La Chine arrive autour de Mars

La Chine arrive autour de Mars

Un jour après les Émirats Arabes Unis avec Hope, c’est au tour de la Chine d’inscrire sur orbite autour de Mars le 10 février sa sonde, Tianwen-1. Elle doit larguer en mai-juin un rover qui se posera dans la région d’Utopia Planitia.

Au cours de l’été martien de 2020 qui a vu le départ de 3 sondes vers la quatrième planète du Système solaire, la chinoise Tianwen-1 fut la deuxième le 23 juillet. Ce 10 février 2021, elle est logiquement la deuxième de cette «flotte» d’exploration robotique à parvenir à destination.

Sur orbite martienne

Ainsi, après un peu plus de 6 mois de voyage et 475 millions de kilomètres parcourus, Tianwen-1 a accompli de façon automatique la manœuvre qui avait été programmée par les équipes au sol de l’agence spatiale chinoise CNSA. En effet, le délai radio entre Mars et la Terre (environ 11 minutes actuellement) interdit tout pilotage direct.

Image de Mars acquise par Tianwen-1 alors qu’elle s’approchait de son but et publiée début février. Crédit : CNSA

Image de Mars acquise par Tianwen-1 alors qu’elle s’approchait de son but et publiée début février.
Crédit : CNSA

En allumant sa propulsion le 10 février à 11h52 Temps Universel pendant 15 minutes, Tianwen-1 a suffisamment perdu de vitesse pour devenir captive du champ gravitationnel martien. Elle suit une orbite très elliptique de 400 à 180 000 km qu’elle parcourt en environ 10 jours.

Tianwen-1, une sonde double voire triple

Ce ne sera pas l’orbite de travail de la sonde chinoise. Grâce à plusieurs manœuvres, elle vise une ronde autour de Mars à 265 km au plus près et 12 000 km au plus loin. De plus, Tianwen-1 est en quelque sorte une sonde double. Il y a bien sûr la partie orbiteur chargée d’étudier la planète depuis l’orbite avec 7 instruments. Mais il y a aussi une section capsule. Voilà pour l’aspect double. Toutefois, cette capsule abrite un atterrisseur et un rover (avec l’orbiteur, cela fait triple) qui se séparera en mai ou en juin afin de tenter un atterrissage.

Alors qu’elle voguait vers Mars, Tianwen-1 a largué un petit satellite qui l’a prise en photo. On remarque les panneaux solaires et l’antenne de communication sur la partie orbiteur. La forme conique blanche est la capsule qui contient l’atterrisseur avec le rover. Crédit : CNSA

Alors qu’elle voguait vers Mars, Tianwen-1 a largué un petit satellite qui l’a prise en photo. On remarque les panneaux solaires et l’antenne de communication sur la partie orbiteur. La forme conique blanche est la capsule qui contient l’atterrisseur avec le rover.
Crédit : CNSA

Pour sa première mission en autonomie vers Mars (la sonde chinoise Yinghuo-1 était passagère de la russe Phobos-Grunt qui avait subi un échec en 2011), la Chine a donc choisi non seulement d’étudier cette planète depuis l’orbite, mais en plus depuis la surface. La partie orbiteur accomplira des relevés de la région d’Utopia Planitia retenue pour l’atterrissage. En mai ou en juin, la capsule se séparera et entrera dans l’atmosphère martienne protégée par un bouclier thermique. Après une phase sous parachute, l’atterrisseur sera largué et se posera en rétropropulsion. Une fois au sol, une rampe sera déployée afin qu’un rover de 240 kg alimenté par des panneaux solaires et doté de 6 instruments puisse se déplacer. La CNSA annonce une mission en surface de 90 jours. L’orbiteur est prévu pour fonctionner 2 années terrestres.

Illustration du rover de Tianwen-1 sur sa plateforme d’atterrissage. Crédit : CNSA

Illustration du rover de Tianwen-1 sur sa plateforme d’atterrissage.
Crédit : CNSA

Le nom du rover n’a pas encore été choisi. Après un appel à idées, 10 propositions ont été retenues : Hongyi (Persévérance), Qilin (animal mythologique), Nezha (divinité protectrice), Chitu (Lièvre Rouge),  Zhurong (Personnage mythique), Qiusuo (verbe Chercher), Fenghuolun (Roue de vent et de feu), Zhuimeng (Chasseur de Rêve), Tianxing (Marcheur Céleste) et Huoxing (la planète Mars). Le vote sur le web prendra fin

     

     

     

    Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, la Cité de l’espace ferme ses portes du jeudi 29 octobre 18h jusqu’à nouvel ordre.

     

     

    Nous vous remercions de votre compréhension.