• Accueil Cité
  • Le robot InSight se pose sur Mars, lundi 26 novembre

Le robot InSight se pose sur Mars, lundi 26 novembre

Le robot InSight se pose sur Mars, lundi 26 novembre

Le robot InSight se pose sur Mars

Vivez en direct l’atterrissage à haut risque d’InSight sur Mars

Evénement grand public, en accès gratuit* lundi 26 novembre

Programme de la soirée

17h30 – 20h00 : Accueil du public et déambulations sur le site à la découverte des animations sensorielles

20h00 – 21h30 : Plateaux thématiques et suivi des opérations d’atterrissage en direct

20h54 : Atterrissage d’InSight en direct et commentaires des spécialistes présents à la Cité de l’espace ou interviewés depuis le centre de contrôle du JPL en Californie grâce à notre envoyé spécial.

Lundi 26 novembre 2018, à partir de 17h30 la Cité de l’espace vous propose de vivre en direct les dernières phases de l’atterrissage d’InSight sur la planète Mars, en compagnie d’experts et d’animateurs scientifiques. De multiples animations sensorielles, inédites et accessibles aux petits et grands seront déployées tout au long de la soirée pour découvrir concrètement les contraintes de cet atterrissage, comme si vous étiez sur Mars ! Les défis clés scientifiques de cette nouvelle mission d’exploration martienne seront également dévoilés à l’aide d’expériences simples, avec la complicité des acteurs scientifiques impliqués dans cette mission spatiale.

Cette soirée exceptionnelle, organisée en collaboration avec le CNES et ISAE-SUPAERO, avec le soutien de l’Institut de Limayrac, vous plongera dans la réalité d’une mission d’exploration planétaire, au cœur des équipes opérationnelles. Ensemble, vous suivrez les derniers instants de l’atterrissage commentés en direct, et retransmis sur tous les écrans de la Cité de l’espace.

« Ecouter battre le cœur de Mars » : une première mondiale

Le succès de cet atterrissage verra le commencement d’une grande mission spatiale de la NASA dans laquelle la France est fortement impliquée. Grâce à son instrument principal, le sismomètre SEIS, dont le CNES est maître-d’œuvre, en collaboration avec l’ISAE-SUPAERO, l’IPGP (Institut de Physique du Globe de Paris) et différents laboratoires scientifiques européens.
L’objectif de SEIS est d’analyser les « tremblements de Mars » et les impacts météoritiques pour visualiser son intérieur. Le CNES a développé un segment sol dédié au Centre Spatial de Toulouse, le SISMOC (SeIS on Mars Operation Center), pour analyser les télémesures en provenance de Mars et élaborer les télécommandes de SEIS pendant toute la durée de la mission. Il s’agit là d’une première mondiale ambitieuse, dans laquelle la France joue un rôle majeur.

L’atterrissage d’InSight ce 26 novembre représente donc un formidable pari et un suspens à la hauteur des plus grandes heures de l’exploration spatiale.

Le dispositif de la Cité de l’espace

L’atterrissage d’InSight sur Mars, comme si vous y étiez !

Animée par le désir de transmettre, la Cité de l’espace souhaite faire découvrir la nouvelle épopée martienne InSight à travers un événement inédit et riche en suspens. Dédié au grand public et entièrement gratuit (sur inscription préalable*), cet évènement d’actualité spatiale organisé par la Cité de l’espace avec le CNES et l’ISAE-SUPAERO a l’ambition de faire partager à tous les contraintes de l’environnement martien en recréant l’univers sensitif d’un atterrissage sur la planète rouge et ainsi partager les enjeux de ce défi hautement risqué. Cette rencontre originale permettra de vivre l’arrivée d’InSight dans ses plus forts instants, commentés par de nombreux invités.

Des experts et ingénieurs, qui ont préparé cette mission spatiale, vont partager leurs connaissances et leurs émotions et commenter le déroulé des opérations. Un envoyé spécial de la Cité de l’espace, présent au centre de contrôle du JPL de la NASA (Jet Propulsion Laboratory) en Californie partagera avec le public de la Cité de l’espace l’ambiance du JPL et interrogera les acteurs de la mission. Émotions et explications en direct seront au rendez-vous.

Un dispositif d’animations déployé à la Cité de l’espace pour découvrir l’environnement martien

Sol orange, roches volcaniques, bienvenue sur Mars ! Imaginez-vous au cœur de la planète rouge, en spectateur privilégié de l’atterrissage. La Cité de l’espace propose spécialement pour cette soirée événement un large dispositif d’animations permettant notamment la reconstitution du nuage de poussières soulevées par les rétrofusées d’InSight, ainsi que du souffle qu’elles génèrent. Comme si vous étiez sur Mars, vous percevez le bruit et la puissance des jets !

Les plus aventuriers pourront même s’initier à la marche sur Mars grâce au simulateur Astrojump, recréant les conditions de pesanteur sur la planète : vous serez 3 fois plus léger que sur Terre !
Pour toucher du doigt la planète rouge, un laboratoire d’expériences 100% martiennes sera également proposé. Au programme, fabrication d’une atmosphère martienne, de glaces d’eau et de CO2, d’un vent martien ou bien même d’une tempête de poussières martiennes…

Entrer au cœur de la mission martienne InSight

Grâce à la présence d’une maquette grandeur nature (6 m x 2,5 m) d’InSight, utilisée par le CNES pour sa phase de préparation de la mission, la Cité de l’espace propose au public de rejouer le principe du test radio réalisé par les ingénieurs pour évaluer la meilleure zone de déploiement du sismomètre SEIS.
Un dispositif simulera également l’entrée de la sonde dans l’atmosphère martienne : grâce à un chalumeau à 1 800°C ! Cette expérience visuelle et sensorielle permettra de mieux comprendre l’efficacité protectrice d’un bouclier thermique.

A l’aide d’un capteur de vibration, les animateurs scientifiques de la Cité de l’espace feront également découvrir au public les principes de la sismométrie terrestre et martienne et établiront une comparaison avec la sensibilité du sismomètre SEIS de la mission InSight.

« La Cité de l’espace est un lieu conçu pour partager avec le plus grand nombre les défis et avancées de l’exploration spatiale actuelle. Implantée au cœur de la capitale européenne de l’espace, nous avons la volonté à travers des expériences originales, concrètes et accessibles de partager les recherches scientifiques » explique Jean Baptiste Desbois, Directeur Général de la Cité de l’espace.

Les intervenants de l’événement du 26 novembre

L’équipe de la Cité de l’espace

Christophe CHAFFARDON, Directeur Education et Médiation Scientifique, Cité de l’espace
Véritable animateur de la soirée, Christophe Chaffardon alternera avec ses invités les temps forts de cette soirée exceptionnelle : interviews d’experts, vidéos démonstratives, animations spectaculaires, liaison en direct avec le JPL en Californie, suivi des images NASA en direct.

Philippe DRONEAU, Directeur Chargé de Mission, Cité de l’espace
Grand connaisseur des missions spatiales, Philippe Droneau commentera les différentes phases d’atterrissage, en compagnie des ingénieurs et des scientifiques présents.

Xavier PENOT, Médiateur Scientifique, Cité de l’espace
Avec l’équipe d’animateurs scientifiques de la Cité de l’espace, Xavier Penot permettra à tous les publics de comprendre les particularités de Mars et les caractéristiques de cette étape cruciale de la mission, à l’aide d’expériences concrètes et souvent spectaculaires.

Olivier SANGUY, Rédacteur du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace
Olivier Sanguy sera l’envoyé spécial de la Cité de l’espace au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, en Californie, et fera vivre en direct l’ambiance de la salle de contrôle, en compagnie des ingénieurs et scientifiques présents sur les lieux.

Et toute l’équipe de la Cité de l’espace mobilisée pour faire vivre au grand public, adulte ou enfant, une journée inoubliable de l’histoire de la conquête spatiale.

Les experts mobilisés sur la soirée Insight

Sylvestre MAURICE, Astrophysicien IRAP

Sylvestre Maurice est astrophysicien, planétologue à l’IRAP (Université Toulouse III Paul Sabatier, CNRS, CNES). Il a participé à de nombreuses missions d’exploration du Système Solaire. Avec ses collègues américains, il découvre de la glace aux pôles de la Lune (1998) et de Mercure (2011), ainsi qu’à la surface de Mars (2004). Il est co-responsable de l’instrument ChemCam à bord du rover Curiosity. Cet instrument a fourni les premières données françaises à la surface de Mars en 2012, et il a permis avec les autres instruments de la mission de démontrer l’habitabilité passée de Mars (2013). Il est aussi co-responsable des instruments RLS et SuperCam pour des rovers martiens de l’ESA et de la NASA qui décolleront en 2020. Il est expert scientifique à la Cité de l’espace. Il enseigne à l’Université de Toulouse et est co-auteur d’environ 150 articles scientifiques.

Agnès JULLIEN, Responsable opération instrument SEIS au CNES

Agnès Jullien rentre au CNES en janvier 2006, en Guyane, au sein de la sauvegarde vol où elle assure la sécurité des personnes et des biens lors des lancements depuis la base spatiale pendant 8 ans. En 2012, elle rejoint le projet ATV (Automatic Transfer Vehicule), au CNES à Toulouse, pour faire les calculs d’orbitographie permettant l’amarrage du véhicule à la Station Spatiale Internationale (ISS). Une fois le projet terminé, en 2015, elle intègre les projets martiens où elle partage son temps entre les opérations sur l’instrument ChemCam, partie intégrante sur le rover Curiosity (mission MSL-Mars Sciences Laboratory) et la préparation des opérations en vue de l’atterrissage sur Mars de SEIS. Elle fait ainsi partie de l’équipe qui envoie les commandes à l’instrument, en relation avec les scientifiques et experts du projet SEIS.

Jean-Marie MOURET, Responsable de l’instrument SEIS, CNES

Jean-Marie Mouret a exercé ses activités pendant 10 ans au sein des programmes de développement satellite Microsat/Myriade, dans différents projets tels que Demeter et Picard. En 2010, il entre à la Sous-Direction Ballons comme Chef du Service « techniques Nacelles Ballons », service chargé des développements des nacelles de servitude, de nacelles charge utile, des segments sols associées, ainsi que des moyens d’intégration et d’essais en environnement. En avril 2016, il rejoint le projet SEIS, en charge du suivi du développement, d’approvisionnement des différentes fournitures des partenaires européens et en tant qu’adjoint au Responsable Instrument. Il a ainsi participé aux diverses activités de réception, livraison, recette et campagnes de validation des modèles instrument (modèle de vol FM, de rechange FS, de qualification QM) ainsi qu’aux phases de préparation des opérations sur Mars.

Alexis PAILLET, Responsable de l’intégration du sismomètre SEIS, CNES

Alexis Paillet entre en 2007 au sein du service Réalisation Intégration au sein de la sous-direction Assemblage et validation Fonctionnel. Responsable des activités d’intégration et validation fonctionnelle sur l’instrument français de ChemCam, il travaille actuellement sur le rover MSL-Curiosity. En 2012, il rejoint le projet SEIS en tant que responsable de l’intégration et la validation fonctionnelle de l’instrument SEIS en suivant l’ensemble des 5 modèles réalisés : STM (Modèle structural), EM (Modèle Electrique), QM (Modèle de qualification), FM (Modèle de vol actuellement sur InSight), FS (Modèle de rechange actuellement au JPL en cas d’anomalie pendant la phase de déploiement). Son travail consistait à diriger une équipe de 12 personnes pour définir l’ensemble des moyens sol mécanique et électrique pour l’assemblage et l’intégration des modèles, préparer et suivre les différents essais environnementaux que subit l’instrument lors du lancement la croisière entre la Terre et Mars, l’atterrissage et la durée de vie sur le sol martien ; validation fonctionnelle de l’instrument, suivre l’instrument SEIS pendant la phase d’intégration chez Lockheed Martin (maitre d’œuvre pour le JPL de l’atterrisseur), préparation au côté du responsable instrument pour les opérations en vol.

Pierre BOUSQUET, Chargé de mission système solaire CNES

Pierre Bousquet est actuellement expert senior en planétologie et micropesanteur à la sous-direction des projets scientifiques de la Direction des Système Orbitaux du CNES. Il a dirigé jusqu’à fin 2016 le service où était développé l’instrument SEIS de la mission Insight. Il est conseiller technique de la délégation française au Conseil directeur des programmes Vols habités, microgravité et exploration de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), membre correspondant de l’International Academy of Astronautics (IAA), et membre senior de l’Association Aéronautique et Astronautique de France (3AF).

Philippe MARCHAL, Directeur Adjoint des systèmes orbitaux CNES

Philippe Marchal a fait son apprentissage de l’activité spatiale dans les métiers du bord et de l’embarqué, au service de la R&T et des avant-projets et projets du CNES. Il a créé, mis en place et dirigé pendant plus de 10 ans une sous-direction (originale au CNES) regroupant l’ensemble des métiers du système et de l’interface bord-sol, qui a été au cœur de la préparation et de la réalisation de nombreuses opérations de « mises à poste », notamment pour les satellites des filières Myriade et Proteus, pour les satellites d’observation optique Pléiades, pour les 5 missions ATV vers l’ISS et pour les satellites de la constellation Galileo, lancés par paires ou par quadruplets.

Raphael F. GARCIA, Co-responsable Scientifique de la mission InSight, Professeur et Chercheur à l’ISAE-SUPAERO

Après des classes préparatoires au Lycée Pierre de Fermat, il intègre l’ENS-Lyon en 1995. Son doctorat obtenu en 2001 à l’Observatoire Midi-Pyrénées porte sur la détermination de la structure profonde de la Terre par la sismologie. Maître de conférence des Universités Paris Diderot (2002-2006), puis Toulouse Paul Sabatier (2006-2013), il développe ses recherches en sismologie spatiale et planétaire il rejoint l’ISAE-SUPAERO en 2013 et devient scientifique de la mission InSight, et responsable du NanoSatellite EntrySat développé par l’institut. Parmi ses résultats majeurs, on peut citer la détection par un satellite (GOCE) des ondes sismiques dans l’atmosphère, ainsi que la détection du noyau de la Lune à partir des instruments déployés par les astronautes durant les missions Apollo. Un scientifique qui cherche les ondes sismiques en regardant vers la haute atmosphère et vers les profondeurs des planètes.

Laurent POU, Doctorant en Planétologie à l’ISAE-SUPAERO

Il a travaillé durant sa thèse sur la mission InSight et sur le sismomètre français SEIS. Son travail concerne la déformation de Mars et les changements de gravité à la surface de la planète rouge dus à l’une de ses lunes, Phobos. Le but de cette étude est d’en apprendre davantage sur la structure interne de Mars, et en particulier sur l’état liquide ou solide de son noyau et sa taille.

A propos de la Cité de l’espace

Susciter la curiosité, donner l’envie d’en savoir plus, créer des vocations scientifiques, rendre l’espace, l’astronomie et la culture scientifique accessibles à tous, tels sont les objectifs qui motivent l’action de la Cité de l’espace avec le soutien de ses partenaires et au premier plan, Toulouse Métropole. La Cité de l’espace est le site leader en Europe en matière de diffusion de la culture spatiale et astronomique auprès du grand public. La Cité de l’espace est un équipement de Toulouse Métropole, ouverte en 1997 à l’initiative de la Mairie de Toulouse, avec le soutien de la Région Occitanie, de ses cofondateurs CNES, Airbus, Météo-France, Ministère de l’Education Nationale et la participation de ses partenaires associés Thales Alenia Space, Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, Caisse des Dépôts et Consignations, ESA (Agence Spatiale Européenne), Canopé, Université TOULOUSE III Paul-Sabatier, CNRS, OMP, IRAP, Snecma, Onera.

Actualités spatiales & Plus de renseignements sur la Cité de l’espace ici

Twitter @CiteEspace facebook @cite.espace.toulouse

A propos du CNES

Le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) est l’établissement public chargé de proposer au Gouvernement la politique spatiale française et de la mettre en œuvre au sein de l’Europe. Il conçoit et met en orbite des satellites et invente les systèmes spatiaux de demain ; il favorise l’émergence de nouveaux services, utiles au quotidien. Le CNES, créé en 1961, est à l’origine de grands projets spatiaux, lanceurs et satellites et est l’interlocuteur naturel de l’industrie pour pousser l’innovation. Le CNES compte près de 2 500 collaborateurs, femmes et hommes passionnés par cet espace qui ouvre des champs d’application infinis, innovants et interviennent sur cinq domaines d’intervention : Ariane, les sciences, l’observation, les télécommunications, la défense. Le CNES est un acteur majeur de l’innovation technologique, du développement économique et de la politique industrielle de la France. Il noue également des partenariats scientifiques et est engagé dans de nombreuses coopérations internationales. La France, représentée par le CNES, est le principal contributeur de l’Agence spatiale européenne (ESA).
Plus de renseignements sur le site du CNES Twitter @CNES facebook @CNESFrance

A propos de l’ISAE-SUPAERO

Leader mondial de l’enseignement supérieur pour l’ingénierie aérospatiale, l’ISAE-SUPAERO, sous tutelle du Ministère des Armées, offre une gamme complète et unique de formations de très haut niveau : les formations ingénieur ISAE- SUPAERO et par apprentissage CNAM-ISAE, 1 master en ingénierie aéronautique et spatiale enseigné en anglais, 5 masters orientés recherche, 14 Mastères Spécialisés, 6 écoles doctorales. Il développe une politique de recherche tournée vers les besoins futurs des industries aérospatiales ou de haute technologie avec lesquelles il a mis en place plus de dix chaires d’enseignement et de recherche. L’ISAE-SUPAERO est membre fondateur de l’Université Fédérale de Toulouse, au sein de laquelle il anime l’axe aérospatial avec des initiatives comme le GIS microdrones ou le Centre spatial universitaire toulousain (CSUT). Il est également membre fondateur du Groupe ISAE (ISAE-SUPAERO, ISAE-ENSMA, ESTACA, Ecole de l’Air, Supmeca).Sur le plan international, l’ISAE-SUPAERO coopère avec de grandes universités européennes (TU Munich, TU Delft, ETSIA Madrid, Politecnico Torino et Milano, KTH Stockholm, Imperial College, Cranfield,…), nord-américaines (Caltech, Stanford, Georgia Tech,UC Berkeley, EP Montreal…), latino -américaines et asiatiques. L’ISAE-SUPAERO rassemble une centaine d’enseignants et chercheurs, 1800 professeurs vacataires issus du monde professionnel, et près de 1700 étudiants en formation initiale. Plus de 30 % de ses 650 diplômés annuels sont étrangers. Son réseau d’alumni s’appuie sur plus de 21500 anciens diplômés.
Plus de renseignements sur : @ISAE_officiel

INFORMATIONS PRATIQUES

Bande annonce de la soirée à la Cité de l’espace ici

(*) Inscription obligatoire à l’événement dans la limite des places disponibles
L’événement est retransmis en direct sur le site internet de la Cité de l’espace et sur YouTube
Pour en savoir plus sur la mission InSight, cliquez ici 
Pour partager l’expérience : @CiteEspace @NASAInSight @CNES @InSight_IPGP @ISAE_officiel @IPGP_officiel @IRAP_france @institutLMRC #MARS

Contact Presse Cité de l’espace
Florence SEROUSSI
Tel. 06 08 96 96 50
f.seroussi@semeccel.com
Twitter : @florencseroussi
www.cite-espace.com/relations-presse-et-publiques

Contact Presse CNES
Claire DRAMAS
Tél : 06 78 10 91 78
claire.dramas@cnes.fr

Lieu de l’événement : Cité de l’espace
Av.Jean Gonord , 31500 Toulouse
www.cite-espace.com

Contact Presse

Cité de l’espace

  • Avenue Jean Gonord, BP 25855 31 506
  • Toulouse CEDEX 5
  • Tél. +33 (0)5 67 22 23 24