Jeff Bezos prêt pour son vol suborbital dans l'espace le 20 juillet

Shepard

Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, était jeudi sur le pied de guerre pour son vol suborbital du 20 juillet après avoir reçu l’autorisation pour sa société Blue Origin de transporter des passagers jusqu’à l’espace.

Shepard

Lancement de la fusée New Shepard de la société Blue Origin pour son 12e vol, le 11 décembre 2019 Crédit : Blue Origin

Pour son 16e vol, la fusée New Shepard et la capsule placée à son sommet devront amener jusqu’à quelque 106 km d’altitude quatre passagers : Jeff Bezos lui-même, son frère Mark, un jeune Néerlandais de 18 ans gagnant par défaut d’un billet raflé aux enchères pour quelques 28 millions de dollars, et une femme de 82 ans, Wally Funk.

Intérieur de la capsule de New Shepard, pouvant accueillir six passagers, avec une baie près de chaque siège Crédit : Blue Origin

Un vol de 11 minutes

Pour ce vol, d’une durée de 11 minutes, la fusée décollera à 6H30 locales (13H30 heure de Paris) d’un centre spatial situé dans l’est du Texas. Elle emportera la capsule en altitude avant de s’en séparer et de revenir se poser près de son pas de tir. La capsule, un véhicule pouvant recevoir six passagers et qui comporte de larges baies, parviendra sur sa lancée à son altitude maximale avant de retomber, freinée par des parachutes. Elle n’effectuera pas d’orbite autour de la Terre, d’où l’expression de vol « suborbital ».
Les passagers pourront observer la courbure de la Terre, un ciel noir, et flotter trois minutes dans la cabine, en apesanteur.
Le vol, pour les internautes, pourra être suivi en direct sur le site de Blue Origin : BlueOrigin.com.

Richard Branson, 9 jours auparavant

Cet événement se produira 9 jours après le vol, également suborbital, du milliardaire Richard Branson et trois autres touristes de « l’espace » à bord de l’avion-fusée SpaceShipTwo de Virgin Galactic. Ils avaient seulement atteint l’altitude de 86 km, soit un peu au-delà de la limite de l’espace à 80 km reconnue par l’agence spatiale américaine, la Nasa, et l’armée de l’Air américaine. Alors que la Fédération aéronautique internationale fixe à 100 km la limite pour atteindre l’espace, dite ligne de Karman, que franchira la New Shepard de Jeff Bezos.
Les 7 premiers touristes spatiaux – dont le premier fut Dennis Tito en 2001 – avaient effectué des séjours dans la Station spatiale internationale (ISS), qu’ils avaient rejointe à bord d’une capsule russe Soyouz.

Le VMS WhiteKnight avion-porteur du SpaceShipTwo, l’avion-fusée qui a transporté des passagers dont Richard Branson pour le premier vol suborbital touristique Crédit : Virgin Galactic

Bezos : des choix symboliques

Ce vol, outre son intérêt pour le tourisme spatial, est également une mine de symboles historiques pour les spécialistes de l’espace.
Le nom de l’ensemble fusée-capsule, New Shepard, fait ainsi référence à Alan Shepard, premier astronaute américain, qui avait effectué un vol « suborbital » dans l’espace le 5 mai 1961. Soit un mois après le vol « orbital », le 12 avril 1961, du cosmonaute soviétique Youri Gagarine, premier homme dans l’espace.
La date du vol de New Shepard, le 20 juillet, n’a pas été choisie au hasard : il s’agit du 52e anniversaire de l’atterrissage sur la Lune de Neil Armstrong lors de la mission Apollo 11 en 1969.
Quant au choix de Wally Funk comme passager, il veut réaliser le rêve de cette femme, qui avait réussi dans les années 1960 les tests pour aller dans l’espace, mais n’y est jamais allé.

    INFORMATION PASS SANITAIRE 

     

    A partir du 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la Cité de l’espace.

     

    Merci de votre compréhension,

     

    La Cité de l’espace