Virgin Orbit entre dans le club des lanceurs de petits satellites

Virgin Orbit entre dans le club des lanceurs de petits satellites

LauncherOne, le lanceur de satellites de Virgin Orbit largué depuis un avion en vol, a pleinement réussi mercredi son premier vol commercial opérationnel en plaçant sept satellites sur orbite.

Le lanceur LauncherOne allume le moteur de son premier étage peu après avoir été largué par le Boeing porteur lors du vol de démonstration N°2 le 17 janvier 2021
Crédit : Virgin Orbit/ Greg Robinson

Virgin Orbit, société du Groupe Virgin de Richard Branson, a signé avec ce vol son entrée dans le marché très concurrentiel des petits satellites (quelques kilos à quelques centaines de kilos). Il s’agissait de sa troisième tentative d’accès à l’orbite, après un échec le 25 mai 2020 et un succès le 17 janvier 2021 (lancement de 10 CubeSats pour la Nasa).

 

Légende : LauncherOne se prépare à rejoindre le Boeing « Cosmic Girl » pour un test
Crédit : Virgin Orbit

 

Légende : LauncherOne et le Boeing « Cosmic Girl » en vol
Crédit : Virgin Cosmic

 

Le Boeing 747 modifié « Cosmic Girl », transportant LauncherOne sous son aile gauche, a décollé du désert Mojave, dans le sud de la Californie. Arrivé à une altitude de 10.700 m au-dessus du Pacifique, au large des Channel Islands, le lanceur a été largué et a allumé le propulseur (Newton-3) de son premier étage pour ensuite placer sur orbite sa charge utile – 7  satellites américains, néerlandais et polonais.

 

 

Légende : La fusée Vega VV01 sur le pas de tir au centre spatial guyanais de Kourou
Crédit : ESA

LauncherOne, petit lanceur de 21 m de long doté de deux étages, d’un poids de 26 tonnes, peut amener 300 kilos à 5OO km d’altitude. Avec lui, Virgin Orbit vise le marché très prometteur des nano et petits satellites, qu’il devra partager avec des fusées comme la Falcon de SpaceX, la Vega de l’Agence spatiale européenne (ESA), Spectrum de la société allemande ISAR Aerospace,  Pegasus de Hercules Aerospace et Orbital Sciences, Electron de Rocket Lab (Nouvelle-Zélande)…

 

 

Pour ce premier vol opérationnel, LauncherOne a placé sur orbite 4 CubeSats du département de la Défense américain, un nano-satellite, BRIK 2, de l’Armée de l’Air néerlandaise, et deux satellites d’observation de la Terre, STORK 4 et STORK 5, pour la société polonaise SatRevolution.

 

Légende : Un satellite Stork d’observation de la Terre de la société polonaise SatRevolution mis sur orbite le 30 juin 2021 par le lanceur LauncherOne de la compagnie Virgin Orbit
Crédit : SatRevolution

 

Le succès de ce premier vol opérationnel de LauncherOne se produit pour le milliardaire Richard Branson près de deux mois après la réussite du dernier vol de SpaceshipTwo, ou VSS Unity, un prototype d’avion suborbital pour le tourisme spatial, créé par Virgin Galactic, coentreprise entre le constructeur américain Scaled Composites et Virgin Group.

 

Légende : Le vaisseau SpaceShipTwo pour lequel la compagnie de Charles Branson Virgin Galactic a obtenu le feu vert de l’agence fédérale américaine de l’aviation (FAA) pour des vols commerciaux avec passagers dans l’espace. Photo prise le 22 mai 2021.
Crédit : Virgin Galactic

    INFORMATION PASS SANITAIRE 

     

    A partir du 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la Cité de l’espace.

     

    Merci de votre compréhension,

     

    La Cité de l’espace