Cité de l'espace
Conférence reportée - À la recherche d'une seconde genèse de la vie : au-delà de la Terre et de Mars, aux exoplanètes

Conférence reportée - À la recherche d'une seconde genèse de la vie : au-delà de la Terre et de Mars, aux exoplanètes

Conférence reportée - À la recherche d'une seconde genèse de la vie : au-delà de la Terre et de Mars, aux exoplanètes

Cycle de conférences d'Air et d'Espace en partenariat avec l'Académie de l'Air et de l'Espace à la médiathèque José Cabanis

Date le 30 juin 2020

CYCLE DE CONFéRENCES D’AIR ET D’ESPACE
à la MEDIATHèQUE JOSE CABANIS

Avec l’Académie de l’Air et de l’Espace (AAE). Un cycle de conférences sur les histoires et les perspectives de la conquête du ciel racontées par les spécialistes de l’Académie de l’air et de l’espace et du monde aérospatial.

Conférence par Frances Westall, géologue, astrobiologiste, directrice du groupe Exobiologie du centre de biologie moléculaire d’Orléans, présidente de l’Association européenne d’astrobiologie. 

La vie est-elle apparue sur la Terre unique, ou est-elle « un phénomène cosmique », comme le pense le prix Nobel, Christan de Duve? Peut-elle apparaître partout ou y a-t-il certaines contraintes? En effet, si les ingrédients de la vie – les molécules organiques, de l’eau, de l’énergie- sont généralement disponibles, il faut encore que le contexte géologique soit pertinent, c’est à dire une planète rocheuse avec une activité hydrothermale dans un contexte volcanique. De telles conditions pour une émergence de la vie ex novo existaient sur plusieurs planètes dans le jeune système solaire (la Terre, Mars, peut-être Vénus et même des satellites aujourd’hui glacés, telles Europe ou Encelade), mais ne sont plus présentes, même sur la Terre. Cependant, le nombre élevé de planètes propices dans l’Univers fait penser que la vie pourra être très répandue, dans une forme plutôt primitive, comme des micro organismes anoxygéniques, le problème étant plutôt comment les identifier sur une exoplanète.

 

Informations pratiques

Mardi 30 juin à 18h – Médiathèque José Cabanis.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Plus d’informations ici

© CNES