Disparition de Valeri Bykovski

Disparition de Valeri Bykovski

Le cosmonaute Valeri Bykovski nous a quittés à 84 ans le 27 mars. Il détient toujours avec Vostok 5 en 1963 le record de la plus longue mission spatiale en solitaire avec 4 jours et 23 heures autour de la Terre.

Né le 2 août 1934, Valeri Bykovski était pilote de chasse et instructeur parachutiste lorsqu’il fut retenu en 1960 à l’âge de 26 ans pour devenir cosmonaute, dans le même groupe de sélection que celui de Youri Gagarine. Il est décédé le 27 mars 2019 à 84 ans.

Le record du plus long vol en solitaire

Son premier vol spatial, qui fit de lui la neuvième personne sur orbite, est probablement le plus connu : Vostok 5 du 14 au 19 juin 1963. Cette mission eut lieu parallèlement au vol Vostok 6 du 16 au 19 juin qui emporta la première femme dans l’espace, Valentina Terechkova. Surtout, en restant sur orbite 4 jours et 23 heures avec Vostok 5, Valeri Bykovski décrocha le record du plus long vol en solitaire qu’il détient toujours ! Ceci car les missions spatiales de plus longues durées que Vostok 5 se déroulèrent systématiquement en équipage. On notera que c’est également vrai, même si on prend en compte les vols en solitaire des pilotes du Module de Commande des missions Apollo. Ceux-ci tournaient en effet autour de la Lune en solo pendant que leurs 2 collègues marchaient sur notre satellite naturel. Lors d’Apollo 16, Ken Mattingly passa ainsi seul 3 jours et 9 heures, la plus longue durée en solitaire autour de la Lune.

Ci-dessous, une archive d’actualité Pathé de 1963 qui montre Valeri Bykovski et Valentina Terechkova reçus par Nikita Khrouchtchev au Kremlin à Moscou.

Valeri Bykovski participa en qualité de commandant à deux autres missions de presque une semaine. Tout d’abord, Soyouz 22 du 15 au 23 septembre 1976. Ensuite, il séjourna à bord de la station Saliout 6 du 26 août au 3 septembre 1978 (aller avec le Soyouz 31 et retour avec le Soyouz 29).

La vidéo ci-dessous de l’agence spatiale russe Roscosmos résume en images la carrière de Valeri Bykovski. Elle date de 2013. On y apprend qu’il participa au programme lunaire habité soviétique qui échoua à amener des cosmonautes sur notre satellite naturel dans les années 1960. C’est l’occasion de voir quelques belles (mais courtes, à partir de 3:53) séquences de l’impressionnant lanceur lunaire N1 dont tous les vols furent des échecs.

Avec Valeri Bykovski, un héros des premiers temps des vols habités (à l’égal d’un John Glenn côté américain par exemple) s’en va. En 3 missions, il cumula 20 jours, 17 heures et 48 minutes dans l’espace.