 3 «cores» de son lanceur lourd qui consistent en 3 premiers étages de Falcon 9 accolés. Les 2 latéraux sont revenus se poser sur une zone dédiée à quelques kilomètres du lieu d’envol. Le troisième, le central, a accompli un retour jugé risqué, car proche des limites possibles pour une telle récupération, en arrivant sur une barge en mer baptisée Of Course I Still Love You et située dans l’océan Atlantique à environ 990 km des côtes de Floride. Un succès d’autant plus remarquable que cette manœuvre avait échoué lors du vol inaugural du Falcon Heavy en janvier 2018.
Malheureusement, l’étage central du vol du 11 avril dernier ne reviendra pas comme prévu à port Canaveral. Le mauvais temps en mer (creux de 3 m) a en effet empêché les équipes de SpaceX de monter sur la barge pour sécuriser l’étage. La firme privée a indiqué que celui-ci avait fini par basculer et qu’il est considéré perdu. Il a été aussi précisé que cela ne devrait pas perturber le planning des lancements. Il est vrai que la prochaine mission d’un Falcon Heavy devait de toute façon, avant cet événement, employer un étage central neuf avec les latéraux récupérés.