Une «super Lune» éclipsée

Une «super Lune» éclipsée

Le 28 septembre la Lune est passée dans l’ombre de la Terre alors qu’elle était au plus près de notre planète pour l’année 2015. Une telle éclipse, au moment d’une «super Lune», ne se reproduira pas avant 2033.

Comme prévu par la mécanique céleste, le satellite naturel de notre planète est entré dans l’ombre de la Terre, prenant une teinte cuivrée sombre. Le maximum de l’éclipse s’est produit à 4h47 heure française.

Dans un précédent article, nous avons détaillé les circonstances de ce phénomène. Si une éclipse de Lune n’est pas véritablement rare (il s’en produit environ 2 par an), c’est le fait que cette éclipse se déroule en période dite de «super Lune» (lorsque la Lune est au plus près de la Terre sur son orbite, la distance variant d’environ 357 000 km à 406 000 km) qui en fait un événement plutôt exceptionnel. En effet, le 28 septembre, l’astre des nuits était à 356 877 km de nous, soit la distance la plus faible pour toute l’année 2015. La précédente éclipse de Lune se déroulant lors d’une «super Lune» s’est déroulée en 1982. La prochaine aura lieu le 8 octobre 2033, mais il faudra être dans le Pacifique pour l’admirer.

La prochaine éclipse de Lune totale (passage dans l’ombre de la Terre et pas seulement la pénombre) observable en France se produira le 27 juillet 2018. La totalité du phénomène ne sera pas visible : la Lune se lèvera déjà éclipsée en France métropolitaine.

Ci-dessous, quelques photos de l’éclipse de « super Lune » par la photographe de la NASA Aubrey Gemignani.