Vol de New Shepard : la plus âgée, et le plus jeune, touristes de l'espace

Vol de New Shepard : la plus âgée, et le plus jeune, touristes de l'espace

Le premier vol, suborbital, de la fusée New Shepard de Blue Origin avec des passagers à bord, le 20 juillet, emportera la plus âgée touriste de l’espace, Wally Funk, 82 ans, et le plus jeune, Oliver Daemen, un jeune Néerlandais de 18 ans.

La fenêtre YouTube ci-dessous relaie le direct organisé par Blue Origin pour son vol NS-16, le premier qui emportera des passagers.
L’envol se fait depuis le Texas.
Cette retransmission commencera le 20 juillet à 13h30 heure France métropolitaine. Le décollage est prévu pour le moment à 15h.

La totalité du vol doit durer une dizaine de minutes. Les 4 passagers seront Jeff Bezos, fondateur d’Amazon et de Blue Origin, son frère Mark, Oliver Daemen et Wally Funk.

Un direct sur YouTube commenté en français est proposé par la chaîne Stardust.
Sur Twitch, vous retrouverez également en français Whitney – SpaceExplorerW.

L'équipage du vol NS-16 de Blue Origin. De gauche à droite : Mark Bezos, Jeff Bezos, Oliver Daemen et Wally Funk. Crédit : Blue Origin

L’équipage du vol NS-16 de Blue Origin. De gauche à droite : Mark Bezos, Jeff Bezos, Oliver Daemen et Wally Funk. Crédit : Blue Origin

Un équipage de 4 personnes

Pour ce 16e vol, New Shepard et la capsule placée en son sommet devront emmener jusqu’à 106 km d’altitude quatre passagers : le milliardaire Jeff Bezos, fondateur d’Amazon et de Blue Origin, son frère Mark, Wally Funk, qui avait postulé dans les années 1960 pour être astronaute, et Olivier Daemen.

Le jeune néerlandais avait participé avec son père Joes Daemen, fondateur de la société d’investissement Somerset Capital Partners, à la vente aux enchères du billet. Il remplacera le gagnant anonyme de ces enchères, prêt à débourser 28 millions de dollars pour ce vol, mais qui a jeté l’éponge pour des raisons d’organisation personnelle. Il participera à un vol ultérieur.
Pour ce saut dans l’espace, d’une durée de 11 minutes, la fusée décollera d’une base de lancement dans le Texas. Les passagers pourront observer la courbure de la Terre, un ciel noir et flotter trois minutes dans la cabine, en apesanteur. Il pourra être suivi en direct sur le site de Blue Origin : BlueOrigin.com.

Cet événement se produira 9 jours après le vol, également suborbital, du milliardaire Richard Branson et trois autres touristes de « l’espace » à bord de l’avion-fusée SpaceShipTwo de Virgin Galactic.

Une plateforme scientifique en devenir

Le tourisme spatial suborbital façon Virgin Galactic ou Blue Origin a soulevé des interrogations au regard de son empreinte environnementale. On notera toutefois que l’avion-fusée de Virgin Galactic et la capsule de Blue Origin sont également conçus pour faire des vols en embarquant des expériences scientifiques. D’ailleurs, lors de leurs vols d’essai, ces engins embarquaient des expériences.

Il s’agit essentiellement d’expériences scientifiques automatiques qui tirent profit des 4 à 5 minutes d’impesanteur afin de réaliser des manipulations impossibles à mener sur Terre en raison de la pesanteur. Le test de dispositifs destinés à fonctionner dans l’espace en impesanteur peut également être mené. Les clients pour ces activités scientifiques et techniques sont les agences spatiales, les universités ou les laboratoires de recherche privés. Ce qui explique pourquoi, sur son compte Twitter, l’administrateur adjoint de la NASA en charge de la science, Thomas Zurbuchen, salua le succès du vol de Virgin Galactic le 11 juillet en parlant de « nouvelle plateforme pour des expériences scientifiques ».

Les agences spatiales comptent également utiliser de tels vols pour l’entraînement des astronautes grâce aux 4 à 5 mn d’impesanteur (au lieu de tranches de 30 secondes dans un avion Zéro-g).

    INFORMATION PASS SANITAIRE 

     

    A partir du 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la Cité de l’espace.

     

    Merci de votre compréhension,

     

    La Cité de l’espace